Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 filiation régimentaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flahaut



Nombre de messages : 163
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: filiation régimentaire   Mer 21 Juil - 17:32

Bonjour
ON lit souvent que la filiation des régiments est délicate suite a deux boulversements :la Révolution ,la Restauration.
Autant on suit la période révolutionnaire qui affecte un numéro en lieu et place des anciens régiments royaux,autant je connais mal le reclassement de la Restauration (1815) qui voulait lui effacer les souvenirs de l'Empire.Les régiments sont restés numérotés ,les numéros ont ils alors changés?.Certains régiments sont meme a double filiation (cavalerie).
Quelqu'un a t'il une réponse sur ce forum.,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dups

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: filiation régimentaire   Mer 21 Juil - 18:47

Les problèmes de filiation sont complexes pour les cas évoqués précédemment.
Il faut presque faire du cas par cas, sachant qu'une lecture ascendante peut ne pas donner les mêmes résultas qu'une lecture descendante.

Une notion qui pose souvent problème. Dans l'armée française l'histoire d'un régiment s'écrit au travers de son drapeau. Ainsi, débaptisés le Yème RI en Xème RI, en remettant le drapeau de ce Xème RI, malgré le maintien des mêmes hommes le régiment hérite de l'histoire du Xème RI. La conservation de son histoire antérieure est souvent liée à la recréation ailleurs de ce régiment.

Cela donne donc des histoires complexes. C'est le SHD qui est détenteur de "la loi" de la filiation pour l'armée française.

A titre d'exemple pur cette difficulté, le 92ème RI actuel (Clermont-Ferrand) descend du 92ème de ligne et du 17ème léger (dont les effectifs ont renforcés le 92ème à la fin de l'infanterie légère)

Pas simple !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
Loïc

avatar

Nombre de messages : 201
Localisation : Riom Auvergne & Bourbonnais
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: filiation régimentaire   Mer 21 Juil - 19:26

le 17e léger n'a pas renforcé le 92e, le 92e dissous depuis 1815 est recrée comme 25 autres régiments en 1855 suite à la dissolution des 25 Régiments d'Infanterie Légère ce qui explique que les 76e à 100e RI peuvent avoir cette double filiation Ligne/Légère

les RI sont héritiers des unités de même numéro, il est vain de croire à une filiation linéaire en France ou ailleurs, tout est brassé, bien brassé, tel Régiment est créé puis dissous puis recrée puis redissous, 1er et 2e amalgame 1793-1796, Legions Departementales, guerre de 1870 où 94 % des régiments sont perdus (pas notre 92 Razz ) 1940 plus dissolution de novembre 1942, Guerre d'Algérie les corps disparaissent puis renaissent tel le phénix

en matière de filiation régimentaire j'ai l'impression que les gens voient celà comme une généalogie des hommes appliquée aux régiments quand l'image la plus juste est plutôt une histoire d'héritage et de patrimoine qui sont relevés au cours des siécles au travers d'un numéro


Dernière édition par Loïc le Jeu 22 Juil - 6:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Jouineau

avatar

Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: La filiation   Mer 21 Juil - 20:52

Il a été dicté un principe de filiation au début du XXème siècle époque ou tous les régiments voulaient écrire leur histoire. De là est né un principe celui de la filiation par le numéro. En 1791 on supprime le nom des régiments que l'on remplace par leur numéro correspondant à leur ancienneté de création exception faite du régiment Colonel-général qui est supprimé et d'autres je crois.
De la révolution à l'empire les numéros suivent le cours de leur histoire et lorsqu' un régiment est licencié son histoire s'arrête comme le 41 au début de l'empire. D'autres naissent comme les régiments crées à partir de la garde Nationale.
A la Seconde restauration l'infanterie impériale est définitivement licencié et sont crée les Légions départementales or ces légions portent un nom mais aussi un numéro donc on raccroche les numéros sauf bien sûr pour les numéros à 3 chiffres comme le 125e RI dont l'histoire se finit en 1815. tout cela ne tient pas compte des mouvements de personnels si la 17ème légère est versé dans tel RI, son histoire s'arrète.
D'autres vont reprendre sous le second Empire ou la IIIè République Et vous retrouvez ce phénomène avec la dissolution des régiments de 14-18 et plus près de nous avec la réorganisation de l 'Armée donc la vie d'un régiment peut être en pointillé ou bien mais c'est plus rare en continue comme certains régiments de Hussards.
cdlt
André
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
LEVESQUE



Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: filiation régimentaire   Mer 21 Juil - 22:58

Bonjour,
Loïc et Monsieur Jouineau ont pratiquement tout dit.
Loïc a parfaitement raison lorsqu'il écrit que les régiments d'infanterie (de ligne) numérotés de 75 à 100 ont une double filiation ligne et légère. Le Service historique de la défense (SHD) la reconnait et l'EMAT l'a officialisé.
Dans ce cas présent, la "filiation de corps" s'est amalgamée avec la filiation de nom.
Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flahaut



Nombre de messages : 163
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: filiation régimentaire   Ven 23 Juil - 9:35

merci de ces réponses.Je lis que les légions départementales de la Restauration avait un numéro,ce qui a permis une filiation ultérieure.Pour la petie histoire; le 105eme d'infanterie descend du Régiment du Roi (il avait été rélégué a cette place "par puniton" en raison de son nom!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc

avatar

Nombre de messages : 201
Localisation : Riom Auvergne & Bourbonnais
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: filiation régimentaire   Ven 23 Juil - 17:55

aprés le "92" de Clermont-Ferrand, le Régiment de Riom What a Face
en fait non ce n'est pas vraiment l'explication, sinon il aurait fallu appliquer la même sévérité à La Reine, Dauphin, La Couronne, Bourbon et les autres qui portaient les noms des Princes de Sang

le Régiment du Roi fait partie des 3 Régiments de la mutinerie de Nancy en 1790 avec Mestre de Camp Général Cavalerie et le Régiment Suisse de Châteauvieux, licencié aprés la mutinerie, des hommes issus de ce corps mutiné sont récupérés dans le nouveau 102e Régiment d'Infanterie créé le 1er janvier 1791, puis quand la Garde Nationale soldée de Paris (ex-Gardes Françaises) est convertie en 3 Régiments de ligne, 2 Bataillons de Chasseurs et Gendarmes, elle prend les n° 102 103 104
et on décale le 102e qui prend le 105e rang
Mestre de Camp Général Cavalerie est lui aussi cassé de son rang (2e) et un 24e Régiment de Cavalerie est formé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flahaut



Nombre de messages : 163
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: filiation régimentaire   Ven 23 Juil - 18:33

Les deux explications se complétent (source Gal ANDOLENKO).Les gardes françaises ont formés les 102 etc...RI et ont repoussé le régiment du Roi a la place 105.A l'époque ils étaient assez mesquins.Les autres appelations "la Reine,Dauphin etc..étaient nombreuses (infanterie,cavalerie ,artillerie )et s'il avait fallu sanctionner tous ces noms...D'autres ont été supprimés ex:Saxe-Conflans éphémère 4 e me Hussard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flahaut



Nombre de messages : 163
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: filiation régimentaire   Mer 28 Juil - 17:50

D"apres l'historique régimentaire on retrouve Chateauvieux au 76 e RI et le Mestre de camp au 10 e Dragon ceci des 1796.Le régiment du Roi a bien été puni/
question :qui est l'héritier des grenadiers et chasseurs a pied de la Garde Impériale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: filiation régimentaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
filiation régimentaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» filiation régimentaire
» aide pour cas pratique sur la filiation
» La filiation, un don et un choix libre Paroles de Benoît XVI à l'angélus
» Filiation ERP/code du travail
» dissertation: la filiation aujourd'hui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: