Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 la parenthèse napoléoniene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: la parenthèse napoléoniene   Jeu 23 Avr - 19:20

Un ambassadeur Français de nos jours a dit et écrit a propos de Napoléon: Si peu Française ( la parenthèse napoléoniene) d'ailleur dans son hubris - n'a été qu'une exception affirme-t-il !
Question: qui a dit ça a votre avis ?
Buonaparte n'a rien de français ni dans les moeurs, ni dans le caractère.
Les traits même de son visage montrent son origine. La langue qu'il apprit dans son berceau n'était pas la nôtre; et son accent comme son nom révèlent sa patrie...
Buonaparte est étranger aux Français. Cette citation est approuvée par un spécialiste du sujet, qui ?
Le retour des cendres dans : les lieux de mémoires, vol 2 p 1731.
mais un spécialiste du sujet reconnu approuve ça ! qui ? moi je sais.
Revenir en haut Aller en bas
Ximo

avatar

Nombre de messages : 1697
Age : 52
Localisation : Valencia - España
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: la parenthèse napoléoniene   Ven 24 Avr - 0:32

Ils sont réellement seulement passés quatorze années depuis que Genova vend Corse à la France.

Nous sommes tous adultes et avec ceci il ne voudrait pas ils entrent dans un débat politique sur les nationalismes mais si demain, pour mettre un exemple, vendait Corse à l'Italie ou le rosellon à l'Espagne dont nation se on ses habitantantes.

À une époque que les territoires étaient échangé entre les souverains comme s'ils étaient des « cromos » (je conviens ne pas savoir traduire ce mot mais est ce qui est précise - petites images de joueurs de football, personnages de bandes dessinées, télévision, etc.) réellement aliment que Napoleón a heureusement eu la chance de d'être français au moment adéquat. En cas contraire ça aurait été un « petit génie local » dans le meilleur des cas.

Un homme est lui-même et ses circonstances.

(J'espère que la traduction est quelque chose compréhensible et non de lieu à de mauvaises interprétations pour le cas où je la transcris en Espagnol)

---------------------------------------------------------------------

Realmente sólo han pasado catorce años desde que Genova vende corcega a Francia.

Somos todos adultos y (sic) esto no quisiera entran en un debate político sobre nacionalismos pero si mañana, por poner un ejemplo, vendiera corcega a italia o el rosellon a españa de que nación se sentirian sus habitantantes.

En una época que los territorios se intercambiaban entre los soberanos como si fueran "cromos" (siento no saber traducir esta palabra pero es la exacta - pequeñas imágenes de jugadores de futbol, personajes de comic, television, etc.) realmente pienso que afortunadamente Napoleón tuvo la suerte de ser francés en el momento adecuado. En caso contrario hubiera sido un "pequeño genio local" en el mejor de los casos.

Un hombre es si mismo y sus circunstancias.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nabulio



Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : draguignan
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: la parenthèse napoléoniene   Ven 24 Avr - 22:18

je crois que là on attaque un autre sujet que celui de l'empire.
pour faire court a partir du moment ou le jeune officier Napoleone Buonaparte revet un uniforme francais et se bat pour la France il ni a plus rien a dire.
en entendant cela Lazare Ponticelli doit se retourner dans sa tombe lui et tous ceux qui se sont battus pour la France. toutes ces personnes d'origine étrangère a la naissance se sont sentis bien francais en servant nos trois couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: la parenthèse napoléoniene   Lun 27 Avr - 9:16

Citation :
Les traits même de son visage montrent son origine
What a Face What a Face What a Face

Citation :
La langue qu'il apprit dans son berceau n'était pas la nôtre
Tout comme un breton né en Bretagne parlait le breton avant le français. Cela n'était pas un cas exceptionnel dans la France d'avant la Révolution et même du XIXème siècle.

Citation :
et son accent comme son nom révèlent sa patrie...
Un marseillais se reconnait à son accent et pourtant il est Français.

Toutes ces particularités font la richesse d'une nation et d'une peuple.
Je suis tout à fait d'accord avec Nabulio, Lazare Ponticelli et bien d'autres doivent se retourner dans leurs tombes à entendre cela.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la parenthèse napoléoniene   

Revenir en haut Aller en bas
 
la parenthèse napoléoniene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la parenthèse napoléoniene
» Les grades dans l’armée de Napoléon
» Bade
» Les alliés de Napoléon
» La vie des ouvriers d'usine sous Napoléon III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: