Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 AOUST (D') (Eustache) - Général de division (1763-1794)

Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

CapitaineCOIGNET

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

AOUST (D') (Eustache) - Général de division (1763-1794) Empty
MessageSujet: AOUST (D') (Eustache) - Général de division (1763-1794)   AOUST (D') (Eustache) - Général de division (1763-1794) Icon_minitimeMar 6 Oct - 16:36

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET - APN
Sources : Dictionnaire des Généraux de SIX.


AOUST est une ancienne famille, d'origine normande, qui tirerait son nom du village d'Aoust près d'Eu; elle fut anoblie par lettres patentes de Charles VII, accordées en février 1454 à Jacques Aoust, argentier, échevin et procureur fiscal à Abbeville. Cette famille se fixa au château de Cuincy, près Douai, au commencement du XVIIIème siècle.


D'AOUST (Eustache-Charles-Joseph)
(1763 - 1794)

Général de division


Né le 27 février 1763 au château de Cuincy près de Douai (Nord)
Fils aîné du légitime mariage de Eustache-Jean-Marie, marquis d'Aoust (1741-1805), député de la noblesse de Douai aux États généraux, puis conventionnel régicide, et de Marie-Adolphine-Josèphe-Amélie Jambline.
Mort guillotiné place de la Convention, le 2 juillet 1794 à Paris (Seine) à l'âge de 31 ans.

Etat des services connus:
Second lieutenant surnuméraire sans appointements au régiment Royal-Infanterie, 21 avril 1778, à l'âge de 15 ans.
Sous-lieutenant titulaire, 14 avril 1782.
Lieutenant en second, 23 avril 1786.
Lieutenant en premier, 16 août 1789.
Aide-de-camp du maréchal de Jean-Baptiste Donatien de Vimeur de Rochambeau, 26 mai 1790.
Capitaine et aide-de-camp du général Luckner, 21 mai 1792.
Aide-de-camp du général Biron, 13 juillet 1792.
Colonel, 7 octobre 1792.
Général de brigade à titre provisoire à l'armée des Pyrénées orientales, 2 juin 1793, en même temps que chef d'état-major à la place de Gaultier jusqu'au 9 août 1793.
Général de division, commandant le camp sous Perpignan, nommé provisoirement par les représentants Fabre et Gaston, 7 août 1793.
Commandant de la 1e division à la place du général Barbantane le 15 août 1793.
Commandant à titre provisoire l'armée des Pyrénées orientales à la place du général Barbantane, en attendant l'arrivée du général Dagobert du 16 au 19 septembre 1793.
Passé sous les ordres du général Dagobert à partir du 19 sepembre 1793.
Commandant à titre provisoire l'armée des Pyrénées-Orientales à la place du général Dagobert à partir du 29 septembre 1793.

Un conseil de guerre tenu le 23 octobre 1793, une offensive de grand style, concertée entre les représentants et d'Aoust, fut décidée, malgré la vive opposition du général Dagobert, Turreau se réservant de prendre le commandement quand l'opération serait finie. Ce fut l'expédition de Roses. Une première tentative de l'aile gauche, commandée par le général Delatltre, échoua complètement, tandis que le général d'Aoust restait immobile au centre. Un nouveau plan de campagne contre la citadelle de Roses, élaboré dans des conciliabules secrets entre les représentants Fabre et Gaston et les généraux d'Aoust et Delattre, fut approuvé par un conseil de guerre tenu le 12 novembre 1793, malgré l'opposition du général Dagobert, qui fut qualifié de traître et destitué. Doppet ayant remplacé Turreau comme commandant en chef le 28 novembre 1793, d'Aoust commanda la division du centre. Un instant suspendu comme ci-devant noble au commencement de décembre 1793, il fut, malheureusement pour lui, réintégré presque immédiatement. Le 19 décembre 1793, il eut une affaire heureuse à Villalongue. Le lendemain, l'aile gauche, sous les ordres du général Delattre, était mise en déroute, et le représentant Fabre se faisait bravement tuer à l'ennemi. Dès le 19 décembre 1793, d'Aoust avait reçu pour la quatrième fois le commandement en chef provisoire de cette malheureuse armée. Le 21 décembre 1793, il en ramenait les débris sous Perpignan. Dans les jours qui suivirent, seize généraux de cette armée furent mis en état d'arrestation. Remplacé par le vainqueur de Toulon, Dugommier, d'Aoust fut arrêté le 19 janvier 1794 et conduit à Paris. Il y comparut devant le tribunal révolutionnaire le 2 juillet 1794, avec deux généraux de son armée, Delattre et Chaillet de Vergès. Ces trois braves et infortunés jeunes officiers furent envoyés à l'échafaud le 2 juillet 1794, comme « traîtres à la Patrie ».

Campagnes:
An II - an III - 1792 - 1793 : Aux armées du Rhin, d'italie et des Pyrénées-Orientales.
Vainqueur à la bataille de Peyrestortes, 17 septembre 1793.
Vainqueur au combat du Vernet, 17 septembre 1793.

Mention:
Comme réparation tardive à la mémoire du jeune général, le nom de « Caserne d'Aoust » a été donné par le général Boulanger à une des casernes de Douai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
AOUST (D') (Eustache) - Général de division (1763-1794)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AOUST (D') (Eustache) - Général de division (1763-1794)
» Les cours. Division B.
» SALLES (de) (Charles) Général de division Gendre Mal Valée
» CUSTINE (Adam-Philippe) Général de division de la République
» division sous muqueuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux morts avant l'Empire-
Sauter vers: