Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 trahison du général Bourmont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cavalier Imago



Nombre de messages : 111
Age : 68
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Ven 2 Avr - 0:59

n tout cas l'Empereur, qui avait bonne mémoire, savait le risquez, qu'il prenait en le nommant à la tête d'une division d'infanterie. Ce qui suit montre assez, au cas où il en serait besoin, qu'il n'avait plus, au printemps 1815, les moyens d'être regardant sur la qualité des chefs de corps.

Correspondance 18445. — AU GÉNÉRAL CLARKE, DUC DE FELTRE,
'ministre De La Guerre , A Paris.

"Paris, 19 janvier 1812.

Monsieur le Duc de Feltre, vous avez donné le commandement du département des Apennins à l'adjudant commandant Bourmont, c'est-à-dire à un ancien chef de chouans. Cette mesure est ridicule. Cet officier ne devrait pas être employé, ou du moins n'être employé que de manière à être surveillé. Que voulez-vous que pensent mes troupes de se voir commandées par un pareil homme?

Napoléon."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2419
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Ven 2 Avr - 17:59

Les préjugés envers Bourmont ne dataient donc pas d'hier.
Un Blanc reste un Blanc !
Cela ne l'empêcha pas d'accepter ce commandement en dépit de ses convictions et de retourner à nouveau sa veste quelques années plus tard.
Il est difficile de défendre la mémoire d'un tel homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont



Nombre de messages : 119
Age : 52
Localisation : Braine-L'Alleud (Belgique)
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mar 6 Avr - 19:30

Bonsoir,

Quelqu'un s'est-il déjà posé la question (et cherché une réponse Wink ) au sujet du souhait de Gérard d'avoir Bourmont avec lui et de s'en porter garant auprès de Napoléon si ma mémoire ne me fait pas défaut.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril



Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mar 6 Avr - 23:03

C'est à Gérard que Bourmont devait son grade de général de brigade en 1813. Les deux hommes se connaissaient bien, et la demande de 1815 est une répétition logique de celle 1814, quand ce même Gérard obtenait que Bourmont serve à nouveau sous ses ordres pour la campagne de France.
En 1815, c'est en lui sautant au cou que Gérard revit Bourmont avant de lui dire :
"Puisque je vous retrouve, je vous prends ! Vous n'avez pas voulu suivre Ney, je crois bien !... J'ai le commandement du corps d'armée de la Moselle : vous viendrez commander l'une de mes divisions. Je vais le demander à l'Empereur, qui ne me le refusera pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont



Nombre de messages : 119
Age : 52
Localisation : Braine-L'Alleud (Belgique)
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mer 7 Avr - 17:00

D'accord JBR mais cela reste surprenant pour moi: Bourmont est dépeint ici (et ailleurs) comme quelqu'un qui ne semblait pas aimer Napoléon or on semble faire le portrait inverse de Gérard.
Comment pouvaient-ils s'apprécier à ce point? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier Imago



Nombre de messages : 111
Age : 68
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mer 7 Avr - 18:57

Il avait été recommandé par Junot à qui, réfugié au Portugal après son évasion de Besançon, il avait offert ses services en 1807. Après l'avoir employé comme comme chef d'état-major de la division Loison, Junot en avait fait son officier d'ordonnance et avait certainement plaidé sa cause auprès de l'Empereur. S'il sétait laissé convaincre, celui-ci, on l'a vu, s'en s'en méfiait. Ce que confirme cet autre cet autre extrait de la "Correspondance" :

18634. —AU PRINCE DE NEUCHATEL ET DE WAGRAM, MAJOR GÉNÉRAL DE LA GRANDE ARMÉE, A PARIS.
Saint-Cloud, 4 avril 1812.

Mon Cousin, l'adjudant-commandant Bourmont ne doit pas être employé au grand quartier général ; vous pouvez le placer auprès du duc d'Abrantès, qui est celui qui l'a mis au service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril



Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mer 7 Avr - 20:19

Citation :
Comment pouvaient-ils s'apprécier à ce point?

Gérard appréciait Bourmont parce qu'il l'avait vu servir de belle manière sous son commandement.
J'ai cité plus haut Gérard retrouvant Bourmont en 1815, mais on peut aussi rappeler la lettre qu'écrivit le premier au second le 27 septembre 1813 :
"J'ai écrit sur vous comme je devais le faire, j'espère que ma démarche aura la succès que nous désirons tous ; si, comme on vous l'annonce, l'Empereur vient nous visiter aujourd'hui, je lui répéterai de vive voix tout ce que j'ai écrit sur votre compte... Il est bien heureux pour un chef de trouver son inclination d'accord avec ses devoirs."
Ainsi, Bourmont fut nommé général de brigade.

Comme l'a souligné Cavalier Imago, Bourmont eut le soutien de Junot. Mais on peut aussi évoquer Eugène et Macdonald.
Durant la campagne de 1812, Dockoutchina, le premier tint ces mots à Bourmont :
"J'ai encore demandé pour vous le grade de maréchal de camp, mais je n'espère pas l'obtenir. Je ne sais ce que vous avez fait à l'Empereur, car trois fois déjà, il m'a renvoyé votre nom rayé des propositions que je lui ai adressées. De même pour la Légion d'Honneur. Pourtant je recommencerai, car vous l'avez bien mérité."

Ce fut finalament Macdonald qui emporta la mise. Ainsi le 10 mai 1813, Bourmont écrivait à son épouse :
"Sa Majesté a demandé si j'étais maintenant bon pour elle, franchement pour elle. J'ai répondu que j'avais toujours été bon et franc. Mais ma voix a été en partie couverte par celle de M. le marchal et plusieurs généraux de ma connaissance qui disaient à la fois : on ne peut mieux, on ne peut davantage, Sire ! Alors, l'Empereur a dit en riant : "Allons tant mieux, j'en suis bien aise ! Et j'accorde la décoration."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigoumont



Nombre de messages : 119
Age : 52
Localisation : Braine-L'Alleud (Belgique)
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mer 7 Avr - 20:27

Merci à vous deux pour ces réponses.
salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'âne



Nombre de messages : 76
Age : 50
Localisation : Corsicasie
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Sam 17 Avr - 16:25

Tout le monde se posait des questions lors de cette campagne de Belgique. Tout le monde se demandait ce qui allait se passer (même en cas de victoire). Lorsqu'on se livre à tout un tas de conjectures en cas de victoire à Waterloo, on arrive souvent à la conclusion que l'Europe n'aurait jamais accepter de voir Napoléon régner et qu'au bout du compte la fin de l'Empire et de l'Empereur était inéluctable.

Je crois que c'était dans l'inconscient des hommes et notamment de ceux en charge de responsabilité. Tout le monde y allait de ses exégèses contradictoires. Aussi, le cas de Bourmont n'est pas extraordinaire. Bien entendu il a trahi, point. On peut comprendre un homme en proie au doute, ne dit on pas que c'est au pied du mur...

Quant au capitaine de Carabiniers, si les autorités alliées ont cru qu'il connaissait les intentions de l'Empereur, c'est vraiment que le niveau statégique était bas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap



Nombre de messages : 75
Age : 59
Localisation : 1190 Bruxelles
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Sam 17 Avr - 20:04

Le cas Bourmont....

Certains disent qu'il n'a pas trahi bof

1 / Comme le dit très bien Mont-Saint-Jean , rien que le fait de passer à l'ennemi dans la nuit du 14 au 15 juin ne lui laisse plus aucun doute quant à la présence massive de troupes française à la frontière ( n'oublions pas qu'il est quand même général de division , il ne s'agit pas d'un éclaireur)

2/ Sa lettre à Gérard ( en réalité il y eu 2 lettres l'autre était destinée à Clarck ministre auprès de Louis XVIII à Gand) est fort suspecte :
il dit "qu'il lui est impossible de combattre pour " .... et ensuite " j'aurais donné ma démission si j'avais pu croire qu'on m'en laissa maître "
Etonnant venant d'un homme qui a insisté pour être engagé, grâce aux appuis de Gérard et de Ney , et faire campagne ; et qui le jour de son admission semblait ravi.
Napoléon n'était pas chaud pour le prendre '" un blanc reste un blanc ".

3/ Contrairement à ce qu'il promit - il a donné des renseignements à l'ennemi - corps présents , effectifs , situation


Donc pour toute ces raisons , il a trahi c'est un fait.

Si ses convictions lui interdisaient de servir Napoléon pourquoi demander un commandement dans l'armée de campagne ?

Pour passer plus facilement à l'ennemi.

La seule chose qu'on puisse lui laisser est de ne pas avoir porter les armes contre ses camarades ( il ne manquait plus que cela)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'âne



Nombre de messages : 76
Age : 50
Localisation : Corsicasie
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Sam 17 Avr - 21:25

Il devait, qui plus est, être conscient que les écrits restent ! Les personnes de cette époque faisaient très attention aux écrits, plus que de nos jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril



Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mar 20 Avr - 19:09

Le souci dans le cas Bourmont, c'est qu'il traîne une telle accusation : "sans la désertion d'un traître, j'anéantissais les ennemis en ouvrant la campagne" (dixit Napoléon) ; que sa trahison déchaîne depuis près de deux siècles les passions.
Trahison loin d'être isolée d'ailleurs en ces temps troublés où savoir où se situait son devoir était parfois bien complexe . On peut à ce sujet se rappeler tout particulièrement de la trahison de La Bédoyère, lui aussi abandonnant la bannière sous laquelle il servait pour passer à l'ennemi à l'heure du combat.
La postérité réserva tout de même un sort différent à ces deux passages à l'ennemi ; celui de l'un devint un acte odieux et celui de l'autre un acte héroïque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mer 21 Avr - 9:05

JBR a écrit:
Le souci dans le cas Bourmont, c'est qu'il traîne une telle accusation : "sans la désertion d'un traître, j'anéantissais les ennemis en ouvrant la campagne" (dixit Napoléon) ; que sa trahison déchaîne depuis près de deux siècles les passions
.
Sans raison d'ailleurs puisque le jugement de Napoléon sur cet événement est éronné.

Les "ennemis" n'avaient pas besoin de Bourmont pour savoir que Napoléon avait massé son armée à la frontière et qu'il avait l'intention de les attaquer.
Les renseignements que Bourmont fournira ne pourront qu'au plus confirmer au Prussiens ce qu'ils savaient déjà.

Bien à vous

Joseph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Muilwijk



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mar 29 Jan - 17:56

Ah!, un très intéressante discussion.

Moi, j'ai découvre aussi des autres faites sur Bourmont, durant mes recherches sur l'histoire de l'armée Néerlandais dans cet campagne de 1815.

1. Au soir de 15 juin Bourmont et son état-major sont arrivé a Louvain et passe le nuit la (témoinage d'ADC de général Van Geen, commandant de ville).
2. Au matin de 16 juin il y a 4 témoins néerlandais, qui dit qu'il a voir Bourmont (a douze heure) aux environs de Quatre Bras.
3. Un de cet témoin était le général de brigade Bijlandt, qui a ordre un de son officier d'escorter Bourmont a Bruxelles le même jour.

4. Quand je lire Gautherot's biographie de Bourmont (d'apres le papiers inédit de Bourmont) il a seulement entrer a Alost le 17 juin.

Aucun de cet témoins néerlandais disait que Bourmont parle sur le plan de Napoleon ou quelque chose; le commandement des Néerlandais était déja informer a ce moment par deux autre officiers français déserter de division Durutte, Gordon et Gaugler, sur le force des troupes au sud de Quatre Bras.

Je suis convaincu d'incroporer ce petit histoire dans mes livres. ( http://www.1815fieldarmy.nl/ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fouché de Nantes



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Mer 26 Juin - 19:17

Trahir ou pas, il s'agit là d'un concept moral, et comme pour tout ce qui touche à la morale il n'est pas une attitude permise et une attitude prohibée, la morale est un concept subjectif.

Certes Beaumont quitte ses hommes, mais comme rappelé plus haut il n'est pas le seul, Ney et Soult étant des parjures également. La gloire de Beaumont n'était pas assez large pour couvrir de son manteau le parjure de Beaumont, c'est ce qui le différencie des Ney etc...
Au moins reste-il fidèle à l'idée qu'il se fait de la France. Et puis ce n'est pas Napoléon, monstre de calcul et de manœuvre qui allait le lui reprocher quand même! Ce qui fait de cette désertion un événement à ce point discutable c'est le moment où elle survient, et ses conséquence. Elle aurait pu survenir plus tôt et avoir moins de conséquences (à savoir la désorganisation d'une division entière). Juridiquement (et oui, le juriste qui est en moi ne peut pas s'en empêcher) il est passible de la peine de mort, mais moralement tout se défend, d'un coté il est parjure et déserteur, il laisse ses compagnons d'armes seuls, de l'autre coté il ne donne pas d'informations à l'ennemi et trahit non par opportunisme (avoir deux fers au feu) mais par conviction, ce qui revient à dire qu'il ne se trahit pas lui même.

En bref dans cette affaire comme dans beaucoup d'autre c'est la conviction intime de chacun qui compte, et son rapport avec la morale. Mais par pitié, ne jugeons pas les hommes de cette époque en fonction des critères moraux qui sont les notres, ce n'est pas servir la cause de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ViviVava



Nombre de messages : 10
Age : 69
Localisation : Beaucaire 30300
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Beaumont   Sam 13 Juil - 11:10

De tous temps la désertion en temps de guerre n'a eu qu'un châtiment :  la mort   !
Bien sûr à condition que le déserteur soit retrouvé...
Sans revenir sur la désertion de Beaumont pensons simplement aux déserteurs de la première guerre mondiale   !
Des régiments entiers ont été fusillés....et pourtant certains auraient eu peut être des excuses  !  
Désolé d'être aussi abrupte mais c'était la guerre ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mrphilou



Nombre de messages : 125
Age : 54
Localisation : Chartres (28) France
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Sam 13 Juil - 17:45

VIVIVAVA : ce n'est pas l'endroit pour en parler car le forum est axé 1er et second Empire, mais je n'ai pas souvenir qu'il y ait eu "des régiments entiers ont été fusillés..." lors de la 1ère G.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ViviVava



Nombre de messages : 10
Age : 69
Localisation : Beaucaire 30300
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: re trahison de Bourmont   Sam 13 Juil - 18:10

mrphilou a écrit:
VIVIVAVA : ce n'est pas l'endroit pour en parler car le forum est axé 1er et second Empire, mais je n'ai pas souvenir qu'il y ait eu "des régiments entiers ont été fusillés..." lors de la 1ère G.M.

Cher ami

Je reconnais que je suis peut être allé un peu fort en citant comme exemple des régiments de fusillés pour désertion pendant la première guerre mondiale cependant voici les chiffres officiels  :  Pendant la Première Guerre mondiale, en France 2 400 « poilus » auront été condamnés à mort et 600 fusillés pour l’exemple2,3, les autres voyant leur peine commuée en travaux forcés. Ces condamnations ont été prononcées pour refus d’obéissance, mutilations volontaires, désertion, abandon de poste devant l’ennemi, délit de lâcheté ou mutinerie (en 1917).

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique T.



Nombre de messages : 622
Age : 57
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Sam 13 Juil - 18:11

Il y eut un peu plus de 600 fusillés français en 14-18. Un régiment comptait plus de 3.000 hommes.

Tirez la conclusion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoleon-monuments.eu/
Erwin Muilwijk



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   Dim 28 Juil - 15:17

Je pense que Bourmont n'a pas trahi beaucoup ou quelqu'un, mais c'était Robert Gordon de l'état-major de Durutte qui a donner l'avis a 16 juin des plans et concentration reéle des forces français au officiers Néerlandais au carrefoure des Quatre Bras a midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: trahison du général Bourmont   

Revenir en haut Aller en bas
 
trahison du général Bourmont
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» trahison du général Bourmont
» La trahison de Judas; Un blof !!!!
» Traduction-trahison
» La trahison ca fait mal!!!!
» Y a-t-il quelque chose de pire que la trahison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: