Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Dim 4 Avr - 10:03

Né à Quillebeuf (Eure), le 25.04.1812, dans une famille de marins. Son père, Louis Frémont, le destinant à une carrière supérieure, le fit aller à l'école jusqu'à 13 ans révolus. Le 19.05.1825, le jeune Pierre Frémont embarque comme mousse à bord du Dauphin pour une campagne de 4 mois et demi, allant chercher à St-Petersbourg une cargaison de chanvre et de lin.
De 1826 à 1830, il embarque 8 fois sur le Mississipi, 3 mâts de 359 tonneaux, construit à Nantes. Le 1er voyage l'emmène à nouveau à StPetersbourg, sous le commandement du capitaine Gotrot. Sa 3eme campagne se fait à bord du Fulgor, un brig flambant neuf de 225 tonneaux, sorti du chantier naval de La Mailleraye. Le Fulgor, propriété de Félix Schmidt, était armé par Louis Frémont, le père de Pierre, armateur et capitaine qui commanda le voyage inaugural du Fulgor, le 3.07.1826 du Havre pour marseille, sans son fils, à bord du Mississipi. A son retour, le Fulgor repartit sous le même équipage, emmenant cette fois le mousse Pierre Frémont revenu de St-Petersbourg.
A son 4eme embarquement, Pierre-Onésime traverse, pour la première fois, l'Océan Atlantique, à bord du Mississipi, à destination de Philadelphie, au sud-ouest de new-York, état de Pennsylvanie.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Mar 6 Avr - 20:58

Le 26.10.1829, le Mississipi appareille pour Charleston. Frémont a, à bord, fonction de lieutenant.
Le 8.02.1830, à l'occasion de cette campagne, le Misssissipi est pris en chasse par un bâtiment corsaire. Fort heureusement, grâce à son capitaine, Charles Gotrot, ancien corsaire de l'Empire, le Mississipi échappe à son poursuivant.
Les années suivantes Pierre Frémont embarque à bord : du Fulgor, de l'Intrépide canaris et du Rothomagus sur lesquels il alterna, selon les campagnes, les rôles de lieutenant et de second capitaine.
Le 6.11.1837, Frémont se retrouve sur le pont du Lévrier, côtre de l'Etat en station au port de Dieppe. C'est un bâtiment flambant neuf : Mis à l'eau en octobre, il est armé pour la première fois le 29.12 de la même année, avec Frémont à son bord.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Dim 18 Avr - 19:30

29.10.1829 : Le Mississipi appareille une nouvelle fois pour Charleston. Frémont y tient les fonctions de lieutenant, il a 17 ans. C'est le 3eme personnage à bord, après le commandant Charles Gotrot et le second François Constantin Châtelain.
Lors de cette campagne, le Mississipi échappe à un navire pirate.
Les années suivantes, Pierre Frémont embarqua à bord du Fulgor, de l'Intrépide Canaris et du Rothomagus sur lesquels il alterna les rôles de lieutenant et de second capitaine.
6.11.1837 : Frémont se retrouve sur le pont du Lévrier, côtre de l'Etat en station à Dieppe. Mis à l'eau en octobre, il a été armé pour la première fois le 29.12 de la même année, avec Frémont à son bord, et ce, pour une durée de 5 ans.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Mer 19 Mai - 20:39

Durant ces 5 ans, à bord du côtre de guerre, Frémont prouvera plusieurs fois son courage :
-5.06.1838 : Il saute à l'eau tout habillé dans le,port de Dieppe pour sauver de la noyade un jeune mousse du sloop "le Printemps" tombé dans le bassin. Cet acte lui vaudra une médaille d'honneur en argent accordée par le ministre de la Marine.
Janvier 1841, Arques la Bataille connait de terribles inondations, l'équipage dy stationnaire est réquisitionné pour aider la population. Pierre frémont se fait à nouveau remarquer, en particulier à Martin-Eglise. Le 11 août, sa hiérarchie adresse au ministère un courrier demandant, pour lui, un avancement anticipé. Celle-ci est acceptée et Frémont est promu au grade de second-maître de 2eme classe.
Son acte de bravoure le plus renommé, et qui lui vaudra une médaille d'or est son intervention lors du sauvetage du navire "le Vere", naufragé à Dieppe, sur la plage du Pollet. Le vent et l'obscurité de la nuit augmentaient alors les dangers de s'approcher du navire en perdition le plus possible. Frémont faillit être emporté par une vague, toutefois il en réchappa et put sauver les pauvres naufragés. Dans cette affaire, le rôle de Frémont fut prpondérant, que ce fut au niveau de son implication physique personnelle mais aussi par son rôle de "maître d'équipage", synchronisant d'une façon extrêmement efficace les efforts des différentes personnes dans l'intervention, et les engageant à donner le meilleur d'eux-mêmes. Cette capacité à fédérer les énergies sera une caractérique importante de sa réussite ultéieure en tant qu'officier puis capitaine au commerce.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Dim 20 Juin - 14:42

Frémont fut reçu à l'examen de Rochefort du 25.06.1843 et nommé capitaine au long cours le 8.07.
Il obtint son premier commandement, le 4.03.1845, sur le trois-mâts "Le Saint-Louis", armé pour les Antilles avec un équipage de 13 hommes. Il va décharger sa cargaisondans la petite île St-Thomas, la plus importante du point de vue maritime et commercial du groupe des îles Vierges qu'il atteint le 3 avril.
Le lundi 21.05.1849, il épouse marguerite Rose Parquet, jeune Quilleboise (de Quillebeuf, Eure) de 11 ans sa cadette, dont le père est pilote.
Le 12.06.1849, Frémont quitte le havre, commandant le "Ville de Rouen", petit trois mâts de 231 tonneaux, pour un long voyage;
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Dim 20 Juin - 15:06

Il arrive à Bahia (Brésil) le 24.07 où ila des problèmes de jauge. Les jaugeurs évaluent le tonnage du navire à 340 tonneaux, soient 109 de plus que la valeur réelle. Frémont sollicite alors un rendez-vous avec le consul de France qui traite ce cas avec désinvolture provoquant l'ire de notre capitaine.
L'escale suivante est Buenos Ayres (Argentine) pour embarquer sa cargaison de retour.
En quittant Buenos Ayres, des vents contraires l'empêchent de suivre la route classique longeant la côte uruguayenne (la fameuse "bande orientale").
Il est ainsi obligé d'utiliser l'accès direct à l'Atlantique, guère plus pratiqué aujourd'hui, et qui va l'obliger à naviguer plus au sud. A quelques dizaines de milles par l'Est/Sud-Est de la Punta Piedras, alerté par un aspect particulier de la surface de l'eau, il identifie, après sondage, un haut fond qui, n'ayant encore jamais été repéré n'était pas mentionné sur les cartes. Il le signale au ministère de la Marine. l'information fut prise en compte par l'Amirauté car, après vérificatiions faites, les cartes de marine des approches du Rio de la Plata, désormais, figure une forme verticale allongée centrée sur 36° sud et 59° ouest (méridien de greenwich), avec des fonds inférieurs à 10 m et nommé "le banc de la Ville de Rouen" (aujourd'hui "Banco Rouen").
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Jeu 1 Juil - 22:01

10.03.1850 : Frémont quitte le Havre à borde de "la Ville de Rouen" pour la dernière fois. L'Argentine étant en pleine guerre civile, la cargaison qu'il devait embarquer à Montevideo n'a pu être chargée et le navire dut rster 4 mois en rade.
Le 21.07, les négociations menées par Le Prédour n'aboutissent pas et les discussions se tendent avec les autorités de la ville. On conseille à Pierre Frémont de quitter le mouillage protégé, et de se déplacer vers la côte du Cerro, cette colline située à l'Ouest de la baie de Montevideo, mais qui n'est pas abritée des vents du sud-est.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Ven 2 Juil - 20:13

Hélas, quelques heures après, une tempête fait rage dans tout le Rio de la Plata. Malgré les précautions prises par Pierre Frémont, les 3 ancres que celui-ci a fait disposer chassent sur les fonds de la baie et le navire est drossé à la& côte sous le Cerro. le navire est rapidement entraîné vers la côte où il se brise sur les nombreux récifs qui bordent la colline à l'ouest de cette même baie. La catasttrophe fut tellement rapide qu'elle prit l'équipage au dépourvu et 3 hommes d'équipages périrent dans le naufrage.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Dim 4 Juil - 21:55

10.02.1851 : Pierre commande un nouveau 3 mats, l'Anna
Les 14 campagnes suivantes, de 1852 à 1861, se passeront toutes à bord du St-François, un trois-mâts flambant neuf de 364 tonneaux, tout juste sorti des chantiers navals Vasse, du Havre. I se rendra, ainsi, à la Guadeloupe, à Haïti, rio de Janeiro, Montevideo et Buenos Ayres.
La carrière du capitaine Frémont se termine sur l'Angélique, un beau trois mâts de 676 tonneaux, manoeuvré par un équipage de 26 hommes, dont 2 maîtres d'équipages. Le 21.02.1865, il embarque 29 passagers, pour plupart des cultivateurs italiens chassés de leurs pays par la misère, et espérant pouvoir vivre de façon plus décente dans le "Nouveau Monde".

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Dim 4 Juil - 22:13

23.07.1866 : Frémont commande l'Angélique pour la troisième fois. Le navire est armé pour Montevideo, ce qui ravit Pierre. Voilà plusieurs mois qu'il n'a pas vu son père et il se fait une joie à l'idée de le revoir. Le 16.09, l'Angélique mouille en rade de Montevideo. En débarquant, Pierre apprend que son père vient de décéder le jour même, à 81 ans. Il s'occupe lui-même des funérailles.
24.01.1867 : En débarquant au Havre, Pierre Frémont a pris une grave décision : Il a 54 ans, cela fait 41 ans qu'il navigue comme marin professionnel.Marié sur le tard, il a 5 enfants à sa charge : Charlotte et Rosina, agées de 13 et 12 ans ; Pierre et Charles, 9 et 8 ans, et, le petit dernier Louis, qui n'a pas encore 3 ans. Pierre Frémont est décidé de ne plus embarquer afin de se rendre plus disponible pour eux. On lui propose un poste de capitaine inspecteur du Comité des assureurs maritime du Havre qu'il accepta.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Dim 11 Juil - 20:06

Durant les 40 années qu'il avait servi en mer, Frémont avait pu remarquer que, tous les navires qu'il avait connu étaient gréés avec des huniers pleins, ces immenses voiles difficiles à manipuler, avec lesquels il est toutefois possible de prendre des ris d'une façon traditionnelle. Cette méthode était peu commode. Pierre Frémont réfléchi à ce problème et arriva à la conclusion que si l'on ajoutait une fausse vergue légère à mi-voile on pourrait facilement grandement ces manoeuvres. Fin 1861, frédéric Perquer lui avait parlé du trois-mâts l'Abdel-Kader en construction à Honfleur et comptait le lui confier. Pierre lui proposa d'y adapter le système auquel il pensait.L'amateur accepta, confiant en son commandant. la tentative fut couronnée de succès.
Grâce au "bouche à oreille", essentiellement diffusé par les marins utilisateurs, ce système fut installé progressivement sur de nombreux trois-mâts. Aussi, encouragé par quelques amis capitaines, séduits par son procédé, Pierre Frémont soumit son invention au jury de l'Exposition Universelle de 1867 à Paris. Manifestement, le jury international, appartenant à la commission impériale, présidé par Boukatov, de nationalité russe, vice-amiral, agent du ministre de la Marine, à Londres, fut séduit par le procédé car il décerna une médaille au capitaine Pierre Frémont, dans la catégorie "matériel de navigation et du sauvetage". Pierre frémont fut ému d'apprendre que le célèbre Augustin normand, grand constructeur Havrais, qui fit tant évoluer l'architecture navale, e quet le ministre de la marine Théodore Ducos avait félicité pour sa fameuse série des "Hirondelles de Rio", faisait partie du jury qui l'avait distingué.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Dim 11 Juil - 20:15

Pierre Frémont connut à cette occasion une consécration encore plus officielle. l'amiral Pâris, considéré comme l'un de spiliers de l'archéologie navale française au XIXe siècle, précurseur de l'ethnographie nautique moderne, l'amiral Pâris a consacré une grande partie de sa vie à recueillir et mettre à la disposition du public une masse de documents très précis sur les bâteaux régionaux alors en voie de disparition, sur les navires anciens (XVIIeme et XVIIIeme ), tout en suivanr les innovations de l'art naval de son temps. Or, dans l'ouvrage qu'il a rédigé sur "l'Art Naval à l'Exposition Universelle de 1867", l'amiral Pâris consacre 4 pages à l'invention de Pierre Frémont sous le titre "Hunier à balestron du capitaine Frémont", dans lequel il décrit abondamment le contenu de l'invention et donne force détails.
La même année, Pierre Frémont est décoré de la légion d'Honneur pour ses actes de bravoure et ses contributions au domaine maritime, entre autres son invention du hunier à balestron.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8970
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   Mer 14 Juil - 11:20

Pierre Frémont s'éteint le lundi 10.04.1899, à minuit et demi, juste avant ses 87 ans, dans sa maison du 28, rue Jean-baptiste Eyriès, au Havre. Les obsèques auront lieu en l'église St-Michel. Pierre est inhumé à Quillebeuf, dans le tombeau quil a fait édifier, en 1870, pour son épouse.
Parmi les 5 enfants de Pierre Onésime Frémont, seul Charles aura une descendance. Sa fille, Jeanne, décédée le 14.05.2004, restera célibataire. Son fils, Roland, n'aura qu'une fille, Huguette (épouse Lair) qui sera ainsi la dernière de la branche Quilleboise à avoir porté le nom de Frémont.

Source : Pierre Onésime Frémont (1812-1899) : Un quillebois presque ordinaire par Pierre Lair, revue "Connaissance de l'Eure, n°155, Janvier-Février-Mars 2010"

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frémont, Pierre-Onésime, capitaine au long cours
» CORNU Pierre - Capitaine - Carabiniers -
» MAUTRET - Capitaine 1er Rgt de Tirailleurs - GARDE IMPÉRIALE
» DELAISTRE (Pierre) Sgt-major 23è de ligne Neuville (LOIRET)
» article Pierre Jourde "Vers l'inégalité, mais ensemble" Nouvel Obs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Second Empire :: Les Militaires :: Les Gens de mer-
Sauter vers: