Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire et Nom de Rue....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Histoire et Nom de Rue....   Mer 27 Mai - 17:42

...... sunny ...... Les Bonapartes en Exil.....


CHEMIN DES TROIS-ROIS....à...Lausanne Vaud (Suisse)..

Au début du XIXè siècle, une maison de maître, La Rosière, située près de l'actuel chemin des Trois-Rois, fut le rendez-vous de trois frères de l'Empereur Napoléon.

En effet, en 1814, Louis Bonaparte, roi de Hollande de 1806 à 1810, y habita un certain temps...il s'y retrouva Jérôme, ex-roi de Westphalie, qui vivait aussi à Lausanne (dans la maison où le Premier Consul Bonaparte et ses généraux, en route pour le Grand Saint-Bernard, logèrent cinq jours), et son autre frère, Joseph ex-roi d'Espagne, qui résidait au château de Prangins sur les bords du lac Léman.

Sur la terrasse de la propriété, on montrait autrefois un banc sur lequel ces trois rois déchus s'assirent. L'emplacement est signalé par une dalle de marbre avec l'inscription....

Joseph Bonaparte, roi d'Espagne, Louis Bonaparte, roi de Hollande, Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie, après la perte de leurs trônes en 1814, méditaient ici sur l'instabilité des destinées humaines.

(Source Dominique Polla - Lausanne).

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Histoire et Nom de Rue....   Ven 5 Juin - 20:46

...... sunny ......


Rue... GENERAL DECAEN...à....Caen (Calvados)....


C'est à Caen, où son père était employé au baillage, que naît, le 13 Avril 1769, Charles Mathieu Isidore Decaen.

Tout jeune, en 1792, il se distingue en étant élu par ses concitoyens sergent-major des canonniers volontaires, quelques mois après, il est promu au grade d'adjudant à l'armée du Rhin.
Le siège de Mayence levé (il était enfermé dans cette ville avec Kléber), il part pour la Vendée où il sert comme chef de bataillon.

En 1795, il devient général de brigade à l'armée du Rhin et Moselle. Il reçoit un sabre d'honneur des mains de Marceau pour s'être distingué à Rastadt. Après Campoformio, il est à l'armée du Danube sous les ordres de Jourdan, puis il sert de nouveau à l'armée du Rhin où il contribue à la victoire de Hohenlinden.

En 1802, l'ancien sergent-major est nommé par le premier Consul, capitaine général des possessions françaises en Inde. Mais quelques années plus tard, la perte de l'île de France (océan indien), l'oblige à rentrer au pays où il remplace Macdonald à la tête de l'armée de Catalogne.

Puis il devient commandant en chef de l'armée de Hollande. C'est à ce moment qu'il est élevé au titre de comte d'Empire.

Pendant les Cent-Jours, il est à Bordeaux, puis à Montauban où il commande le corps d'observation ainsi que les 9è et 10è Divisions militaires.

Après tant de loyaux services, il est mis en disponibilité et se retire à Ermont où il meurt du choléra en 1832.

(Sources Jean-Yves Mesle).

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Histoire et Nom de Rue....   Dim 7 Juin - 18:11

...... sunny ......


Rue.... ROBERT-GUILLEMARD...à Toulon (Var).....


Cette Rue se trouve le long du mur d'enceinte de l'Arsenal de Toulon.

Elle commémore le héros oublié d'un évènement bien connu de la Bataille de Trafalgar, qui opposait le 21 Octobre 1805, dans un combat naval, la Flotte Française sous les ordres de l'Amiral Villeneuve, alliée de la Flotte Espagnole, et la Flotte Anglaise commandée par l'Amiral Nelson.

le Bateau " le Redoutable ", commandait par le capitaine de vaisseau Lucas, lutta désespérément mais glorieusement contre le Bateau Amiral " Victory " commandé par l'Amiral Nelson.

Au cous de ce combat, un soldat du 16è régiment d'infanterie qui était embarqué sur " le Redoutable ", monté dans la hune, tua d'un coup de mousquet l'Amiral Nelson qui se trouvait sur l'arrière du vaisseau Anglais.

Ce soldat était Robert Guillemard, né à Six-Fours. La ville de Toulon a voulu l'honorer en lui donnant le nom d'une de ses rues.

(Sources J.L. Petetin).

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Histoire et Nom de Rue....   Dim 14 Juin - 22:08

...... sunny ...... ...La Pierre de L'Impératrice...


RUE DU GENERAL GRAZIANI....... à Bastia (Corse).

En 1869, l'Empereur Napoléon III.... et l'Impératrice Eugénie débarquaient à Bastia sur la grève qui, plus tard, devait devenir la vaste place Saint-Nicolas (Actuellement place du Général-de-Gaulle), orgueil de la ville.

Le couple Impérial, en visite dans l'île, reçut un accueil triomphal. Les cérémonies et les manifestations officielles se succédèrent. Parmi elles, les Bastiais gardèrent longtemps le souvenir de la pose, par l'Impératrice, de la première pierre de l'hôpital civil de Bastia.

L'Emplacement choisi était un ensemble de terrains vagues surplombant le faubourg de Toga. Actuellement, tout ce quartier qui est entièrement couvert de constructions et qui se serait peut-être appelé " quartier de l'hôpital " se nomme le quartier de " de la pierre de l'Impératrice "....Car la pierre posée avec tant d'émotion et tans d'éclat de la belle Impératrice Eugénie resta seule en place...le projet n'ayant pas eu de suite.

On peut encore la voir encastrée dans un parapet et dépassant largement la largeur de celui-ci, créant ainsi un obstacle.
L'hôpital civil de Bastia n'a été construit qu'en 1928, à environ 500 mètres de l'endroit primitivement choisi.

La rue où figure la fameuse pierre porte le nom de " Général Graziani ", né à Bastia en 1859 et mort à Paris en 1932, Général d'Infanterie mis, en Novembre 1917, à la tête du corps expéditionnaire français en Italie, où il demeura jusqu'à la fin de la guerre.

Mais, pour tous les Bastiais, cette artère et tout le quartier environnant restent ceux de """ la pierre de L'Impératrice """.

(Sources..F.Raffali)-(Article Octobre 1969).

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Histoire et Nom de Rue....   Mer 17 Juin - 9:33

...... sunny ......


Place... DU GENERAL CLAPAREDE.... à GIGNAC (Hérault).


Cette place a été appelée ainsi, en l'honneur du Général Claparède, né à Gignac en 1770, mort à Montpellier en 1842.

Il déploya son activité, en Italie, à l'Armée du Rhin, dans les Antilles. A partie de 1805, avec la Grande Armée, il parcourut plusieurs fois l'Europe d'un bout à l'autre.

Napoléon a écrit dans le cinquième bulletin de la Grande Armée, au sujet du combat du 3 Mai 1809.... """"La Division Claparède, qui faisait partie des Grenadiers d'Oudinot, s'est couverte de gloire...seule et n'ayant que quatre pièces de canon, elle lutta pendant trois heures contre trente mille ennemis. Cette action d'Ebersberg est un des plus beaux faits d'armes dont l'histoire puisse conserver le souvenir.""""

Le Général était Pair de France, et Grand Croix de la Légion d'Honneur. Son nom gravé sur la pierre de l'Arc de Triomphe de l'Etoile perpétue son souvenir.....prochainement ses cendres, actuellement à Montpellier, vont être tranférées à Gignac, sa ville natale.

(Sources J.P.Fraissinet..Article Avril 1967).

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire et Nom de Rue....   Mer 17 Juin - 19:10

...et la route touristique "Trakt Napoleoński" pres de Varsovie qu'il court par la foret - reserve de nature "Puszcza Kampinoska" - ou il puissant connaitre et voir, particulierement en automne et en hiver, comme semblait le chemin avant deux ages - "...mauvais boue..." comme de memoires.
Amities et salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Histoire et Nom de Rue....   Dim 19 Juil - 19:33

....... sunny ...... .. Rue NICOLAS-APPERT à Massy (Essonne ..

Nicolas Appert, né en 1749 à Châlons-sur-Marne, est le père de la conserve alimentaire. Son père, aubergiste, l'orienta vers cette profession. Nicolas entra comme "Officier de bouche" au service de la gourmande princesse de Forbach.

En 1780, il s'installe rue Lambard, à Paris, comme pâtissier-confiseur. C'est dans l'arrière-boutique qu'il eut un trait de génie....Les aliments pouvaient être conservés intacts en les enfermant dans des récipients clos, mis ensuite à bouillir dans l'eau à 100°.

Nicolas Appert fonda la première usine de conserve à Massy en 1804. Il consacra un terrain de quelques hectares à la culture des pois et des haricots. Il expérimenta ses conserves lors... des Campagnes Napoléoniennes.... "elles tinrent le coup" aussi bien que la Garde..... Il reçut un prix de 12 000 francs qui lui permit de publier un ouvrage...L'Art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances végétales et animales.

Plus tard, l'inventeur de la conserve découvrait le fer-blanc, dont il usa en place du verre. Malheureusement, en 1819, le premier brevet officiel pour la fabrication de conserve fut obtenu par un Américain.

Ce grand homme mourut à 92 ans, à Massy, dans la plus grande misère. On peut toujours voir à Massy la maison où il vécut et une plaque commémorative marque la reconnaissance que nous lui gardons.

(Sources Michelle Bomm).

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Histoire et Nom de Rue....   Mer 29 Juil - 19:27

..... sunny ..... .....Le Zouave et son drapeau....


RUE BLAISE-DAURIERE.... à Clermont-Ferrand.....(Puy-de-Dôme).

Ce nom rappelle le souvenir d'un héros qui, à la bataille de Magenta, le 4 juin 1859, pris d'assaut le drapeau du 9è régiment d'infanterie autrichienne.

Ce fait d'armes lui valut la légion d'Honneur...il s'agit de Blaise Daurière. A sa mort, la ville de Clermont-Ferrand lui a fait don à perpétuité d'une tombe au cimetière des Carmes. Son entretien est encore de nos jours assuré par la ville.

En ce qui concerne le drapeau enlevé aux Autrichiens, le zouave Daurière, voulant continer le combat, ne conserva que l'étoffe et brisa la hampe, jetant, comme il l'a dit " ce bâton " qui l'embarrassait.

Quand il remit le drapeau et reconnut en avoir brisé et jeté la hampe, on le contraignit à aller la chercher et il dut faire quinze kilomètres à pieds !

Le Moniteur du Puy-de-Dôme du vendredi 16 novembre 1894.

(Sources... M.C. Lafarge...B.Daumière étant son trisaïeul).

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Histoire et Nom de Rue....   Sam 8 Aoû - 22:44

...... sunny .......


Rue.... LAURENTINE-PROUST à....Chateaudun (Eure-et-Loir).


Attaquée par les Prussiens en 1870, la ville de Châteaudun se distingua par sa belle résistance. Rue par rue, maison par maison, les habitants défendirent leur cité....parmi tous ces braves gens qui tinrent tête à l'ennemi dans la journée du 18 octobre 1870, un nom est à retenir, c'est celui de Laurentine Proust.

Dès le matin du 18 octobre 1870, cette jeune fille de 18 ans montra ce que peut le patriotisme animé, elle déscendit dans la rue à la barricade où se trouvait son père. Comme on voulait l'éloigner, elle répondit....""" Ma place est à côté de mon père. """""

Son inaction lui pèse, elle prend un panier et va de barricade en barricade ravitailler les combattants. Les balles claquent, mais très calme, Laurentine Proust circule parmi les blessés et les morts, elle ranime les coeurs, donne espoirs aux blessés.

Depuis ce jour on l'appelait.... " L'héroîne de Châteaudun ". Elle mourut à Château-du-Loir où elle fut inhumée le 10 janvier 1928. En sa mémoire, la rue où elle montra son courage et sa bravoure, prit le nom....Laurentine-Proust.

(Sources P.Marchand).

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Histoire et Nom de Rue....   Jeu 13 Aoû - 18:14

...... sunny ......


RUE TEYSSIER........à BITCHE (Moselle).


7 Août 1870. Nos Armées ont battu en retraite. La petite ville de Bitche, à 10 kilomètres de la frontière allemande, reste isolée en face de l'envahisseur.

Au centre de la ville se dresse fièrement la citadelle construite par Vauban. Sur cette citadelle, il y a un homme qui, regardant la campagne, attend l'ennemi. C'est le Chef de Bataillon Teyssier.

Il commande la place de Bitche, le commandant Teyssier, avec seulement 2300 hommes de garnison, réussira à immobiliser plus de 15000 soldats ennemis auxquels il résistera victorieusement.

Cependant l'armistice a été signé le 28 janvier 1871, et Teyssier refuse d'y souscrire tant qu'il n'a pas un ordre de son gouvernement. Le 24 Mars seulement, la garnison invaincue quitte Bitche, la tête haute, emportant son drapeau, ses armes, ses canons.

Le colonel Teyssier, s'étant retiré à Albi, a reçu des mains du Général Joffre, en 1913, la plaque de Grand Officier de la Légion d'Honneur.

C'est pourquoi la ville de Bitche, fière de son glorieux défenseur, a donné le nom de....Rue Teyssier... à une des plus belles artères de la ville, au pied de son inébranlable citadelle....(autrefois Rue des Seigneurs).

(Sources M.T.Kimmel)

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Histoire et Nom de Rue....   Mer 19 Aoû - 22:13

...... sunny ......


RUE DU CAPITAINE - LANDOLPHE.....à Auxonne (Côte d'Or).


Le nom du capitaine Landolphe a été attribué à cette rue par un arrêté municipal en date du 25 juin 1878.

Jean-François Landolphe naquit à Auxonne le 5 février 1747, il mourut à Paris le 13 juillet 1825. Il fut le dernier des vingt-deux enfants qu'avait eu son père, arquebusier du roi à Auxonne. Le jeune Landolphe quitta son pays natal en 1765 dans l'intention de se livrer à l'étude de la chirurgie, mais après avoir suivi pendant une année les cours du célèbre Sabatier, éprouvant peu de goût pour l'exercice de cette partie de l'art de guérir, il tourna ses vues du côté de la Marine.

En 1766, il se rendit à Nantes où il s'embarqua comme mousse sur un grand vaisseau de commerce. C'est de ce port qu'il est parti pour, continuant les Jean Bart et les Dugay-Trouin, devenir capitaine de vaisseau de la Marine d'Etat. C'est dans ses mémoires qu'il faut lire les voyages, les naufrages, les aventures, les combats, les succés, les services qui ont honoré sa carrière Maritime.

C'est la qu'il faut chercher l'histoire de ses découvertes, de ses établissements en Afrique, du pillage et de la ruine de ceux-ci, en pleine paix par les Anglais, et des justes vengeances qu'il a su en tirer.

Pourtant cet homme qui a été la terreur des Anglais, qui leur a pris des vaisseaux et coulé bas huit cent trente pièces de canons, qui était redouté de tous les ennemis du pavillon Français, et mort sans avoir vu briller sur sa poitrine d'autre insigne que les cicatrices que le fer y avait percées.

Un Jour que Bonaparte, qui n'était encore que premier Consul, l'avait fait inviter à dîner aux Tuileries, celui-ci vint à lui et lui dit ...."""" Capitaine Landolphe, vous avez joliment étrillé les Anglais ! Parlez...que puis-je faire pour vous ?..."""" Le modeste capitaine ne répondit rien, aussi n'eut-il rien !

Un seul honneur lui fut attribué par un botaniste, M.Palisot de Beauvois, qui a attaché le nom de notre marin à une très belle plante des contrées d'Oware et du Bénin, en Afrique noire, qu'il a appelé " Landolphia Owariensis ".

Auxonne est fière d'avoir donné le jour à ce grand homme....honorer sa mémoire n'est pas seulement un acte de justice, mais une réparation.

...FIN.... ..... (Sources M.Cadot)

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Histoire et Nom de Rue....   Jeu 3 Juin - 8:58

...... ......


RUE AGRICOL-PERDIGUIER.....à....Avignon (Vaucluse).


L'histoire de cet humble Vauclusien commence en 1805, tout près d'Avignon. Agricol Perdiguier est le septième enfant d'une famille de pauvres agriculteurs. A l'école, il apprend fort incomplètement à lire et à écrire.

A dix-huit ans, son père lui ayant imposé le métier de menuisier, il commence son "tour de France". Dès son entrée dans le compagnonnage, il est choqué par les rivalités et les luttes souvent sanglantes qui s'y trouvent. Remarqué par sa compétence et son bon sens, il se voit confié de lourdes responsabilités et s'emploie par tous les moyens à modérer ses amis, désormais son nom restera attaché à l'importante corporations des menuisiers.

Durant son apprentissage, il observe, réfléchit, étudie et arrive à acquérir une culture générale très vaste. Il se fixe à Paris, et tout en exerçant son métier, écrit plusieurs livres sur les sujets les plus divers, notamment une "Histoire démocratique des peuples" en 12 volumes.

Républicain convaincu, il se présente à la députation en 1848. Elu à la fois à Paris et dans le Vaucluse, réelu en 1849, il s'oppose au Prince Président, futur Napoléon III, d'où son arrestation et son exil en 1851.

Dès lors, de Suisse ou d'Allemagne, il correspond avec Victor Hugo et George Sand. Amnistié en 1855, il ouvre à Paris une librairie et reprend son oeuvre d'écrivain engagé. A la fin de sa vie, il est considéré comme un personnage important du parti républicain.

Par de nombreux évènements qu'il a vécus de 1805 à 1876, Perdiguier est un témoin historique précieux, par sa conduite et sa vie, il est un bel exemple de modération dans une période qui fut très agitée.

(Sources J.F.Bres).


_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11826
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Histoire et Nom de Rue....   Jeu 19 Aoû - 16:46

...... ...... Ni Mort...Ni Marechal...Ni Colonel...


RUE du COLONEL - WACK....à Drulingen (Bas-Rhin).

Cette minuscule ruelle d'un petit chef-lieu de canton alsacien porte ce nom depuis la libération.... "Ruelle Wack".

Cependant, le militaire qui a prêté son nom à cette ruelle de Drulingen n'a pas gagné "ses lauriers" lors de la dernière guerre et même il n'a jamais porté le grade de "colonel"...il est resté sans grade aucun.....Voici son histoire.

Vers 1813, le jeune Wack, né à Dulingen, qui avait fait partie de l'ancien comté de Sarrewerden, gouverné jusqu'à la révolution par un "Prince possessionné"....fut incorporé comme "Marie Louise" ou comme "conscrit de 1813"....(Le Phalsbourg d'Erckmann n'est quà une dizaine de kilomètres de son lieu natal).

En quittant ses concitoyens, le jeune incorporé promit, comme beaucoup de revenir maréchal ou mort.

Une ou deux années plus tard il revint, les guerres napoléoniennes terminées. Il n'était pas maréchal, et il vivait. Tous prosaïquement il était encore simple soldat et invalide de guerre boitant bas.

les mauvaises langues du pays prétendirent que la blessure du soldat Wack ne provenait nullement de faits de guerre, mais simplement d'un coup de fourche reçu d'un paysan qui avait surpris Wack en train de marauder dans son poulailler.

Toujours est-il que Wack, démobilisé, alla tenter sa chance, loin des sarcasmes de ses concitoyens, à Saint-jean qui était alors ville jumelle de Sarrebruck, mais n'est plus aujourd'hui qu'un quartier de cette dernière. Il y mourut vers 1850. Cependant, même dans sa nouvelle patrie, ses "Exploits Napoléoniens" le poursuivirent puisque j'ai pu lire cette histoire dans un livre de Karl Lohmeyer, édité à Sarrebruck en 1935. Le récit portait le titre singulièrement enflé de "Der Marschall Wack"....les Sarrois étant dans ce cas encore plus moqueurs que les concitoyens de sa ville natale.

(Sources..Y.Gilger...1969).


_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire et Nom de Rue....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire et Nom de Rue....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !
» mémo sujets histoire geo
» Base 60 (histoire des mathémtatique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: