Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 GUILLEMINOT Armand-Charles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: GUILLEMINOT Armand-Charles   Jeu 17 Déc - 19:28

GUILLEMINOT Armand-Charles

général et comte d'Empire

Né le 2 mars 1774 à Dunkerque
mort fin mars 1840 à Bade.

A 16 ans,il se trouve mêlé aux troubles du Brabant en Belgique contre les autrichiens,ces premières tentatives de révolte ayant été vigoureusement réprimée,il revient en France et s'enrôle dans l'armée française où il obtint en 1792 le grade de sous-lieutenant,il se bat à Nerwinde.
Dénoncé comme étant un des complices de Dumouriez,on l'enferma avec d'autres officiers dans la citadelle de Lille.
Il échappa à ses geôliers et se réfugia dans un autre corps d'armée,Pichegru l'adjoignit à son état-major.
Promu capitaine en l'an VI,il conquit en Italie le grade de chef de bataillon,il devint alors aide-de-camp du général Moreau.
Moreau l'emmena sur le Rhin et le garda à ses côtés jusqu'à la paix d'Amiens en 1802.

Attaché en 1802 au dépôt de la guerre,il se vit impliqué dans le procès de ses anciens chefs Pichegru et Moreau,on ne put tirer au clair sa culpabilité et il se vit mettre au traitement de réforme par le 1er consul.
Il ne rentra en activité qu'en 1805 au quartier général de l'armée d'Allemagne comme ingénieur géographe,il fut promu l'année suivante au grade d'adjudant-commandant.

En 1808,il passa en Espagne à l'état-major du maréchal Bessières.
Sa conduite au combat de Médina del Rio-Seco lui valut le grade de général de brigade avec la croix d'officier de la légion d'honneur.
Il servit ensuite avec distinction aux armées d'Italie en 1809 et de Catalogne en 1810.

En 1812,il est à La Moskowa à la tête d'une brigade du 4ème corps, et pendant la fatale retraite,il remplissait les fonctions de chef d'état-major.
Le 20 mars 1813,il reçoit le grade de général de division et se distingua particulièrement le 5 septembre à Zahna,où il battit le général prussien Robschütz,et le 28 à Dessau où il repoussa les suédois.
Un mois après,chargé de maintenir les communications du 4ème corps avec le gros de l'armée,il repoussa à l'arme blanche deux divisions bavaroises;l'engagement eut lieu sur un pont près de Hanau,l'ennemi y perdit 500 hommes.
Il coopéra avec beaucoup de sang-froid à la retraite d'Allemagne.Il fut un des jeunes généraux en qui le gouvernement de la Restauration plaça d'abord sa confiance,il avait quarante ans,de beaux états de services.
Louis XVIII le nomma Grand Officier de la légion d'honneur et chevalier de St louis.

En 1815,il est le chef d'état-major du prince d'Eckmühl qui commandait l'armée de Paris,au moment de la seconde invasion.
Choisi comme commissaire du gouvernement provisoire pour traiter avec les généraux étrangers,il se rendit ç Saint-Cloud auprès de Blücher,accompagné de MM.Bignon et de Bondy,et signa la suspension d'armes du 3 juillet.
Après la capitulation,il suivit l'armée sur les bords de la Loire d'où il envoya son adhésion au gouvernement royal.
En mai 1817,il fut chargé de fixer,de concert avec une commission allemande,la ligne de démarcation des frontières françaises de l'Est.
Nommé membre de la commission de défense du royaume en 1818 et directeur du dépôt de la guerre en 1822,il contribua à réorganiser cet établissement.
Chef d'état-major général du duc d'Angoulême en 1823,il se montra opposé au parti de l'absolutisme.
Nommé Pair de France,grand cordon de la légion d'honneur et la grand croix de St Louis.
On lui offrit l'ambassade de Constantinople,un des postes diplomatiques les plus brillant et les plus difficile.
Rappelé en 1831 par Louis-Philippe,il devint membre de la nouvelle commission de défense du royaume reconstitué en 1836.

Ce fut un des généraux les plus instruits de l'armée.
Il mourut en mars 1840 à Bade.
Il est inhumé au Père-Lachaise de Paris et son nom est gravé sur l'Arc de Triomphe de l'Etoile.
source:biographie universelle de Michaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
GUILLEMINOT Armand-Charles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GUILLEMINOT Armand-Charles
» MILHET (Charles) Capitaine 51e de ligne Aubigny (Cher)
» Armand-Louis de Gontaut Biron, duc de Lauzun
» BEAUTEMPS BEAUPRE Charles François,hydrographe.
» Paris (20e) : Père Lachaise, (28e Division)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: