Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Murat : Naples et l'Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Murat : Naples et l'Italie   Mar 12 Mai - 9:32

Patrice Raynaud a écrit:
1814, comme l'explique le Cdt Weil, la part personnelle n'est pas à exclure , garder son trone, mais la partie politique nationale y est pour beaucoup. Toutes les mesures prises depuis 1808 étaient immenses et une grande partie sur le point d'aboutir. Les Bourbons surent en tirer profit. Tant mieux pour Naples et indirectement pour l'Italie.
Nous considérons la proclamation de Rimini , ( fin mars 1815)comme anecdotique, mais en la lisant sérieusement et sans préjugés on voit les idées d'appel aux Italiens de devenir un pays uni et libre. Ce souhait aurait pu être fait par le Roi de Naples , il se fera 45 plus tard au profit de la maison de Savoie.
C'est pourquoi l'Italie garde le souvenir de Murat annonciateur de leur dignité et que pour nous le cavalier magnifique suffit.
Et si nous poursuivions ce sujet dans un post spécifique ...

La part d'intérêt personnel pour la sauvegarde de son trône et l'avenir de son royaume et de ses sujets est peut-être confondu dans l'esprit du roi Murat en 1814.
Ce qui l'est, à mon avis, moins c'est la proclamation de Rimini l'année suivante. Il se présente comme le précurseur, voir l'initiateur, de l'unité italienne.
Murat ne verra jamais ce qui était peut-être son rêve et son leg posthume à l'Italie.

Cavour et Garibaldi sont-ils les héritiers de Murat ?

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Murat : Naples et l'Italie   Ven 15 Mai - 11:38

C'est certain que l'occupation Autrichienne mal vécue avant notre Révolution a beaucoup fait pour donner un état d'esprit patriotique en Italie .
Déja à la seconde moitié du XVIII °, on mouvement d'idées et de réformes annonçait ce qui allait devenir le Risorgimiento.
Sous Murat, les reformes faites à Naples et son rapprochement progressif avec les Italiens du Sud plaisait autant aux seigneurs qu'au petit peuple (lazzaroni).
La proclamation de Rimini est un appel aux Italiens et pas qu'aux Napolitains. L'idée est relancée par Manzzini et les yeux se tournent vers le roi de Piémont Sardaigne pour faire une confédération avec une constitution libérale, le liant de cette volonté c'est de chasser l'Autriche deu royaume Lombard Vénitien. Nous sommes en 1830-1840.
En janvier 1848, ce n'est pas un hasard, la révolution part de Naples et de Palerme et gagne toute l'Italie . Les rois et les princes sont obligés d'accorder des constitution ( Murat l'avait fait en 1815).
Le roi Charles Albert , roi de Sardaigne attaque les Autrichiens en envahissant la Lombardie mais est battu à Ctozza en juillet 1848. A Naples c'est le retour de l'absolutisme, mais en février 1849 Mazzini proclame la République, Florence en fait autant.
Charles Albert refait une tentative contre l'Autriche, battu à Novare ( mars 1849), il abdique en faveur de son fils Victor Emmanuel II.
Le préstige du nouveau roi s'accrut quand il refusa de supprimer la Constitution demadé par Vienne.
En 1852, la nomination de Cavour appuyé par le mouvement Unité Nationale.
Trés astucieusement la maison de Savoie expédia des troupes auprés de Anglais et des Français en Crimée.
En juillet à Plombières en 07/1858 l'alliance Franco Italienne était faite.. En avril 1859 c'était le debut de la guerre pour l'Unité italienne dans l'Italie du Nord. En 2 ans Victor Emmanuel devint le 1er roi d'Italie.
Bien qu'il n'en était pas question au début , en 1860 Garibaldi envahit et gagne Naples et la Sicile( mai-septembre ) il laissa la place aux troupes Sardes et par un plébiscite en octobre les Napolitains rejoignirent Victor Emmanuel.. En 1866 ce sera la Vénétie et il faudra attendre 1870 pour que Rome rejoigne le reste du royaume.

Voila en quelques longues lignes la naissance d'un pays.
A juste titre, les Italiens aime Murat pour sa conduite politique et surtout d'avoir repris en 1815 l'idée de l'unité de toute l'Italie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Murat : Naples et l'Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murat : Naples et l'Italie
» Murat, Naples et les grands cavaliers
» Sommaire Tradition Magazine N°234
» Murat Roi de Naples...en Historex
» Les nouvelles des latinistes en Italie (voyage 2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: