Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ALMERAS (Louis) - Baron - Général de division

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: ALMERAS (Louis) - Baron - Général de division   Sam 3 Oct - 21:48

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET - APN
Sources : Dictionnaire Historique et Biographique des Généraux et Amiraux français - Tome 1.
Archives nationales (CARAN) Dossier de la Légion d'Honneur : LH/25/26


ALMERAS (Louis)
(1768 - 1828)

BARON DE L'EMPIRE
Général de division
Grand-Officier de la Légion d'Honneur

Règlement d'armoiries:

"Ecartelé: 1) de sable à la tour d'argent, ouverte, ajourée et maçonnée de sable -2) de gueules à l'épée haute d'argent -3) d'azur au lion d'or -4) de sinople à la bande d'argent." (baron militaire)



Né à Vienne (Isère), le 15 mars 1768.
Fils du légitime mariage de Jean-Baptiste Almeras, Procureur de Vienne, et de Françoise Lherbet.
Décédé à Bordeaux (Gironde), le 7 janvier 1828, à l'âge de 60 ans.

Etat des services connus:
Elève des Ponts-et-Chaussées, en avril 1787.
Entré au service dans le 5e bataillon de volontaires nationaux du département de l'Isère, 1er novembre 1791 et y fut fait le jour même sergent-major.
Sous-lieutenant, 13 décembre 1791.
Adjudant-major, 19 mars 1793.
Adjoint à l'Etat-major de l'armée des Alpes, 20 juin 1793.
Chef de bataillon, 12 septembre 1793.
Adjudant-général chef de bataillon, 24 septembre 1793.
Adjudant-général, chef de brigade, 25 prairial an III.
Général de brigade, sur le champ de bataille, 5 floréal an VIII (25 mars 1800), nommé sur place par le général Kléber.
Confirmé dans son grade de général de brigade, 23 frimaire an X par le Premier Consul.
Général de division, 6 octobre 1812.

Campagnes:
Ans II - III, 1792, 1793 et 1794 : Armée des Alpes où il s'est particulièrement distingué.
Participe au siège de Toulon comme aide de camp du général Carteaux.
En 1794, à la tête de 200 hommes, il défit un corps sarde de 1500 hommes, dans la vallée d'Aost.
1796 et 1797, il eutt un commandement dans les départements méridionaux de la France (Cévennes), où il comprima les mouvements royalistes qui s'étaient manifestés dans le Gard et à Nimes; il dispersa les bandes rassemblées sous les ordres de Saint-Christol et Dominique Allier, et concourut à l'arrestation du premier des chefs d'insurgés.
1799 - 1800: Embarqué à Gènes, 19 floréal an VI et employé à l'expédition d'Egypte. Il prit le commandement de la province de Damiette, avec mission de presser les travaux des fortifications de cette place, ainsi que des points de la côte du Nil qui en dépendaient; il y fit équiper une flotille, qui servit à transporter l'artillerie destinée au siège de Jaffa.
En 1800, dans une attaque sur le Caire, il commanda un fort détachement tiré de la division du général Friant; s'empara du quartier cophte, situé au dehors de la ville; et après en avoir chassé l'ennemi, qui s'y était barricadé et retranché dans toutes les maisons, il prit une position et les mesures convenables, pour assurer la communication sur toute la ligne des opérations du siège. Se bat à Alexandrie, à Aboukir, à Boulaq où il est blessé. A la bataille Héliopolis, 19 mars 1800, il commanda une des colonnes d'attaque; y reçut deux blessures.
Disgracié, pendant plusieurs années, il commande l'île d'Elbe.
En 1809, à l'armée d'Italie où il commande une brigade sous les ordres du général Lamarque. Il combat à Villanova, sur le Piave, à Enzersdorf et à Wagram, 6 juillet 1809, où il est blessé.
1812 : employé à la Grande Armée en Russie. Il se trouva à la bataille de la Moscowa, 7 septembre 1812 et y reçut des blessures. Il fit la retraite de Moscou, pendant laquelle il fut fait prisonnier, 16 novembre 1812.
Rentré en France, 23 août 1814 et mis en non-activité par la Restauration.Lors des Cent-Jours, il prend le commandement d'une division de 5 000 fédérés à La Rochelle, le 31 mai 1815.
Un mois après, le Gouvernement provisoire le dépêchait à Rochefort pour hâter l'embarquement de Napoléon.
Replacé en non-activité par l'ordonnance du 1er août 1815.
En 1819, il est rappelé, sur l'intervention du duc d'Angoulême.
Le 7 mars 1821, il devient commandant de la 20e division militaire.
Le 12 février 1823, il est commandant de la 18e division militaire à Bordeaux, et meurt dans cette ville d'une attaque d'apoplexie foudroyante.


Décorations:
- Membre (Chevalier) de la Légion d'Honneur, 11 décembre 1803.
- Commandant de la Légion d'Honneur, 14 juin 1804.
- Grand-Officier de la Légion d'Honneur, 17 août 1822.
- Chevalier de Saint-Louis, 3 septembre 1814.
- Commandeur de Saint-Louis, 23 mai 1825.

Titres:
Napoléon le récompense par une donation de 4 000 francs de rente sur le Trasimène par décret du 15 août 1809.
- Baron de l'Empire par lettres patentes du 25 septembre 1810.

Mention:
Il fait partie des 558 officiers à avoir son nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile, à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ALMERAS (Louis) - Baron - Général de division
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALMERAS (Louis) - Baron - Général de division
» ARNAUD (D') (Pierre-Louis) - Baron - général de brigade
» LEPIC (Louis) Comte - Baron - Général de division - GARDE
» LAHURE (Louis-Joseph) Baron - Général de division
» HARLET (Louis) Baron de l'Empire Général de brigade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: