Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 AMBERT Jean-Jacques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: AMBERT Jean-Jacques   Mer 4 Fév - 22:45

AMBERT Jean Jacques

général de division
baron de l'Empire
commandeur de la Légion d'Honneur
chevalier de l'ordre de Saint-Louis


Né le 1 octobre 1766 à Saint-Céré (Lot).
Décédé le 20 novembre 1851 à Basse-Terre (Guadeloupe).

Il s'engagea dans la marine en 1780 à l'âge de 14 ans comme volontaire sur le Pluton,y servit quatre ans et s'en retira après avoir fait les campagnes d'Amérique.
De retour en France,il devint chef du 2ème bataillon du Lot,puis lieutenant-colonel le 7 juillet 1792 ,général de brigade le 22 septembre 1793 et général de division le 28 novembre 1793 aux armées de Rhin et Moselle.
Il se distingua à Kaiserslautern sous les ordres de Hoche,participa au blocus de Mayence.
En l'an III,il obtint la reddition de la place de Luxembourg après un siège de cinq mois.
Il rejoint ensuite l'armée d'Italie.

Ami des généraux Hoche,Kleber,Marceau,Desaix,Moreau,Pichegru,il partage la disgrâce des deux derniers et il est envoyé en Guadeloupe comme gouverneur.
Il se trouva confronté à une guerre civile et fut destitué en 1808,parce qu'on le croit coupable d'être resté spectateur du désordre,il s'échappe de la colonie et revient en France où il demande à être jugé.
La commission militaire présidée par un maréchal de l'Empire,l'acquitte à l'unanimité en 1812.

En 1813,il est chargé d'une division militaire en Hollande.
En 1815,il reçoit le commandement de la 9ème division militaire.
Consulté lors du débarquement de Napoléon sur les moyens d'arrêter sa marche,il donne des conseils qui ne sont pas suivis.
Il fait acte de soumossion au nouveau gouvernement impérial et est chargé de la ligne de défense,le long du canal de l'Ourcq.
Après la seconde abdication de Napoléon,il suit l'armée sur la Loire et après son licenciement ,rentre dans la vie civile.
Admis à la retraite le 11 juin 1832,il se retire à la Guadeloupe et y meurt le 20 novembre 1851.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
AMBERT Jean-Jacques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AMBERT Jean-Jacques
» Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !
» Jean Jacques Velasco: J'ai parlé des ovnis avec Lionel Jospin et Mitterrand
» Les confessions de Jean-Jacques ROUSSEAU.
» Jean-Jacques Rousseau (1754), Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: