Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: L'Algérie   Sam 9 Sep - 10:45

Si vous avez des photos concernant ce sujet, mettez-les ici ...

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Algérie, printemps 1864   Mar 19 Avr - 14:37

Sources : Almanach du voleur illustré, 1865

Au commencement du printemps de 1864, l'Algérie fut brusquement surprise par une levée de boucliers à laquelle l'apparente tranquillité des tribus arabes ne permettait guère de s'attendre.
Le colonel Beauprêtre, commandant supérieur du cercle de Tisret, parcourait, à la tête d'un faible détachement, le territoire de son commandement, quand il fut surpris dans sa tente par une nuée de cavaliers, qui, sans lui laisser le temps de se mettre en défense, le massacra ainsi que presque tous les hommes qui l'escortaient. Deux ou trois survivants, échappés par miracle, vinrent porter à Tiaret la nouvelle de ce désastre et donner l'alarme parmi nos garnisons.
Les auteurs de ce perfide coup de main étaient des Arabes de la grande tribu des Ouled-Sidi-Sheik, soulevés à la voix d'un marabout influent, Si-Sliman, buch-aga de Gérysville, que le fanatisme et l'ambition incitèrent à prêcher la guerre sainte.




Le colonel Beauprêtre, un des plus braves soldats de notre armée d'Afrique, s'était engagé à dix-huit ans dans les zouaves. Il ne devait qu'à lui-même, à sa bravoure et à son intelligence, le grade auquel il était parvenu. Simple tailleur de pierres à Salins, où il exerçait la profession de son père, il avait fait tout seul son éducation, tout en suivant la carrière militaire. Il avait appris la langue arabe, et grâce à sa parfaite connaissance de cet idiome, et à la facilité avec laquelle il le parlait, il avait rendu de grands services à l'armée française en pénétrant sous divers déguisements chez les tribus hostiles, qui le prenant pour un des leurs, ne lui cachaient rien de leurs projets.
Cent fois il avait risqué sa vie dans ces aventureuses expéditions, et dans maintes occasions il n'avait échappé à la mort que par miracle.
Il était passé chez les Arabes à l'état de personnage légendaire, présent partout, invisible, insaisissable, et on assure que les indigènes se servaient de son nom pour faire peur aux enfants désobéissants de la tente et du gourbi.



(A suivre)


_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: L'Algérie   Mar 19 Avr - 20:23

Les Ouled-Sidi-Sheik, premiers fomentateurs de l'insurrection, habitent un pays d'oasis, aux confins méridionaux de la province d'Oran (la plus occidentale, comme on sait, des trois provinces algériennes), à l'entrée du désert. La tribu est de pur-sang arabe. Elle a pris son nom d'un marabout renommé par sa sainteté, qui vivait il y a deux cent quarante ans environ, et qui faisait remonter sa généalogie en ligne direct jusqu'à Mahomet. Sa tombe est à El-Abiod : c'est un lieu de pèlerinage vénéré dans toute l'Algérie occidentale. On sait que les marabouts (en arabe almorabeth) constituent chez les arabes d'Afrique une sorte de noblesse religieuse et exercent autour d'eux, pour la paix comme pour la guerre, une immense influence. La plupart des prises d'armes que, depuis notre conquête d'Afrique, a provoquées notre drapeau, ont eu lieu à la voix des marabouts.
Aussi ne faut-il point s'étonner si la guerre sainte, prêchée de la parole et d'exemple sur ces tribus fanatiques, a gagné rapidement plusieurs des grandes peuplades algériennes, notamment celle des Filitas, redoutable par le nombre et la vaillance de ses guerriers.
Cependant, à la première nouvelle des troubles et de l'attentat commis par les Arabes sur le colonel Beauprêtre et son escorte, le maréchal duc de Malakoff (Pelissier), gouverneur de l'Algérie, réunit les troupes qu'il avait sous la main, appela de France des renforts imposants et dirigea toutes ses forces sur le foyer de l'insurrection, que nos généraux, par des mouvements habiles, entourèrent dans un cercle de fer et de feu.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: L'Algérie   Jeu 21 Avr - 14:21

La mort du maréchal, qui survint au cours de la campagne, n'ôta rien à l'énergie et l'activité de la répression. Le général Martimprey, qui prit par intérim le commandement de nos possessions africaines, poursuivit sans relâche la rébellion jusque dans ses derniers refuges, et après plusieurs combats heureux où les tribus décimées par nos baïonnettes et affamées par la perte de leurs bestiaux et de leurs récoltes, subirent tous les maux de la guerre, il réduisit les Arabes à demander merci.



_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Algérie   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toute la vérité dans les événements d'Algérie - Egypte
» Algésiras, juillet 1801
» Facebook compte 1,2 million d’utilisateurs en Algérie
» info: Étudiants étrangers chrétiens en Algérie sommés de qui
» 1954: En été - Témoignage en visuel et en rêve - Port d'Alger - (Algérie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LES MONUMENTS ET SOUVENIRS DES DEUX EMPIRES :: - Les Monuments et Souvenirs du Second Empire - :: - Les campagnes --
Sauter vers: