Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Redingote Grise.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11385
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: La Redingote Grise.....   Mar 24 Nov - 9:59

..... ..... ....La Redingote Grise....


.....(Sources...G.Lenotre)(°1855+1935)...







La Cour du Louvre….Quelques hommes de peine chargent sur un fourgon une malle, un banc de bois, un petit lit en fer….ces choses avaient l’air misérable et vieux qu’ont les meubles à la pleine lumière de la rue…on eût dit le déménagement d’un pauvre.

Autour de ce fourgon, un rassemblement s’était formé, les gens regardaient, silencieux et songeurs. Ce qu’on emportait là, c’étaient les derniers souvenirs de Napoléon 1er. Ils étaient au Louvre depuis 1852….dans un reliquaire d’abord….dans un grenier ensuite.

Le fourgon s’ébranla et prit le chemin du Musée des Invalides, où les précieux objets allaient être déposés, en vertu d’un décret du président de la République, du 20 juillet 1891. Le petit lit de fer était celui sur lequel dormait le conquérant de l’Italie, le banc de bois provenait du jardin de Sainte-Hélène, la malle contenait la redingote grise et le chapeau légendaire.

Cette redingote grise, en drap fin de Louviers, avec les entournures des manches fort larges, de façon à ce qu’on pût la retirer ou la mettre sans enlever les épaulettes qui y étaient fixées, cette redingote est, un des plus beaux traits de génie de l’Empereur.

Il avait compris que, gagner des batailles, fonder des royaumes, bouleverser l’Europe, cela n’état pas tout pour sa gloire…il fallait encore qu’il imprimât dans l’esprit de ses contemporains, dans l’imagination des siècles à venir, une image de lui, qui ne fût point banale, une silhouette personnelle, étrange, et simple pourtant, quelque chose qu’on n’avait jamais vu, et qui, cependant, n’eût rien de théâtral ni de luxueux…et alors sur l’uniforme des grenadiers à pied de la garde, qu’il portait ordinairement,….habit à collet bleu foncé, parements, revers et retroussis blancs….il eut cette idée de mettre une simple redingote de bon bourgeois aisé, une redingote en drap gris.

Cette bizarrerie qui, chez tout autre, eût paru ridicule, obtint le succès que l’on sait….l’imagination populaire ne connaît pas Napoléon dans son pompeux costume du sacre, dont David avait donné le croquis…elle a oublié l’habit de velours rouge à boutons de diamants du premier Consul, pour elle, l’Empereur n’est vraiment l’Empereur qu’avec la redingote grise et le petit chapeau.

C’est au point que lorsque, sous Napoléon III, on substitua à la légendaire statue qui surmontait la colonne Vendôme, le bronze du vainqueur d’Austerlitz en César romain, les Parisiens trouvèrent cette nouveauté choquante…jamais personne ne s’était aperçu de l’anachronisme énorme que faisait sur un monument copié de l’antique, cette statue en costume moderne.

D’ailleurs, on doit croire plutôt que si l’Empereur adopta ce costume, c’est qu’il le trouvait commode, car jamais homme ne s’occupa moins de sa toilette. Ses vestes et ses culottes étaient toujours de casimir blanc. Il en changeait tous les matins, on ne les lui faisait blanchir que trois ou quatre fois.

Deux heures après qu’il était sorti de sa chambre, il arrivait très souvent que sa culotte était toute tachée d’encre, grâce à son habitude d’y essuyer sa plume et d’arroser tout d’encre autour de lui en secouant sa plume contre sa table. Cependant, comme il s’habillait le matin pour toute la journée, il ne changeait pas pour cela de toilette et restait en cet état le reste du jour.

Lorsqu’il sentait à une de ses jambes quelque démangeaison, il se frottait avec le talon du soulier…souvent taché de boue…dont l’autre jambe était chaussée, et maculait ainsi ses bas de soie blancs.

Pourquoi les peintres d’histoire ne recherchent-ils pas ces détails ? un Napoléon recevant les ambassadeurs, ou donnant audience au Conseil d’Etat, avec une culotte remplie de taches d’encre et des bas salis de boue, serait bien plus réaliste et bien plus vrai que l’Empereur théâtral et gourmé qu’on nous représente continuellement.

Par suite de fidélité l’Empereur à ses anciennes habitudes, son cordonnier, dans les premiers temps de l’Empire, était celui-là même qui l’avait chaussé lorsqu’il était à l’école militaire. Depuis ce temps il chaussait toujours d’après ses premières mesures, sans lui en prendre de nouvelles, aussi ses souliers et ses bottes étaient-ils mal faits et sans élégance.

Constant, le valet de chambre de confiance, obtint enfin de son maître qu’il se ferait prendre de nouvelles mesures. Il courut aussitôt chez le cordonnier qui n’avait jamais vu l’Empereur, quoiqu’il travaillât pour lui, et qui fut tout stupéfait d’apprendre qu’il lui fallait paraître devant Sa majesté…la tête lui en tournait. Comment oserait-il se présenter devant l’Empereur ? Quel costume fallait-il prendre ?

Constant l’encouragea et lui dit qu’il devait mettre un habit à la française, avec la culotte, l’épée, le chapeau tricorne, etc… Il se rendit ainsi empanaché aux Tuileries. En entrant dans la chambre de Sa majesté, il fit un profond salut et demeura fort embarrassé.

« Ce n’est pas vous, dit l’Empereur, qui me chaussiez à l’Ecole Militaire ?...Non, Votre majesté l’Empereur et roi, c’était mon père….Et pourquoi n’est-ce plus lui ?....Sire l’Empereur et roi, parce qu’il est mort....Combien me faites-vous payer mes souliers ?....Votre Majesté l’Empereur et roi les paye dix huit francs…C’est bien cher…….Votre Majesté les paierait bien plus cher si elle voulait. »

L’Empereur rit beaucoup de cette niaiserie et se fit prendre mesure, mais ses rires avaient complètement déconcerté le pauvre homme, lorsqu’il s’approcha, le chapeau sous le bras et faisant mille saluts, son épée se prit dans ses jambes, fut rompue en deux et le fit tomber sur les genoux et sur les mains. Il eut à peine la force de se retirer en faisant beaucoup d’excuses….et voilà pourquoi Napoléon n’a jamais été bien chaussé.

« Combien me faites-vous payer mes souliers ? »…Cette question n’a rien de surprenant de la part de l’Empereur qui apportait aux plus petits détails de son service particulier, autant d’ordre et d’économie que le plus humble des rentiers de province. Certaines factures sont bien éloquentes en leur laconisme…

Poupard et Cie…Palais du Tribunat, Galerie côté de la rue de la Loi, 22…Fourni pour le service personnel de Sa Majesté l’Empereur et roi….Deux chapeaux castor à 60 fr….120 fr….Le repassage d’un chapeau et fourni d’une coêffe piquée en soie..6 fr…Ainsi le fameux chapeau coûtait 60 francs, et quand la coëffe en était fatiguée ou le poil rebroussé, Napoléon le faisait repasser ou redoubler.

La facture de la redingote ne manque pas non plus d’intérêt….la date montre qu’à son retour de l’île d’Elbe, l’Empereur songea à remonter sa garde-robe, que l’exil avait sans doute fort
éclaircie….Mémoires des objets….Faits et Fournis par Lejeune Tailleur, rue Richelieu, n°40….Pour Sa Majesté l’Empereur..1815 Avril….2 habits de chasseur avec plaques et épaulettes…..660 fr….1 habit de grenadier, avec plaques et épaulettes….350 fr….2 redingotes grises à 160 francs chaque….320 fr.

Celles-là ce sont les dernières sans doute, celles de Waterloo et du Bellérophon. On ne sait trop, d’ailleurs ce qu’est devenue la garde-robe de l’Empereur, les redingotes grises sont très rares, en revanche nombre de petits chapeaux figurent dans les grands musées des capitales de l’Europe.

Quand mourut la fille du général Bertrand, Mme Thayer, elle légua au prince Victor les nombreuses reliques qu’elle tenait de son père.

Le legs comprenait d’abord le costume de grande cérémonie de Napoléon, la selle et les fontes dont il se servait à Austerlitz, un cachemire qu’il portait comme ceinture à la bataille des Pyramides, et presque tout le mobilier de la chambre de Sainte-hélène, le fauteuil de canne, la table, le sucrier, la théière, les flambeaux, la taie d’oreiller sur laquelle l’Empereur rendit le dernier soupir, le drap dans lequel il était mort, le mouchoir qui a essuyé son visage à la dernière heure.

Il y a même une clef de la chambre du lieutenant Bonaparte à Valence, quant au portefeuille historique perdu par Napoléon en 1812 lors du passage de la Bérézina, il se trouvait encore en 1890 en la possession de Mme A….. qui l’avait reçu comme souvenir du comte Félix Ledochowski, auquel Napoléon III…. en avait vraiment offert une somme considérable par l’entremise du comte Schembeck.

Mais de tous ces souvenirs, le plus précieux, le plus populaire à coup sur, c’est celui dont nos Invalides ont aujourd’hui la garde….C’est la redingote grise du petit caporal. Il a été question une année, de l’exposer à côté de la vitrine qui contenait l’invraisemblable robe de lames d’or et de pierreries de l’Empereur de Chine.

Le manteau étincelant du fils du Ciel…. eût paru bien pâle et bien terne auprès du vieux vêtement de drap râpé et du petit chapeau, rougi par les coups de fer, que l’Empereur a portés.
…..FIN…... ....



_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Mar 24 Nov - 15:34

Merci pour cette évocation.
A la lecture, on s'aperçoit que l'Empereur était un peu ... pingre !

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Judgefredd

avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 42
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Mar 24 Nov - 19:47

Pê était-il juste simple... non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 50
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Mar 24 Nov - 19:54

Et quand bien même serait-il pingre ? Wink

Le gars il vient de rien. Ce sont des réflexes que l'on garde malgré l'oppulence. C'est ainsi.

Mais je serais assez d'accord avec Judgefredd, concernant l'image qu'il souhaitait donner à ses hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyril

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 47
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Mar 24 Nov - 20:17

je viens de passer un agréable moment à vous lire....

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Mar 24 Nov - 21:34

Une chose est sûre, l'Empereur ne jetait pas l'argent par les fenêtres dès lors que la dépense le concernait directement (certains pourraient s'en inspirer aujourd'hui ...).
Il n'y a pas bien longtemps, j'assistais à une conférence de Bernard Chevallier qui citait la lettre d'un intendant de la maison impériale à un quelconque fournisseur : "Faites simple, c'est pour l'Empereur !".

Économe et simple seraient plutôt les qualificatifs adaptés.

Mea Culpa ... pale pale pale

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 50
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Mar 24 Nov - 21:39

Là, je suis d'accord avec vous Thinap. Wink Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2420
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Mer 25 Nov - 0:11

Voilà une bien savoureuse anecdote.
La redingote grise fait partie intégrante de la légende.
Avec elle, Napoléon avait su se créer une image reconnaissable entre toutes qui allait frapper l'imaginaire de ses Grognards.
Tant dans ses habitudes vestimentaires qu'alimentaires, l'Empereur avait conservé des goûts simples hérités de ses origines plébéiennes.
Il n'y a finalement que le style Empire qui soit quelque peu pompeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8939
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Dim 29 Nov - 19:08

Petit détail : la célèbre redingote était tissée dans l'Eure, dans les manufactures de Louviers.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2420
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Dim 29 Nov - 20:36

Vous avez le don de remettre les pendules à l'Eure, mon cher Jean-Yves ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8939
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   Dim 29 Nov - 22:19

Je ne vous le fais pas dire, Percy ! lol!
Ceci dit, c'est normal après tout : Je suis Normand ! Rolling Eyes

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Redingote Grise.....   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Redingote Grise.....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La redingote grise ...
» La Redingote Grise.....
» Recherches sur les lésions de la Matière Grise:
» RECHERCHE PHOTOS TENUES SOURIS GRISE WH ET LW
» Prophétie d'une soeur grise de Montréal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Vos Articles --
Sauter vers: