Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MARIN (Jacques-Barthélémy) Baron - Général de brigade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: MARIN (Jacques-Barthélémy) Baron - Général de brigade   Mar 5 Aoû - 20:54

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET – APN
Sources : Archives nationales – Dossier de la Légion d’honneur côte LH/1742/41
Service Historique de l’Armée de Terre – Fort de Vincennes – Dossier côte : 8 Yd 1 219
Dessin d’armes : M. Jean-Pierre BIBET, d’après le « Dictionnaire armorial du 1er Empire. »(A.Révérend)


MARIN (Jacques-Barthélémy)
(1772 – 1848)

Baron de l’Empire
Général de brigade
Gouverneur des Pages de l’Empereur
Commandant de la Légion d’honneur


Règlement d’armoiries :

« Coupé : 1) parti : a) d’argent à la jambe coupée de sable –b) de gueules à l’épée haute d’argent (signe des barons militaires) – 2) d’azur à la montagne d’or, surmontée d’un sautoir d’argent, adextré d’un poignard du même, montée d’or, et senestré d’un palmier du même. »



Né le 23 août 1772, à Ville, près Noyon, canton de Crépy-en-Valois (Oise)
Fils du légitime mariage de Jacques Marin, laboureur à Ville (Oise), et de Marie-Catherine Frère.
Domicilié après la chute de Empire, Rue de Richelieu, puis Rue Sainte-Anne, à Paris (Seine)
Marié le 18 mars 1830, à Paris, à Adolphine-Elisa-Whilhermina de Lusignan, sans postérité.
Décédé le 24 mars 1848, dans sa propriété, Rue des Usagers, à Ville (Oise), dans sa 76e année
Inhumé dans le cimetière de Ville (Oise), sous un obélisque de marbre blanc portant le nom gravé de ses campagnes et combats avec armes gravées dans la pierre. (baron de l’Empire)

La sépulture existe encore de nos jours.


Etat des services :
Enrôlé volontaire dans les gardes du district de Noyon (Oise), 10 septembre 1792.
Incorporé comme soldat dans le 5e bataillon de volontaires de l’Oise, 10 octobre 1792.
Sous-lieutenant, 11 octobre 1792, nommé au choix.
Lieutenant, 1er vendémiaire an IV (mercredi, 23 septembre 1795), affecté à la 49e demi-brigade (brigade devenue 13e par la suite)
Capitaine, 17 messidor an VI (jeudi, 5 juillet 1798)
Capitaine, commandant la 3e compagnie de grenadiers, en fructidor an VI (août-septembre 1798)
Chef de bataillon, 30 floréal an VII (dimanche, 19 mai 1799), nommé par le général en chef Napoléon Bonaparte, à Saint-Jean d’Acre.
Major du 16e régiment d’infanterie de ligne par arrêté du Premier Consul, 30 frimaire an XII (jeudi, 22 décembre 1803)
Colonel du 16e régiment d’infanterie de ligne par décret impérial du 10 septembre 1807 en remplacement du général Rouville, admis en retraite.
Général de brigade, par décret impérial du 19 juin 1809.
Sous-Gouverneur des pages de l’Empereur, 30 septembre 1809.

Mis en non-activité à la première restauration du trône des Bourbons, par ordonnance du 1er septembre 1814.

Gouverneur des pages de l’Empereur, par décret impérial du 27 avril 1815.

Mis à la retraite à la seconde restauration du trône des Bourbons, par ordonnance du 15 novembre 1815.

Campagnes et actions d’éclat :
Ans II et III, 1792, 1793 : Employé à l’armée du nord, sous les ordres des généraux successifs Dumouriez, Miranda et Custine.
Marin se distingua brillamment aux sièges de Maëstricht et de Landrecies.

1794 et 1795: Employé à l’armée de Sambre-et-Meuse sous les ordres des généraux en chef Jourdan puis Hatry.
Il participa activement aux combats de Marolles, de Trazegines. Il se distingua aux sièges de Maëstricht et de Luxembourg.

1796 : Employée en Normandie, à l’armée des Côtes de l’Océan, sous les ordres du général en chef Hoche.
Il participe aux sièges de Cherbourg, de Valognes, d’Avranches et de Granville.

1797: Employé dans la division du général Bernadotte, sous les ordres du général en chef de l’armée d’Italie Bonaparte.
Il participe à l’affaire de Cenis, au blocus de Pradella, aux combats de Vérone, Peschiera et Gradisca.

1798 à 1801 : Employé à l’armée d’Orient, sous les ordres des généraux en chef successifs Bonaparte, Kléber et Menou.
Il participa à la prise de l’île de Malte et du Caire (Egypte).
Il fut l’un des premiers à pénétrer dans la vieille enceinte de la place d’Alexandrie, en Egypte.
Il assista également aux sièges de Jaffa et de Saint-Jean-d’Acre et se distingua à la bataille d’Héliopolis, en Syrie.
A Jaffa, il s’empara au bout d’un quatrième assaut d’une tour défendue par les Barbaresques.
Dans une sortie faite le 8 germinal an VII (Jeudi, 28 mars 1799), il culbuta 300 Janissaires d’Iézard jusque dans les fossés de Saint-Jean d’Acre.

1802 à 1805 : Employé dans les garnisons de Metz, d’Alexandrie (Piémont) et Toulon.
1805 : Embarqué sur mer avec l’escadre de l’amiral Villeneuve.
Participa à la prise du Fort Diamant et se trouva aux batailles navales du Cap Finistère et de Trafalgar.

1806 à 1807 : Employé dans la division de réserve de l’armée d’Italie, puis à Toulon, Gênes et Montéchiaro.

1807 : Quitte l’armée d’Italie et Employé à compter du 29 avril 1807, en Poméranie suédoise, dans la division du général Molitor, étant sous les ordres du maréchal Brune.
Il participe au passage de la Racknitz, combat à Redebas, assiste au siège de Stralsund et à la prise de l‘île de Rügen.

1809 : Employé à la grande armée d’Allemagne, affecté à la division Molitor, du 4e corps d’armée du maréchal Masséna.
Participe aux affaires de Neumarck et d’Ebersberg et se distingue à la bataille d’Essling (21 mai 1809). Le colonel Marin soutint pendant quatre heures avec seulement 2000 hommes, le choc répétés de 12000 Autrichiens, sans céder une seule parcelle de terrain à l’ennemi. Grâce à la résistance opiniâtre de Merlin, le général Legrand a pu reprendre la ville d’Aspern.
Marin reçut pour ce haut fait d’armes les éloges du général Molitor.

Blessures :
- Atteint d’un coup de feu qui lui a traversé la jambe droite au combat de Maroilles, 7 floréal an II.
- Atteint d’une balle à l’épaule droite, en Syrie, 25 ventôse an VII (vendredi, 15 mars 1799)
- Atteint d’un coup de poignard au col, en enlevant une tranchée, lors de la prise du Caire, 25 germinal an VIII (mardi, 15 avril 1800)
- Atteint d’un éclat de boulet à l’épaule et au col au combat de Rhamanich, 19 floréal an IX (samedi, 9 mai 1801)
- Jambe gauche endommagée par un coup de feu, à la bataille d’Essling, 21 mai 1809, nécessitant l’amputation du membre.

Autres fonctions :
- Membre du collège électoral de l’Oise par brevet impérial du 22 avril 1815.
- Maire de la commune de Ville (Oise), en juin 1843 jusqu’à sa mort.

Décorations :
- Membre de la Légion d’honneur par décret du 1er Consul du 15 germinal an XII (jeudi, 5 avril 1804)
- Officier de la Légion d’honneur par décret impérial du 6 mai 1809.
- Commandant de la Légion d’honneur par ordonnance du 23 août 1814.
- Chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis par ordonnance du 19 juillet 1814.

Titres :
Baron militaire de l’Empire par décret impérial du 3 décembre 1809 et par lettres patentes du 15 juillet 1810.

Dotations :
Donataire de 4000 livres de rentes sur le Bailliage de Bodenteich, en Hanovre.

Mention :
- Son nom est gravé dans la pierre, sur un des piliers (côté Est) de l'arc de triomphe de l'Etoile, à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARIN (Jacques-Barthélémy) Baron - Général de brigade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARIN (Jacques-Barthélémy) Baron - Général de brigade
» COEHORN Louis-Jacques .-. général-baron d'Empire.
» LAGARDE (MARTIN-LAGARDE) Baron - Général de brigade
» CHEMINEAU (Jean) Baron de l'Empire - Général de division
» DROUAS de BOUSSEY (DE) (Jacques) Général de Brigade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: