Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène   Ven 1 Mai - 20:24

Grâce aux images, aux chansons et aux récits des voyageurs, Napoléon, bien que captif des Anglais à Ste-Hélène, était toujours présent dans le coeur des Français. On attendait son retour, et, périodiquement, se répandaient des nouvelles de son évasion. Des proclamations faussement attribuées à Napoléon frappaient l'imagination d'un public naîf. En voici quelques-unes tirées de la revue du"Crapouillot" hors série n° 8 de 1969 :
-Les habitants de la région d'Espalion apprirent ainsi, en 1816, par un texte signé Napoléon, que l'Empereur des Français, évadé, était général en chef des armées ottomanes, et qu'il allait revenir en France, à la tête de 150 000 hommes, parmi lesquels un grand nombre de marocains.
-Dans les Deux-Sèvres, ce fut une proclamation rédigée "au quartier-général de Valparaiso" et signée par Napoléon "généralissime des armées fédérées de l'Amérique". Dans ce texte, l'Empereur s'engage à "venger la France de tous les malheurs que le gouvernement anglais lui a suscités, depuis plusieurs siècles, pour s'enrichir de ses dépouilles....Français ! C'est à vous de ne pas tromper mon espoir Rendez à mon fils le trônequi lui appartient et qu'une famille dégénérée appelle en vain son héritage..."
dans la région de Lyon, une proclamation d'un autre style fut saisie en août 1819. Elle est signée "napoléon, Empereur des français, Roi d'Italie, Président de la Grande diète d'Afrique et d'Amérique, général en chef de l'Orient, grand Amiral d'asie, d'Afrique et d'Amérique..." Cette fois, l'Empereur-Roi congratule les Américains d'avoir battu la flotte britannique, et il ,promet aux Français une libération prochaine...
-En 1815, à Soligny (orne), un certain Saint-lambert, caporal-fourrier en congé illimité, confia à l'adjoint du maire du village un grand secret : "On attend à Paris le Roi de Rome..J'ai vu deux militaires dont les passeports étaient signés par Marie-Louise. l'Empereur d'Autriche reste à Paris pour l'arrivée du Roi de Rome qui est à Soissons, etc."
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène   Ven 1 Mai - 21:41

-En novembre 1815, la police royale arrêtait, aux alentours de Fontainebleau, deux individus qui annonçaient publiquement le retour de Napoléon. Le procureur du roi attribua l'origine de ces fausses et dangereuses nouvelels "aux voyageurs qui répandent dans les auberges des propos qui, pluils sont ridicules, plus ils sont accueillis par la crédulité ; àdes officiers étrangers de toutes nations, plutôt espions que militaires. Enfin, aux Bavarois qui ont passé par Fontainebleau et dans l'arrondissement, et qui, sous prétexte qu'ils ont servi sous Bonaparte, ont encore enivré les militaires français de toutes les fumées de la glore..."
-Un cabaretier de Riom, le sieur Marcheix, annonça, lui aussi, en pleine foire de St-gervais, en janvier 1816, le retour de Napoléon. Il précisa même que l'Empereur avait pris le fort de Gibraltar en compagnie de M. Forget, ancien sous-préfet de Riom..Et si l'affaire était connue "c'est justement parce que M. Forget avait fait prévenir ses parents qu'il avait reçu un coup de lance.."
-En 1817, on apprit que Napoléon était en Amérique. L'Empereur avait été délivré par une escadre américaine commandée par Lefebvre-Desnouettes ; arrivé aux Etats-Unis, il avait formé une armée d'invasion dont les officiers, sortis de France, avaient pris le commandement. "Napoléon va débarquer en France....Il va rétablir la République...Le drapeau tricolore flotte déjà sur l'Angleterre !"
Les policiers du roi enquêtèrent. Un certain Vidal, arrêté à Auch, prétendit avoir assisté au combat de la libération de Napoléon ; "je me trouvais sur un brick anglais. On croisait devant Sainte-Hélène, quand la canonnade a éclaté..J'ai tout vu : l'invasionde l'île, le massacre des Anglais et le départ de l'Empereur.." Vidal, pris pour un fou, ne fut même pas inquiété.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène   Sam 2 Mai - 10:01

-En novembre 1817, une dame de Pont-Audemer reçut, par erreur, une étrange lettre : "Le bruit court que l'Empereur s'est échappé de l'Ile Sainte-Hélène. je puis t'en faire un fidèle compte. J'ai vu une personne digne de foi qui y résidait, en est partie le 15 juilet dernier, quatre jours après l'évacuation de Sa Majesté..."
A Lons-le-saulnier, un colporteur racontait l'événement en se disant l'envoyé secret du préfet ! Au mois de mars 1818, un cavalier se présenta chez le sieur Anvynet, aubergiste à mareuil (vendée). l'homme d'une trentaine d'années, distingué et bien vêtu, posa quelques questions à l'aubergiste :
-Est-ce que le pays est tranquille ? Pendant les cent-Jours, les troupes de Napoléon ont-elles maltraité les habitants ? Après le retouyr du roi, les vendéens ont-ils manifesté contre les soldats ? etc
Les réponses ayant satisfait l'étranger, il remit au fils de l'aubergiste une relation de l'évasion de l'Empereur, "extraite d'une gazette américaine". Cette fois, napoléon avait été libéré par l'Empereur du Maroc, reconnaissant de lui avoir rendu sa fille au cours de la campagne d'Egypte.
Le même texte fut remis le même jour à la veuve Ribot, qui tenait une auberge à Bourbon-vendée et la même fable fut propagée à bordeaux et à nantes.
Plusieurs colporteurs arrêtés furent relâchés, le texte enq uestion étant trop absurde pour avoir pu éveiller l'esprit de parti.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène   Sam 2 Mai - 10:20

En 1uin 1817, un ingénieux escros, dénommé Charney, tenta de se faire passer pour l'Empereur. Il prépara son opération en annonçant le retour de napoléon dans le département de la Mayence.
Le 9.7, il s'inscrivit à l'auberge du sieur Faguet, à Saint-Paul, sous le nom de Pommier de nantua. En même temps, sous le sceau du secret, il informa Faguet qu'il était en réalité Napoléon. L'aubergiste, le croyant, luidonna une belle chambre et un bon repas. Le lendemain, Charney tint une sorte de conférence de presse, annonçant l'arrivée prochaine de ses troupes. Comme les paysans se plaignaient du prix du grain, il leur répondit :"j'ai envoyé tout ce qu'il fallait pour nourrir la France pendant l'année. L'augmentation du prix est dûe aux transports, mais les choses iront mieux par la suite.."Devant la foule émue "Napoléon" annonça enfin que son fils allait monter sur le trône et qu'il serait lieutenant-général. Un paysan curieux demanda si l'on pouvait voir sa couronne. très digne, Charney répondit que "les sacrements l'interdisaient".
Le 20.07, Charney est à Rancé, chez le sieur valencot, cultivateur, où il fut traité comme un roi. Il raconta à ses hôtes que le roi de Perse, l'Empereur des turcs et l'Empereur du maroc arriveraient d'un moment à l'autre pour lui faire rendre le trône impérial. Et il précisait même que ces messieurs avaient l'intention de visiter les chaumières où il avait été reçu et que les braves gens qui 'avaient hébergé recevraient des récompenses énormes.
Charney remercia les Valencot après quelques jours de vacances passées chez eux il emporta deux cents francs et un panier de provisions..
Malheureusement, les 200 francs de Valencot ne durèrent pas longtemps. Charney,caché aux environs de Mâcon, fut reconnu par une de ses victimes, arrêté et conduit en prison.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène   Dim 3 Mai - 13:16

Lorsqu'en 1821, vint la nouvelle de la mort de l'Empereur, beaucoup n'y crurent pas comme le prouvent ces anecdotes suivantes :
-Dès 1822, dans la Lozère, des témoins affirmèrent avoir vu l'Empereur. Non loin de Mende, ce dernier se cachait sous le nom de "père Hilarion", portait un froc de capucin et, revenu de toutes les grandeurs consacrait sa vie avec quelques frères, à soigner les aliénés dans un château en ruines qu'il venait d'acheter et espérait payer un jour, avec l'aide de dieu. le préfet, M. de Valdenuit, le secrétaire-général de la préfecture, le capitaine de la gendarmerie et quelques autres hauts fonctionnaires du département rendirent officiellement visité à ce philantrope singulier "quand le cortège du préfet approcha du vieux manoir où le moine vivait dans la société des fous, on le vit apparaître en robe de bure, à cheval, escorté d'une douzaine de religieux, également montés et qui tous paraissaient être d'habiles cavaliers. En l'apercevant à la tête de cet état-major en soutanes, ses visiteurs s'arrêtèrent stupéfaits :"C'était l'Empereur, l'Empereur à 32 ou 35 ans-l'âge du couronnement-tel que des milliers d'images l'avaient fixé dans la mémoire populaire."
Le sceptique secrétaire-général jugea la ressemblance extraordinaire, le préfet fit un discours et retrouva un de ses domestiques parmi les moines, le capitaine de gendarmerie accrut encore la certitude qu'il avait de se trouver enface du véritable Empereur. Il décela dans les propos du Père Hilarion de savantes allusions au passé et murmura à plusieurs reprises au secrétaire : "L'Empereur a raison !"
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène   Dim 3 Mai - 15:45

Quelques années plus tard, le bruit courait, en Belgique, du retour de l'exilé : Il venait de débarquer à Ostende. De vieux soldats revêtirent leur uniforme, précieuse relique, et prirent la route.
-Où allez-vous ? leur demandait-on ?
-Au devant de lui !
En 1830, le 30 juillet, onraconte qu'un pêcheur, apercevant à Boulogne, le drapeau tricolore flottant sur la jetée, s'écria, tout joyeux :
-Je le savais bien qu'Il n'était pas mort !

FIN

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les "évasions" de Napoléon de Ste-Hélène
» ceinturon des "cent-gardes"
» Les " Tirés " de Compiègne......
» Pyongyang menace d'une frappe nucléaire "préventive"
» Un nouveau blog "L'express" consacré à l'éducation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: