Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 TROUDE Amable,Gilles.Contre-Amiral

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



TROUDE Amable,Gilles.Contre-Amiral Empty
MessageSujet: TROUDE Amable,Gilles.Contre-Amiral   TROUDE Amable,Gilles.Contre-Amiral Icon_minitimeVen 10 Juil - 15:41

Né à Cherbourg le 1er juin 1762, mort à Brest le 1er février 1824.

- Pilotin sur un caboteur en 1776,navigue comme matelot aux Antilles et à St domingue jusqu'en 1791.
- Prend part à trois combats sous Guichen,participe au siège de Gibraltar en 1783.
- Navigue sur St Domingue jusqu'en 1792,date à laquelle il entre dans la marine militaire tardivement à l'âge de trente et un ans.
- Nommé lieutenant de vaisseau en 1793,il prend part à un combat sous Villaret-Joyeuse.
- Commande une corvette et croise sur les côtes de l'Amérique du sud puis aux Antilles jusqu'en 1798.
- Après la campagne avortée de Ganteaume vers l'Egypte, une partie de son escadre commandée par Linois mouille à Toulon pour recompléter ses effectifs et se dirige vers Gibraltar pour rejoindre la flotte espagnole, où l'escadre anglaise de Saumarez est repérée.Linois préfère se rendre à Algérisas pour ravitailler la garnison et s'organiser pour subir l'attaque.Le 6 juillet 1801, les anglais sont reçus par un feu nourri de la garnison et des vaisseaux français qui mettent hors de combat deux anglais dont "l'Annibal" Les anglais se retirent sur cet échec mais récidivent le 12 juillet contre l'escadre franco espagnole l'Amiral Moréno.Pour diriger le combat Linois rejoint son homologue espagnol et laisse le commandement du "Formidable" au capitaine de vaisseau Troude.Séparé de sa flotte, ce dernier se trouve au contact d'un premier vaisseau anglais qui est rejoint par un second puis d'un troisième.Après trois heures de combats acharnés le premier des vaisseaux anglais est entièrement démâté, son équipage décimé et va s'échouer sur la côte; le deuxième sévèrement avarié s'éloigne alors que le troisième à portée de canons préfère rompre et faire demi tour.Blessé, Troude va faire une entrée triomphale à Cadix,complétant ainsi la victoire de Linois: le "Swiftsure" et "l'Annibal" pris aux anglais porteront désormais les couleurs tricolores.Le premier sera engagé à Trafalgar,le second sera condamné à la démolition en 1823.
- Napoléon va présenter le "brave Troude, l'Horace français" aux Tuileries devant un parterre de généraux et de fonctionnaires, satisfait de voir enfin une victoire qui estompe à peine les déboires antérieurs de la marine.
- Troude fera croisière sous Missiessy jusqu'en 1806 en Amérique,puis à St Domingue.
- Des forces navales qui devaient se rendre aux Antilles,seule la division de Lorient est arrivée, c'est Troude qui la commande.Le 15 avril 1809, en situation d'infériorité numérique et devant une escadre anglaise deux fois plus puissante,il va livrer combat plus qu'honorable à l'Amiral Cochrane.Il va perdre le vaisseau "Hautpoul" nouvellement baptisé en mémoire de l'héroique général,sauver deux vaisseaux qui vont rejoindre Brest.Sans soutien, sans base de ravitaillement, il ne pouvait grand chose alors que dans le même temps la Désirade,St Lucie et Marie Galante étaient prises,que la Martinique tombait le 24 février,St Domingue le 7 juillet et la Guyane le 12 juillet...Et pendant de ce temps Napoléon triomphait à Wagram.
- Commande la flotte de Cherbourg, arsenal maritime décrété de première classe dont les travaux pour la construction de forts et de digues du port "Napoléon" vont bon train.la Division est composée du "Courageux" du "Polonais" et de "l'Iphigénie" alors que dans les carènes deux vaisseaux sont en construction.Le 27 mai 1811,Napoléon est heureux de retrouver Troude,en présence aussi de l'Impératrice Marie-Louise et de Decrès.Troude fait passer l'inspection des équipages,fait tirer le canon.Belle démonstration.Napoléon est passé du "Courageux" sur lequel Troude est resté, au"Polonais" De ce dernier est envoyé par un canot vers le "Courageux" une lettre adressée au capitaine de Vaisseau: " par ordre spécial de sa majesté, le CV Troude est nommé contre-Amiral et en arborera immédiatemant sa marque " le pavillon est aussitôt hissé au mât d'artimon.Compliments du ministre qui ne sont pas sincères, il trouve le nouveau promu rustre au langage trop indépendant:Troude est fils de mercier,de plus il s'est fait tout seul, formé lui-même au métier! Ce n'est pas par contre pour déplaire à Napoléon.
- Napoléon espère une démonstration de force face aux anglais qui rôdent depuis deux jours devant la rade.Le 31 mai l'escadre se met en mouvement, Decrès donne au porte voix l'ordre à "l'Iphigénie" de prendre la tête de la division qui va sortir de l'arsenal.Troude ne supporte pas l'ingérence du ministre:Il intime l'ordre du haut de sa dunette à la frégate de garder son rang,tout en machonnant son éternel tabac à chiquer.Decrès sourit.Napoléon jubile, et répond "très bien"
Les anglais par malchance ce jour là ne seront pas au rendez-vous.
- Commandant la "Lys" (le vaisseaux "Polonais" débaptisé pour la circonstance) Troude est chargé d'une mission de confiance qui consiste à aller chercher Louis XVIII pour le conduire à Calais(1814) A son arrivée Troude apprend que le nouveau roi est déjà parti de Douvres sur un yacht anglais. Etranger à toutes politiques,il est reçu avec beaucoup d'égards par les anglais, et il criera indifférent un "vive le roi" de la même façon qu'il criait plus chaleureusement "vive l'Empereur".A son retour la division sera désarmée. Ce sera la fin de carrière de Troude.
- Parmi tous les amiraux, certains qui sont loins d'avoir démérités ne seront pas récompensés à la même hauteur que d'autres qui ont obtenus titres,rentes,honneurs et faveurs et pour lesquels Napoléon a accordé plus qu'ils ne méritaient.
Lucas,Bouvet,Truguet... et bien sûr Troude,rustre et trop timide pour se mettre en avant de sa hiérarchie, font partie de ces gens de mer pour le moins les plus mal lotis.
- Reste au moins à Troude la chanson du marin,
" est ce vous,cap'tain Troude, qui vous posez sur le pont,lorsque s'écorchent nos coudes au bois d'artimont..
est ce que vous me reconnaissez, cap'tain Troude,moi qui de vous ai pris cent coups de bâtons à charge de punition"...
- Officier de la légion d'honneur, et chevalier de Saint Louis.
- Son nom est inscrit sur le pilier Ouest de l'arc de triomphe.
- Un trois mâts barque lancé en 1897 aux chantiers Laporte de Normandie a porté son nom.
Revenir en haut Aller en bas
 
TROUDE Amable,Gilles.Contre-Amiral
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétition européenne contre le suremballage
» 1 auxiliaire contre les pucerons
» Pétition contre Yahoo et les ailerons de requins
» Lutte contre son sommeil à 3 mois
» utopie et contre-utopie au cinéma ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Gens de mer-
Sauter vers: