Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Platov Matveï Ivanovitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Chat botté

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 24
Localisation : France, Haute-Savoie.
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Platov Matveï Ivanovitch   Ven 26 Fév - 17:28


Platov Matveï Ivanovitch

Naissance: 19 août 1753 près de Tcherkassk.
Mort: le 15 janvier 1818 près de Taganrog.

Il naquit d'un père cosaque qui a combattu pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763).
Dès son plus jeune âge il s'exerce à l'équitation, ce qui fera de lui un cavalier accompli.
Il est envoyé comme clerc au bureau des affaires étrangères, mais rêve de devenir membre d'une armée active. Il en a l'occassion en 1771 lorsque la guerre éclate contre les Turcs. Il est nommé commandant d'un régiment à l'issu de cette guerre pour s'être distingué pendant l'assaut de Pérékop et la bataille de Kinburn.
Après plusieurs combats dans la région du Kouban et surtout au combat de la rivière Kalalakh, il se fait remarquer par le prince Grigori Potemkine.
De 1778 à 1784, il se battait contre les peuples montagnards de la Russie puis il combattit à la guerre de Crimée avec un régiment de volontaire qu'il avait lui-même formé. Il reçu l'ordre de Saint-Georges de 4ème classe pour acte de bravoure lors du siège d'Otchakov et pour l'assaut contre la forteresse.

Pour s'être bien comporté lors des combats de Kauchany, il est nommé ataman, titre de chef remplissant des fonctions politiques et militaires chez les Cosaques, et le grade de brigadier.
Suite à plusieurs combats avec ses Cosaques, il reçoit l'ordre de Saint-Georges 3ème classe et le grade de général-major. Il a également l'honneur d'être présenté à Catherine II de Russie par le prince Potemkine.

A la mort de cette dernière, tous les disciples de Souvorov sont disgraciés, dont il fait parti.
Malgré un acquittement, il est emprionné à la prison de Saint-Pétersbourg sur dénonciation de l'ataman Orlov, un rival.
Libéré en 1801 afin de mener une expédition en Inde avec Napoléon !
Ces cosques étaient pris par centaines par la maladie lorsqu'il fut rappelé après la mort de Paul Ier.

Le 26 août 1801, il est nommé ataman des troupes de Don, à la place de Orlov décédé.
Ces premières actions furent de fonder une nouvelle capitale cosque: Novotcherkassk, de mettre à disposition de ses soldats de nouveaux équipements, de les instruire et d'éduquer le peuple.

La guerre reprit. L'ataman Platov commandait les cosaques pendant la campagne de Pologne puis se distingua, pour ne pas changer, à Heilsberg et Friedland. Napoléon fut impressionné par cette homme lorsqu'il se rencontrère à Tilsit. Il refusa la Légion d'Honneur que lui proposée Napoléon.
Il commandait l'avant-garde de l'armée russe en Moldavie, il se distingua à nouveau lors de la prise de Guirsovo. Il fut fait général de cavalerie.
En juin 1812, le Grande Armée franchit le Niémen, il est nommé commandant du corps de cosaques au sein de l'armée de l'Ouest.
Il afit sur le flanc et les arrières des Français, et forma l'arrière garde se de l'armée de l'Ouest.
Lui et ses hommes prirent part au combat de Mir, où il infligère un échec à la cavalerie polonaise.
Il disait à ses hommes que les cosaques "devaient se battre à pied jusqu'à la dernière goutte de sang".
Il commandait l'arrière garde de l'armée russe lors de la retraite de Smolensk, mais ce commandement lui fut retiré, sans qu'il ne tombe en disgrâce.
Lors de la bataille de la Moskowa, il devait arceler l'armée française avec ses cavaliers et l'aide d'Ouvarov. Mais Koutouzov lui reprocha un insuccès dans cette tâche. Ce fut donc les deux seuls généraux non décorés pour cette bataille.

Il resta dans l'armée sans tâche précise. Jusqu'au 5 octobre où il reçut un corps volant de cosaque avec lesquelles il combattit à la Bérézina.
Puis il se retrouve à Leipzig, bataille pour laquelle il reçut la croix de Saint-André.
Platov et ses cosaques se distinguèrent encore pendant la Campagne de France. Après l'abdication de Sa Majesté impériale, il partit en Angleterre avec l'empereur Alexandre. Il fut accueilli en héro.
On donnait son nom aux enfants, on frapper des médailles à son effigie, les dames voulaient avec une méche de ses cheveux....

Sa carrière militaire étant finie, il rentra chez lui. Il se consacra à aider les orphelins et à développer des haras ou l'artillerie des troupes du Don. Il fonda la première imprimerie de la région.

Il se maria en 1777 avec Nadejda Yéfrémova, fille d'un ataman en disgrâce. Mais elle mourut en novembre 1783.
Plus tard, il se remaria avec la veuve Maria Martynova qui mourut également peu de temps après leur mariage.

C'était un excellent cavalier, un brave et un amateur de bon alcool.


PS: pour toutes critiques, veuillez me les adresser par MP, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Platov Matveï Ivanovitch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Platov Matveï Ivanovitch
» "Brave 18, aucun ennemi ne peut lui résister."
» Joyeux anniversaire Ivanovitch!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les ennemis de l'Empereur :: Les coalisés-
Sauter vers: