Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les généraux "d'en face"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Ven 11 Déc - 15:30

entièrement d'accord. Les Russes avaient deux atouts : l'étendue du pays et la réserve d'hommes. Quitte à devoir se replier autant ne rien laisser à l'ennemi. Ce n'est pas de la lacheté , c'est de la stratégie.
Cosaques irréguliers et partisans faisant ce que les guerrilleros , sorte de francs tireurs .
es généraux russes savaient qu'ils pouvaient compter sur ce nationalisme patriotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2431
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Ven 11 Déc - 20:26

Le suisse Jomini se révéla un excellent stratège.
Passé au service du tsar, il fut un adversaire de taille, capable de contrer les plans militaires les mieux conçus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 12 Déc - 9:46

C'est vrai que Jomini avait le sens de la stratégie , il aurait pu en souffler un peu à Ney quand il était dans son EM...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'étrangère



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 12 Déc - 12:28

A' propos de la campagne de Russie, savez vous comment les russes decouvrirent le plan de Napoléon de se rendre à Borissow le 23 novembre et puis a Minsk le 25? Par un coup de chance. Dans la maison qui avait etait occupée par le gouverneur de Minsk, Léon de Rochechouart aide-de-champ du Zar, decouvra dans une cheminée les debris d'une lettre du duc de Belluno qui informait le gouverneur des plans de Napoléon. Jusqu'à ce moment-là, les russes n'avaient aucune idée où ètait la Grande Armée. La nouvelle jeta dans la terreur panique les gens et les soldats, qui traverserent le pont sur la Beresina pele-mele et de là des pertes enormes d'hommes et d'armes ("Souvenirs de la Revolution, de l'Empire et de la Restauration" de Léon de Rochechouart) study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Païpaï
Dessinateur officiel du forum des APN
Dessinateur officiel du forum des APN
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 12 Déc - 14:41

Il n'y a pas si longtemps, j'ai lue "les aigles en hivers" de J-c damamme.
Et j'ai appris que Koutousov était moins indiffèrent au sort de ses hommes que ses contemporains, je trouve que c'est une bonne raison de retenir son nom.
Faut dire que dans ce livre, l'auteur ne manque pas de nous faire remarquer les bassesses des adversaires de l'empereur, tout en n'oubliant pas de citer ceux qui se comportaient avec plus de considération pour l'adversaire et leurs frères d'armes.
Et puis il y'a un citation de Napoléon qui m'as marqué, je paraphrase car je n'ai pas la citation exacte, "je n'arrête pas de battre les russes pourtant,je ne vois pas la fin de cette campagne" c'est qu'ils ont étaient opiniâtres les russes Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://payepaye.over-blog.com/
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 12 Déc - 14:51

Ils étaient surtout nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 12 Déc - 15:00

Au fait, je crois que la fin de la citation de Napoléon disait, "Je bats les russes à chaque fois, mais cela ne sert à rien".

A confirmer. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davout

avatar

Nombre de messages : 144
Age : 39
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Lun 18 Jan - 23:42

Percy a écrit:
Le suisse Jomini se révéla un excellent stratège.
Passé au service du tsar, il fut un adversaire de taille, capable de contrer les plans militaires les mieux conçus.

Là, il a une réserve à émettre. Entre être Chef d'état-major et commander réellement il y a une différence.

On l'az bien vu avec Berthier: exellent CEM mais médiocre commandant, notamment à Wagram.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Païpaï
Dessinateur officiel du forum des APN
Dessinateur officiel du forum des APN
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 19 Jan - 13:08

Des exemples, des exemples!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://payepaye.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 19 Jan - 13:40

moi je crois surtout à l'imprévoyance coupable de Napoléon sur l'équipement de son armée d'abord, erreur stratégique pour le coup,et c'est surtout grâce au général Hiver,qui a été le plus grand des stratèges russes.Pure folie que de courir aussi loin après des ombres et le vide devant soi...la guérilla était déjà connue en Espagne,les russes ont en tiré les leçons, et Napoléon n'a pas remarqué qu'il ne pouvait réver au champ de bataille d'un périmètre limité qui faisait sa force. Même sans combattre les russes auraient gagné, ils avaient le temps devant eux...c'est le volet Napoléon, et non Bonaparte, qui peut et doit être critiquable.
Revenir en haut Aller en bas
Davout

avatar

Nombre de messages : 144
Age : 39
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 19 Jan - 14:05

Je dirais Gneisenau, Scharnhorst et un certain Clausewitz: tout trois à l'origine de la reconstruction de l'armée prussienne. Pour moi la réelle vainqueur en 1815.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Païpaï
Dessinateur officiel du forum des APN
Dessinateur officiel du forum des APN
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 19 Jan - 14:23

Contrairement à une idée reçue, une frontière large est plus facile à défendre, car elle permet de plus grande possibilité de manoeuvre. Et les Russes ont bien exploité cette caractéristique.

Bon ils ont quand même étaient pas mal surpris nos amis Russes quand ont a débarqué à Vilna, leurs retraites n'était pas si bien organisé quand même, on a manquer de les écraser deux fois (l'histoire de jêrome et de junot)....En plus les généraux Russe étaient accusé d'être trop passif, y'avait une sacré pression sur eux!

De plus Chose importante, y parait que l'empereur avait perdu de son assurance et qu'il s'est mis à douter ( lorsqu'i voulait marcher sur St petersbourg).
Ah heu aussi, il y a le fait que la grande armée de Russie était composé d'hommes souhaitant s'octroyer un peu de gloire au lieu de la mérité....

Donc heu, je suis d'accord avec Jean-René. (hey maintenant je la connais bien cette campagne!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://payepaye.over-blog.com/
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 19 Jan - 14:30

C'est un peu plus compliqué que ça. Il y aurait de quoi débattre d'ailleurs sur d'autres volets de la campagne de Russie.

On est d'accord sur le fait qu'il ne fallait pas y aller malgré les implications politiques. Je me suis déjà largement exprimé sur le sujet.

Mais une fois que l'on y est, on ne peut plus reculer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 19 Jan - 15:26

donc qui n'avance pas recule.Et à quoi sert-il d'avancer si c'est pour mieux reculer.Marie Louise disait de Napoléon à ce moment: l'âme est malade.L'angleterre est toujours là, l'Autriche et la Russie s'entendent en secret,la Prusse inquiète, et Napoléon a dans son dos l'Espagne le Portugal, et cette Pologne qu'il néglige etc.....Recherche désespérée de l'amitié russe,de là viendra l'alliance, la paix, c'est sûr, on veut donner l'impression d'être contraint de faire la guerre seulement pour rechercher la paix...vieux proverbe...et le tsar est un si grand ami...alors on joue à saute mouton.On rêve de Tilsit et Friedland..on passe le Niémen..la paix ne vient pas...on entre à Vilna, ultime étape pour l'attendre cette paix, elle ne vient pas...on attend le soleil,celui d'Austerlitz..ni soleil,ni Austerlitz..encore un saut,un de plus, on entre à Vitebsk...point de russes...et la paix qui ne vient toujours pas..il y a bien Smolensk, toujours rien...hésitation, perte de temps...octobre,pas encore de neige..alors Moscou, St Pétersbourg, kiev? mais c'est si beau Moscou sous la neige, cette conquête qui part en fumée pour réchauffer le coeur du grognard ..On rêve du katchamka...Il y a Koutousov, l'ennemi,le dur à cuire...Mais il y à Murat, l'ami des cosaques, l'inclassable, l'ami ou l'ennemi? allez savoir...allons jeunes, trop jeunes soldats de la grande armée une bonne bataille vous attend, et je vous le dis et vous promet, moi empereur, un prompt retour dans la patrie...grâce et aux bons soins du beau et bon jeune homme de Tilsit, l'ami Alexandre..
on a rit et on a dansé, chère Nathalie...
Revenir en haut Aller en bas
Davout

avatar

Nombre de messages : 144
Age : 39
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 30 Jan - 22:36

Païpaï a écrit:
Contrairement à une idée reçue, une frontière large est plus facile à défendre, car elle permet de plus grande possibilité de manoeuvre. Et les Russes ont bien exploité cette caractéristique.

Bon ils ont quand même étaient pas mal surpris nos amis Russes quand ont a débarqué à Vilna, leurs retraites n'était pas si bien organisé quand même, on a manquer de les écraser deux fois (l'histoire de jêrome et de junot)....En plus les généraux Russe étaient accusé d'être trop passif, y'avait une sacré pression sur eux!

De plus Chose importante, y parait que l'empereur avait perdu de son assurance et qu'il s'est mis à douter ( lorsqu'i voulait marcher sur St petersbourg).
Ah heu aussi, il y a le fait que la grande armée de Russie était composé d'hommes souhaitant s'octroyer un peu de gloire au lieu de la mérité....

Donc heu, je suis d'accord avec Jean-René. (hey maintenant je la connais bien cette campagne!)

Les Russes ont gagné parce que Koutousov a su résistés au insistance d'Alexandre 1er de livré bataille et à sa prudence durant la retraite ou il dit (ce n'est pas la phrase exact mais c'est à peut près cela) "L"hiver se chargera des Français".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James



Nombre de messages : 58
Age : 62
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 6 Fév - 13:57

Osterman Tolstoï ; Alexandre Ivanovicht. Comte
né en 1772, mort le 12 février 1857
Fut lieutenant général dans l'armée russe, (grand père de Léon Tolstoï).
Alexandre Tolstoï s'engage, en 1790, à l'âge de 18 ans comme volontaire dans l'armée russe. Il se distingue, sous les ordres d'Alexandre Souvorov dans les guerres contre les Turcs et les Polonais, en 1788. Colonel en 1796, il est fait général de division en 1798.
Lieutenant général en 1805, il commande le corps russe chargé de faire diversion dans le nord de l'Allemagne. À son retour, il est nommé gouverneur de Saint-Pétersbourg en 1806. Il commande la même année, une division de l'armée de Levin August von Bennigsen. Au combat de Tcharnova, avec son régiment, il résiste pendant quinze heures aux forces de Napoléon. Remarqué encore pour son courage à la bataille de Pułtusk et à la bataille d'Eylau, il reçoit une épée d'or avec l'inscription Pour le Courage. En 1807, il reçoit la croix de l'ordre de Saint-George. Le 5 juin 1807, au combat de Guttstadt, il est si sérieusement blessé, qu'on craint pour sa vie.
Il hérite en 1811 du titre de comte, de son oncle Ivan Andreïevitch Osterman, dernier de la lignée Osterman.
Il participe aux campagnes de 1812 comme commandant du 4e corps d'armée et est battu par Joachim Murat à la bataille d'Ostrovno, les 25 et 26 juillet. Il prend part le 7 septembre à la bataille de la Moskowa.
Blessé à la bataille de Bautzen, les 20 et 21 mai 1813, il continue néanmoins à commander ses troupes. Il perd son bras gauche à la bataille de Kulm, les 29 et 30 août en résistant vaillamment contre un ennemi bien supérieur en nombre, commandé par le maréchal Vandamme.
Le 11 novembre 1815, avec Johann von Klenau, il obtient la capitulation de Dresde. Il est ensuite brièvement affecté à une mission diplomatique à Paris. En 1816, il commande le corps des grenadiers de la garde. Il est nommé général d'infanterie, en 1817.
Décorations :
St-André, St-Vladimir, St.Alexandre Nevski, St-Georges, Ste Anne
Ordre de l'Aigle Noir, l’Aigle rouge, Ordre de Marie-Thérèse
Ordre militaire de la Croix de Fer, épée d'or "pour acte de bravoure».
Portrait :

Armoiries :

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faste.empire.free.fr/
James



Nombre de messages : 58
Age : 62
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mer 10 Fév - 15:40

Un certain :
Horatio Nelson, vicomte Nelson (29 septembre 1758-21 octobre 1805), vice-amiral britannique.
Horatio Nelson est né à Burnham Thorpe en Angleterre du Révérend Edmund Nelson et de Catherine Suckling Nelson. Il perdit sa mère à l’âge de neuf ans. Il apprit la navigation à Barton Broad, et dès l’âge de 12 ans, il s’était engagé dans la Royal Navy. Sa carrière débutant le 1er janvier 1771, quand il devint aspirant sur le vaisseau de guerre Reasonable, commandé par son oncle maternel. En 1777 il était lieutenant, assigné aux Caraïbes (West Ind, période pendant laquelle il participa à la guerre d’indépendance des États-Unis d’Amérique dans le camp anglais. Dès l’âge de 20 ans, en juin 1779, il est nommé capitaine ; la frégate Hitchenbroke fut son premier commandement.
Il perdit son œil droit à la bataille de Calvi en 1794, et son bras droit à Ténériffe en 1797.
Le 1er août 1798, l’escadre française de l’expédition d’Égypte est surprise au mouillage en baie d’Aboukir par la flotte de Nelson. La bataille est effroyable et, malgré l’équilibre des forces et un matériel souvent supérieur, l’engagement tourne au désastre pour les Français. Seuls deux vaisseaux parviennent à s’échapper. La bataille sera décisive pour la suite de l’expédition. Privée de sa flotte, l’armée d’Orient restera prisonnière de l’Égypte.
Il est surtout célèbre, notamment pour ses concitoyens dont il reste un héros présent dans la mémoire, à la bataille navale de Trafalgar, où la flotte britannique s’oppose à une coalition franco-espagnole. Alors que la flotte qu’il commande est inférieure en nombre à celle de ses adversaires, elle parvient à briser la ligne lui donnant une victoire décisive.
Il laisse cependant la vie au cours du combat.

Vicomte du Nil.
Baron de Hiulborough.
Duc de Bronte en Sicile.
Décoré de l’ordre du Bain, GC. de l’ordre de St Ferdinand, Ordre du Croissant Ottoman, GC de St Joachim.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faste.empire.free.fr/
James



Nombre de messages : 58
Age : 62
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mer 10 Fév - 15:46

Les armoiries :
Le manteau illustre la carrière complète de Nelson..
Les armoiries de famille d'origine Nelson ont été modifiées en l'honneur de ses victoires Après la bataille du cap Saint-Vincent en 1797, il fut créé chevalier du Bain.
Il fut ajouté un marin et un lion de déchirant le drapeau espagnol.
La poupe de l'espagnol capturé «San Josef» est devenu son emblème.
Après la bataille du Nil, en 1798, une nouvelle devise et le Chelengk turque ont été ajoutés, ainsi que :le bouclier, un palmier, un fort en ruines.
L'écu est surmonté d’une couronne de vicomte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faste.empire.free.fr/
James



Nombre de messages : 58
Age : 62
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 16 Fév - 10:43

Potemkine ; Jacob A.(1781 - 1831)
En 1812, colonel du 48 ème Chasseurs et commandant de la 17e division d'infanterie (30 e et 48 e régiment de chasseurs), qui intégrés au 2-ème 1 er corps d'infanterie de l'Armée de l'Ouest, commandait le corps de l’arrière-garde, s'est distingué à Vitebsk et 31 Octobre 1812 est fait général de division le 13 Juillet 1812; combattu à Smolensk, à Borodino.
Pendant la campagne de 1812, a reçu l'Ordre de l'église Sainte-Anne.
En 1813, il a pris part aux batailles de Lutzen, Bautzen, se distingua à Kulm (décerné l'Ordre de Saint-Georges) Il était à la bataille de Leipzig et a participé à la campagne de France en 1814.



Le portrait le représente en général des gardes, avec les attributs d'adjudant général.
Sur le côté gauche de sa poitrine une médaille d'argent dans la guerre de 1812, les croix de l'Ordre militaire autrichien de Marie-Thérèse, et l’Ordre Prussien Pour le Mérite, ainsi que l'insigne de l'Ordre de la Croix de Fer, en sautoir la Croix de l'Ordre de Saint-Georges
Le portrait ne montre pas, l'ordre de Saint-Vladimir et l’ordre de Sainte Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faste.empire.free.fr/
James



Nombre de messages : 58
Age : 62
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 16 Fév - 10:49

Les armoiries:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faste.empire.free.fr/
James



Nombre de messages : 58
Age : 62
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 16 Fév - 10:52

Les armoiries suite:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faste.empire.free.fr/
James



Nombre de messages : 58
Age : 62
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Mar 16 Fév - 10:53

Stop ou encore?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faste.empire.free.fr/
L'âne

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 51
Localisation : Corsicasie
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Jeu 15 Avr - 7:06

Je suis d'accord avec Percy : JOMINI Henri, presque bien évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davout

avatar

Nombre de messages : 144
Age : 39
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 24 Juil - 20:55


Gebhard Leberecht von Blücher pour sa détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trajan

avatar

Nombre de messages : 481
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   Sam 24 Juil - 20:56

déterminé mais sacrément pillard et peu "gentleman"! pas étonnant que ce soit un ancien hussard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les généraux "d'en face"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les généraux "d'en face"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cinnamon "in your face" cake
» Les généraux "d'en face"
» Y a-t-il des COD dans "avoir faim", "faire volte-face", "faire demi-tour" ?
» "Prière à la Sainte Face" demandée par Jésus et la Vierge Marie !
» Vidéo-miracle : "La Sainte Face de Jésus apparaît dans le cou de la Vierge Marie à Lourdes" !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: