Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Murat et Charette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Murat et Charette
Bien qu' opposés par leurs idéaux, trouvez vous des points communs entre ces deux personnages .
0%
 0% [ 0 ]
Dans leur sens militaire , leur vie , leurs gouts .
0%
 0% [ 0 ]
Mon avis c'est "oui". Mais vous ?
100%
 100% [ 1 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Murat et Charette   Jeu 13 Nov - 18:01

Hors l'idéologie, dans une discusion par MP, l'idée m'est venue de vous demander vos avis .
Pensez vous qu'il y a des points communs entre Murat et Charette ?
N'hésitez pas à argumenter votre réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Jeu 13 Nov - 20:07

Exercice difficile...
Je ne pense pas connaître suffisament les deux personnages, mais comme ça, il y a des mots qui me viennent à l'esprit comme le mépris du danger, la force de caractère, le panache, le charisme, la volonté, l'amour des plaisirs et de la société des femmes...
On pourrait aussi évoquer la mort devant le peloton, quoique pour ma part, je vois plus de similitude ici avec Ney.

Ah, j'oubliais : l'un était marin l'autre grand amiral. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Ven 14 Nov - 18:23

Bravo JBR ,
On se croirait à "Détente" , vous avez résumé ce que je pensais en posant ce sujet.
Quand vous parlez de Ney, je déduis que vous entendez tué par des Français ? Je pense que comme Murat Charette a été tué par ceux qu'il combattait.
D'ailleurs il y a un point commun à ce dénouement fatal , l'un et l'autre ont été attirés dans un piège. La Chanotterie vaut Pizzo.
Napoléon , lui même, trouvait du génie à l'homme de guerre Charette. Le compliment n'est pas mince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Ven 14 Nov - 20:05

Citation :
Quand vous parlez de Ney, je déduis que vous entendez tué par des Français ?

Oui, mais pas que cela.
Quelques similitudes concernant les derniers moments :

Tous deux recevront la bénédiction d'un prêtre insermenté. Ney dans sa prison (l'abbé de Pierre), Charette sur le chemin le menant à la place des Agriculteurs (le curé, sans doute l'abbé Gergaud, se tenait à une fenêtre).

Juste avant l'exécution.
Ney : "Ne savez-vous pas Monsieur qu'un militaire ne craint pas la mort ?"
Charette : "J'ai bravé cent fois la mort. J'y vais pour la dernière fois, sans la braver, sans la craindre."

Les derniers instants.
Ney : "Il refusa naturellement de se mettre à genoux et de se laisser bander les yeux." (Rochechouart)
Charette : "L'officier de la place lui ayant montré la pierre sur laquelle il devait se mettre à genoux, il fit signe de la tête et de la main qu'il ne voulait pas. Un gendarme se présentait en même temps pour lui bander les yeux ; il l'a également refusé."(Mlle Arnoux)

Les derniers mots (il y a doute, et ce, pour les deux)
Ney : "Mes amis, visez droit au coeur !"
Charette : (désignant le coeur) "C'est ici qu'il faut frapper un brave. Feu !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Ven 14 Nov - 23:34

Citation :
D'ailleurs il y a un point commun à ce dénouement fatal , l'un et l'autre ont été attirés dans un piège. La Chanotterie vaut Pizzo.

Je ne vous suis pas. Si la position de Charette a sans doute été donnée aux forces républicaines, on ne peut pas véritablement parler de piège. La prise de la Chabotterie est plûtôt la suite d'une longue traque "facilitée" à la base.

Citation :
Napoléon , lui même, trouvait du génie à l'homme de guerre Charette. Le compliment n'est pas mince.

C'est juste ; d'autant qu'à cette époque (il est à Sainte-Hélène face à Las Cases), il n'a plus vraiment besoin d'en rajouter (comme il a pu le faire) pour flatter (à dessein) les Vendéens.
Cependant pour que le compliment ait une véritable valeur encore fallait-il que Napoléon connût véritablement Charette. Or sa connaissance du conflit vendéen est assez relative. A Sainte-Hélène, il s'est essayé à l'écriture d'une petite histoire des guerres de Vendée ; et force est de reconnaître que le résultat est assez médiocre...
Pour ma part, sans parler du fait que le terme en question est particulièrement délicat à employer, j'aurais bien du mal à user du "génie" pour évoquer Charette. S'il a su mener la petite guerre de façon de maître, il en fut tout autrement, et la manière fut bien peu "géniale", quand il fallut guerroyer à la manière de la grande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Sam 15 Nov - 11:08

Concernant la manière de faire la guerre, il y a plusieurs facteurs qui rendaient presque impossible une grande armée catholique et royale.
Les principaux qont
- le caractère des Vendéens , lui même. Le fait d'être chez eux leur permettait "de changer la chemise" et de s'absenter pour travailler leur terre. Ils se battaient instinctivement mais avaient peu de discipline.
- Les chefs, peu militaires également, ne s'entendaient pas assez entre eux, ils préférait rester dans leurs "pays"
- Sauf à l'approche des grandes agglomérations il était difficile de déployer une grande armée capable de manoeuvrer, d'où peu de batailles massives.
- les villes étaient républicaines défendues par des troupes régulières et des gardes nationaux ( Belliard , le futur chef d'EM de Murat en faisait partie).
Cette guerre fait penser à celle des Gaules, plus defensive qu'offensive.
Ce n'est qu'une opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Sam 15 Nov - 11:47

Citation :
- les villes étaient républicaines défendues par des troupes régulières et des gardes nationaux ( Belliard , le futur chef d'EM de Murat en faisait partie).

Belliard (un autre grand Vendéen) intégra en effet août 89 la garde nationale de Fontenay. Il devint ensuite capitaine à la première compagnie du 1er bataillon des volonatires de la Vendée, avant de partir vers les frontières du nord.

Citation :
- Sauf à l'approche des grandes agglomérations il était difficile de déployer une grande armée capable de manoeuvrer, d'où peu de batailles massives.

Lors des grands rassemblements, la Grande armée (angevo-poitevine) arrivait à aligner de 30 à 40 combattants.
En grandes batailles on peut citer Cholet, Torfou, Saumur, Thouars, Fontenay, Luçon, Nantes, Saint-Christophe..., et la plupart des grandes rencontres de la campagne d'Outre-Loire. Par ailleurs, les gros combats sont très nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Dim 16 Nov - 22:09

En tout cas tous les deux, par votre échange, vous m'avez donné envi de me documenter sur cette période de l'histoire que je ne connais pour ainsi dire pas du tout.

Qu'est-ce que vous me conseillez pour une toute première lecture ?
Attention, un cours magistral comme on dit. Pas Alain Pigeard sur la Garde impériale si vous voyez ce que je veux dire. J'adore ce livre et le travail de cet historien, mais il faut lire 20 pages et revenir plus tard.

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Dim 16 Nov - 22:17

Sur la Vendée, en facile d'accès, synthétique et sérieux, il y a Gabory : Les grandes heures de la Vendée, La Vendée et la Révolution, puis pour les périodes suivantes Napoléon et la Vendée, Les Bourbons et la Vendée ou encore L'Angleterre et la Vendée.

Plus récemment, et c'est du très bon, il y a aussi La vendée et la France de Martin (auteur d'autres ouvrages de qualité parmi lesquels je citerai en priorité La vendée et la révolution, et La Vendée de la mémoire). Ou encore Bois, Paysans de l'Ouest, ou Tilly, La Vendée, Révolution et Contre-Révolution.
Chiappe a également fait du bon boulot avec sa trilogie La Vendée en armes (il a aussi écrit sur la guerre de 1815 : La Vendée des Cent Jours et une très bonne biographie sur Cadoudal : Cadoudal ou la liberté).


Si vous aimez l'iconographie : Les Guerres de l'Ouest, de Tranié et Carmigniani, La Vendée déchirée (encore de Martin), ou encore le récent La Chouannerie et les Guerres de Vendée, de Meyer-Sablé.

Toujours en synthétique (mais faudra repasser pour l'objectivité Rolling Eyes ), il y a les anciens : Crétineau-Joly (Histoire de la Vendée militaire, 5 tomes), Deniau (Histoire de la Guerre de la Vendée, 12 tomes), Chassin (Etudes documentaires sur la Révolution française, 11 tomes), Port (La vendée angevine, 2 tomes et un excellent Dictionnaire du Maine-et-Loire en 3 tomes), Savary (Guerres des Vendéens et des Chouans, 6 tomes). Mais c'est beaucoup, beaucoup, plus copieux. drunken Very Happy

Et puis, il y a tous les nombreux autres : Mémoires, biographies, ouvrages spécialisés sur une zone, une bataille, une période, une guerre... (la liste est très longue).
Sans oublier les deux très bonnes revues : La Revue du Souvenir Vendéen et Recherches vendéennes (revue du Centre vendéen de recherches historiques, à qui l’on doit par ailleurs la publication de nombreux ouvrages de qualité).

Concernant plus spécialement la Vendée et Napoléon (outre certains ouvrages évoqués plus haut), on peut citer :
-Napoléon Bonaparte et la Vendée
-Lasserre, Les Cent Jours en Vendée : le général Lamarque et l’insurrection royaliste
-Romain, Souvenirs d’un officier royaliste
-Canuel, Mémoires sur la guerre de la Vendée en 1815
-D’Autichamp, Mémoires sur la campagne de 1815 en Vendée
-Napoléon et les Vendéens, Journal de Mercier du Rocher
-Napoléon, ville de Vendée, La Naissance de La Roche-sur-Yon, de Levêque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Murat et Charette   Lun 17 Nov - 10:54

Cher Lieutenant,

Tu mets Vendée sur Gallica et tu vas voir l'avalanche, il y amême la correspondance d'Hoche, tu peux aussi mettre : guerre de Vendée pour plus de précisions.
Comme pour tout l'objectivité est impossible , il faut donc lire plusieurs auteurs pour se faire une idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Murat et Charette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Murat et Charette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murat et Charette
» Murat et l'affaire du Duc d'Enghien
» Campagne de Murat
» Murat Austerlitz?
» "Hussards guides" de Murat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: