Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BACHELU (Gilbert) Baron de l'Empire - Général de division.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: BACHELU (Gilbert) Baron de l'Empire - Général de division.   Mar 13 Oct - 17:21

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET – APN
Sources : Dictionnaire Biographique et Historique des Généraux et Amiraux Français. Tome 1.
Archives nationales (CARAN) – Dossier de la Légion d’honneur côte : LH/87/30
Armorial du Premier Empire du vicomte A. Reverend.


Ancienne famille de bourgeois.


BACHELU (Gilbert-Désiré-Joseph)
(1777 – 1849)

BARON DE L’EMPIRE
Général de division
Lieutenant-général
Commandeur de la Légion d’honneur



Règlement d’armoiries :

« Ecartelé : 1) contre-écartelé denché d’argent et de gueules - 2) de gueules à l’épée haute d’argent – 3) parti : a) d’argent au chevron de gueules, accolé de trois mains appaumées du même –b) de gueules à trois feuilles de chêne d’argent – 4) coupé : a) écartelé d’argent et de gueules – b) fascé d’or et d’azur de quatre pièces. »



Né le 9 février 1777, à Dôle (Jura)
Fils du légitime mariage de Claude Bachelu, avocat, conseiller-maître à la Cour des Comptes de Dôle, seigneur de Montirey-La-Ville, et de Anne-Josèphe Perrey.
Marié à Victoire-Baptistine Muraire, divorcée du comte Jean-Baptiste-Henri Collin de Sussy, puis séparé.
Décédé du Choléra, le 12 juin 1849, à Paris (Seine), à l’âge de 72 ans.

Le général Bachelu est très instruit, et se fait autant remarquer par ses connaissances militaires que par ses manières distinguées.

Etat des services connus :
Entré en qualité d’élève sous-lieutenant, à l’Ecole d Génie de Metz, 2 février 1794.
Capitaine, en 1795.
Chef de bataillon, 1er mai 1800, nommé par le général Kléber au siège du Caire, en Egypte.
Sous-directeur des fortifications, en 1801.
Colonel du génie, en 1801.
Aide de camp du général Leclerc, en 1801.
Chef d’état-major du général Soult, au camp de Saint-Omer, en 1803.
Colonel du 11è Régiment d’infanterie de ligne, en 1805, sous les ordres du général Marmont.
Général de brigade, 5 juin 1809, dans la division du général Clausel du 11è corps.
Commandant en second de la place de Danzig, en 1812.
Général de division, 26 juin 1813.
Commandant de la 3e brigade de la division Grandjean du 10 corps de la Grande Armée du 1er septembre 1812 au 2 janvier 1814.
Le général Bachelu parut à la première revue que l’Empereur passa sur la place du Carrousel, après son retour de l’île d’Elbe.
Lieutenant-général, en mai 1814.
Commandant de la 5e division du 2e corps d'observation , du 31 mars 1815 au 1er août 1815.
Mis en non-activité, 1er août 1815, et mis en demi-solde, conformément à l’article 36 de la loi du 25 mars 1817

Mis en état d’arrestation comme suspect, par la police, de Paris, 17 octobre 1815.
De nouveau arrêté en 1816, il est exilé hors de France jusqu’au 30 décembre 1818.


Réintégré à l’état-major, en 1819.
Admis à la retraite, en 1824.
Gouverneur de la division militaire de Lyon, 4 août 1830.
Admis définitivement à la retraite, 30 janvier 1847.


Campagnes :
1795 : A l’armée du Rhin.
Il suivi le général Moreau dans sa retraite en Allemagne.
1799 -1800 : Employé à l’expédition d’Egypte et de Syrie.
Il fut cité avec distinction dans le rapport fait par l’adjudant-général Donzelot, du combat qui eut lieu à Kosseir, 16 août 1800, contre les Anglais débarqués sur ce point, et qu’on en chassa.
1801 à 1803 : Employé à l’expédition de Saint-Domingue, sous les ordres du général Leclerc.
Il assista au combat de la Crète-à-Pierrot, 21 mars 1802, où il dirigea le placement des troupes dans les lignes de circonvallation établies sur la droite de l’Artibouille. Il revint de cette malheureuse expédition avec la veuve de son général, à Rochefort,13 janvier 1803.
1803 à 1805 : Employé au camp de Boulogne.
1805 et 1806 : Employé à l’armée de Hollande, en Allemagne.
Il participe à la bataille d’Austerlitz, 2 décembre 1805 puis est cantonné dans le Frioul.
1807 : Employé en Dalmatie.
Il conquiert les Bouches de Cattaro et attaqua une position où se trouvaient 5000 Monténégrins, soutenus par deux bataillons russes, et les culbuta à la baïonnette, à Castel Nuovo (actuel Herceg Novi), 30 mai 1807. L’ennemi laissa 400 hommes sur le champ de bataille.
1809 : Employé en Autriche, à Fiume et en Illyrie où il combat les Turcs.
1812 : Employé en Russie, dans le 10è corps de la Grande Armée, commandé par le général Rapp, et donna des preuves d’intrépidité, en attaquant avec vigueur un corps de Russes qui avait pris position à Picktijpones, près de Tilsitt, après les en avoir débusqués, il se portat sur Tilsitt, et en chassa un parti de Cosaques qui s’y étaient logés.
Il commanda l'arrière-garde pendant la retraite, principalement au siège de Dantzig, et s’illustra durant le siège de cette place, jusqu’à la capitulation du 1er janvier 1813.
1813 : En Prusse-Orientale.
Avait chassé les Russes de la position formidable de Stublau, 12 janvier 1813.
Il repoussa également l’attaque générale dirigée par Platow sur les faubourg de la place de Stublau, 3 mars 1813.
1815 : Employé à l’armée du Nord, en Belgique.
Passa la Sambre à Marchiennes et attaqua un corps de troupes alliées vers Gosselies, lui fit 250 prisonniers et le poursuivit sur la route de Bruxelles, aux Quatre-Bras, 16 juin 1815.
À Waterloo (Mont Saint-Jean), 18 juin 1815, il commanda la 1re division du 2e corps de Reille.

Blessures :
Blessé d’un coup de feu à la bataille de Mont Saint-Jean (Waterloo), 18 juin 1815, lors de l’attaque de la ferme fortifiée d’Hougoumont.

Décorations :
- Membre (chevalier) de la Légion d’honneur, par décret du 20 frimaire an XII (11 décembre 1803)
- Officier de la Légion d’honneur, par décret du 26 prairial an XII (14 juin 1804)
- Commandeur de la Légion d’honneur, par décret du 18 octobre 1830.
- Chevalier de Saint-Louis, en 1814.
- Chevalier du Saint-Esprit.

Titre :
Baron de l’Empire, par lettres patentes du 29 août 1810.

Autres fonctions :
Député du Jura, après le Révolution de Juillet 1830, réélu en 1837,
Député de Saône-et-Loire, du 3 mars 1838 au 9 juillet 1842.

Mention :
Il fait partie des 558 officiers à avoir son nom gravé sous l’Arc de Triomphe de l’Etoile, à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BACHELU (Gilbert) Baron de l'Empire - Général de division.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BACHELU (Gilbert) Baron de l'Empire - Général de division.
» CHEMINEAU (Jean) Baron de l'Empire - Général de division
» AYMÉ (Charles) Baron de l'Empire - Général de division.
» CLAPAREDE (Michel) Comte de l'Empire - Général de division
» AMEIL (Auguste) Baron de l'Empire - Général de brigade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: