Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Talleyrand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

D'après vous Talleyrand
a servi la France
15%
 15% [ 2 ]
a servi ses propres intérêts
8%
 8% [ 1 ]
Les deux en même temps
77%
 77% [ 10 ]
Sans opinion
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 13
 

AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8972
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Talleyrand   Ven 15 Oct - 22:20

Bonjour,

Nouveau sondage :

Que Talleyrand ait trahi Napoléon, nous sommes tous d'accord là-dessus, mais à votre avis, en le trahissant servait-il les intérêts de la France ou les siens propres seulement ? A moins que vous n'ayez une autre opinion ?

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Talleyrand   Ven 15 Oct - 22:47

A la place du "ou", je mets un "et".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3360
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Talleyrand   Sam 16 Oct - 9:30

Historiquement parlant, je rejoins l'avis de Cyril. Par contre à l'époque des faits, pas sûr que Talleyrand ne servait pas uniquement ses propres intérêts ... C'est difficilement prouvable sans preuve à l’appui.

Amicalement,
Eric LM
salut

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Sam 16 Oct - 17:33

Tout au long de sa longue carrière politique, les intérêts personnels de l'évêque défroqué d'Autun ont toujours été inconciliables de ceux du régime qu'il servait.
Dès que les premiers ne pouvaient plus se concilier aux seconds, il se mettait à conspirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daumesnil

avatar

Nombre de messages : 362
Age : 68
Localisation : combourg 35270
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Talleyrand   Sam 16 Oct - 21:43

C"est une question dure. avec le recul il a servi les deux,toujours en tirant à son avantage.Mais je pense que sa haine envers l'Empereur a faussé beaucoup de sa conduite ,je parle souvent avec une"inconditionnelle "de Talleyrand elle arriverait à me faire croire que s'il n'avait pas existé il aurait fallu l'inventer... Personnellement et après moulte lectures j'ai un avis toujours partagé cet hommeaimait la France mais il aimait tant l'argent... nous parlons de trahisons ,mais ses comportements étaient de "l'opportunité" pour son temps,il n'a rien inventé si l'on regarde de près les Serviteurs de l'Etat" et les cireurs de pompes.Je ne suis pas historienne et d'un coté ce perssonnage me fascine d'un autre il répugne. Mais bon..j'ai répondu au sondage. VIVE L EMPEREUR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Dim 17 Oct - 13:00

Il a servi - puis trahit - tour à tour les régîmes, mais en préservant les intérêts de la France.
Il suffit de se rappeler ses paroles : "Je n'ai jamais trahit que lorsque j'avais la majorité de la France derrière moi."

A mon avis, sans aller jusqu'à dire que Talleyrand fut un grand serviteur de la France (quoique), on peut facilement admettre qu'il fit toujours le maximum pour préserver les intérêts de la Nation (et les siens aussi!) et conserver son rang en Europe.
A Vienne en 1814 par exemple, alors que la France était au ban de l'Europe il réussit l'exploit à la hisser au niveau des puissances.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Daumesnil

avatar

Nombre de messages : 362
Age : 68
Localisation : combourg 35270
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Talleyrand   Dim 17 Oct - 13:41

thinap, tu exprimes exactement les choses,, j'ai du mal a m'exprimer, mais c'est exactement mon avis (je vais apprendre par coeur pour dire tout cela) mais comme disait quelqu'un..ce qui se concoit bien s'esprime clairement et les mots pour le dire viennent aisément, ce n'est pas mon k, ma tête doit etre en friche. Bravo et Vive l'Empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Lun 18 Oct - 9:25

Merci Daumesnil, j'ai toujours particulièrement apprécié le sieur Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord.
Après l'Empereur, c'est mon personnage favori de cette époque.

Parlant de Napoléon, De Gaulle disait qu'il avait laissé la France plus petite qu'il ne l'avait reçu (géographiquement), mais il revient à Talleyrand le juste mérite d'avoir rehaussé la France au rang des puissances européennes au congrès de Vienne, après le désastre et l'effondrement du régime impérial en 1814.

Bien avant la campagne de Russie, il avait pressenti que l'Empereur (et son régime) ne pourraient se maintenir au pouvoir que par des guerres successives (et victorieuses), et que tôt ou tard, la France et les Français ne supporteraient plus cette situation. Dès lors, il a préparé la transition vers une autre solution : soit le retour des Bourbons (et son fameux principe de légitimité), soit le duc d'Orléans.
1814 et 1815 sonnèrent le retour des Bourbons, 1830 celui du duc d'Orléans ... dans les deux cas, Talleyrand mit la main à la pâte de l'Histoire.
salut

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Lun 18 Oct - 17:26

ThiNap a écrit:
... dans les deux cas, Talleyrand mit la main à la pâte de l'Histoire.
salut [/color]

Si l'on considère qu'il a alors sorti la France du pétrin où elle était, l'expression employée est on ne peut plus appropriée ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Talleyrand   Lun 18 Oct - 18:18

Pour faire court et comme disait Victor Hugo: "tout en lui boitait"
Revenir en haut Aller en bas
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Mar 19 Oct - 9:36

Victor Hugo était loin - très loin - d'être inconditionnel de Talleyrand.
Il suffit de lire sa version de la mort du Prince dans "Choses vues" et le traitement réservé à la cervelle du Diable Boiteux ...


Citation :
Rue Saint-Florentin, il y a un palais et un égout.

Le palais, qui est d'une noble, riche et morne architecture, s'est appelé longtemps: Hôtel de l'lnfantado ; aujourd'hui on lit sur le fronton de sa porte principale : Hôtel Talleyrand. Pendant les quarante années qu'il a habité cette rue, l'hôte dernier de ce palais n'a peut-être jamais laissé tomber son regard sur cet égout.

C'était un personnage étrange, redouté et considérable ; il s'appelait Charles-Maurice de Périgord ; il était noble comme Machiavel, prêtre comme Gondi, défroqué comme Fouché, spirituel comme Voltaire et boiteux comme le diable. On pourrait dire que tout en lui boitait comme lui ; la noblesse, qu'il avait faite servante de la république, la prêtrise, qu'il avait traînée au Champ de Mars, puis jetée au ruisseau, le mariage, qu'il avait rompu par vingt scandales et par une séparation volontaire, l'esprit, qu'il déshonorait par la bassesse. Cet homme avait pourtant sa grandeur.

Les splendeurs des deux régimes se confondaient en lui ; il était prince du vieux royaume de France et prince de l'empire français.

Pendant trente ans, du fond de son palais, du fond de sa pensée, il avait à peu près mené l'Europe. Il s'était laissé tutoyer par la révolution, et lui avait souri ironiquement il est vrai; mais elle ne s'en était pas aperçue. Il avait approché, connu, observé, pénétré, remué, retourné, approfondi, raillé, fécondé tous les hommes de son temps, toutes les idées de son siècle, et il y avait eu dans sa vie des minutes où, tenant en sa main les quatre ou cinq fils formidables qui faisaient mouvoir l'univers civilisé, il avait pour pantin Napoléon 1er, empereur des Français, roi d'Italie, protecteur de la confédération du Rhin, médiateur de la confédération suisse. Voilà à quoi jouait cet homme.

Après la révolution de Juillet, la vieille race dont il était grand chambellan, étant tombée, il s'était retrouvé debout sur son pied et avait dit au peuple de 1830, assis, bras nus, sur un tas de pavés : Fais-moi ton ambassadeur.

Il avait reçu la dernière confession de Mirabeau et la première confidence de Thiers. Il disait de lui-même qu'il était un grand poète et qu'il avait fait une trilogie en trois dynasties : acte Ier, l'empire de Buonaparte ; acte II, la maison de Bourbon ; acte III, la maison d'Orléans.

Il avait fait tout cela dans son palais et, dans ce palais, comme une araignée dans sa toile, il avait successivement attiré et pris héros, penseurs, grands hommes, conquérants, rois, princes, empereurs, Bonaparte, Sieyès, Mme de Staël, Chateaubriand, Benjamin Constant, Alexandre de Russie, GuIllaume de Prusse, François d'Autriche, Louis XVIII. Louis-Philippe, toutes les mouches dorées et rayonnantes qui bourdonnent dans l'histoire de ces quarante dernières années. Tout cet étincelant essaim, fasciné par l'œil profond de cet homme, avait successivement passé sous cette porte sombre qui porte, écrit sur son architrave : HÔTEL TALLEYRAND.

Eh bien ! avant-hier, cet homme est mort. Des médecins sont venus et ont embaumé le cadavre. Pour cela, à la manière des Égyptiens, ils ont retiré les entrailles du ventre et le cerveau du crâne. La chose faite, après avoir transformé le prince de Talleyrand en momie et cloué cette momie dans une bière tapissée de satin blanc, ils se sont retirés, laissant sur une table la cervelle, cette cervelle qui avait pensé tant de choses, inspiré tant d'hommes, construit tant d'édifices, conduit deux révolutions, trompé vingt rois, contenu le monde. Les médecins partis, un valet est entré, il a vu ce qu'ils avaient laissé : Tiens ! ils ont oublié cela. Qu'en faire ? Il s'est souvenu qu'il y avait un égout dans la rue, il y est allé et a jeté ce cerveau dans cet égout.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Talleyrand   Sam 23 Oct - 10:01

Talleyrand fut un grand homme d'état qui resta fidèle (non, ce n'est pas forcément un gros mot quand on parle du Diable boiteux Wink ) à des grands principes en matière de politique internationale comme par exemple le principe des équilibres européens. Une telle vision était cependant incompatible avec la politique que construisit Napoléon au fil de l'Empire. Deux conceptions de la France au sein de l'Europe diamètralement opposées et qui ne pouvaient fatalement que mener à la rupture entre les deux hommes et à la trahison ; trahison qu'il serait bien caricatural de résumer à une simple histoire de girouette bassement vénale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Talleyrand   Sam 23 Oct - 13:28

Ce que vous dites est vrai mais il n'empêche que beaucoup et non des moindres se posent encore des questions sur le sujet.Né dans et pour la politique,c'est le genre de personnage qui ne l'aurait jamais quitté,tous régimes successifs confondus.Revenu dans le giron de Napoléon pour entériner une politique contraire à la sienne,voilà qui semble être au dessus de son amour propre, sauf à penser qu'un homme politique n'en a point, ce qui se vérifie tous les jours.Nos étudiants d'hier et d'aujourd'hui se posent encore la question:
La politique est-elle une technique?
la politique est-elle l'art de jouer avec les apparences?
Shakespeare disait que l'apparence de la représentation est plus puissante que celle du mensonge.
Et le Maréchal Ney "qu'on lui donnerait un coup de pied au cul que son visage ne vous dirait rien"
Personnage trouble c'est en tout cas ce que l'on peut en retenir.Donc "boiteux".
Revenir en haut Aller en bas
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Talleyrand   Sam 23 Oct - 13:39

Citation :
il n'empêche que beaucoup et non des moindres se posent encore des questions sur le sujet.

Et cela va sans doute encore continuer encore longtemps : le personnage, dépoussiéré des caricatures lui collant à la peau, est fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Sam 23 Oct - 21:18

L'une des meilleurs biographies lui ayant été consacrée qu'il m'ait été donné de lire est celle d'Emmanuel de Waresquiel : "Talleyrand, le prince immobile".
Je vous la recommande chaudement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Talleyrand   Dim 24 Oct - 4:18

Incontournable biographie.
A noter que ce même Waresquiel a sorti également en 2007 "Mémoires et correspondances du prince de Talleyrand".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Dim 24 Oct - 10:29

Il y a également celle de Jean Orieux, chez Flammarion en 1970.
Celle de Waresquiel est sans conteste la plus fouillée et la plus précise sur le personnage.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Talleyrand   Dim 24 Oct - 11:23

Sans oublier les travaux de Lacour-Gayet ou de Madelin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Talleyrand   Dim 24 Oct - 11:26

Percy a écrit:
L'une des meilleurs biographies lui ayant été consacrée qu'il m'ait été donné de lire est celle d'Emmanuel de Waresquiel : "Talleyrand, le prince immobile".
Je vous la recommande chaudement.

considérant que celle-ci est la meilleure des bios: quels sont les critères qui permettent de le dire comparativement à d'autres bios et en conséquence qu'elles sont alors vos conclusions sur ce personnage "immobile"?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8972
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Talleyrand   Dim 24 Oct - 13:30

Je possède celle de Jean Orieux.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Dim 24 Oct - 13:35

Jean-Yves a écrit:
Je possède celle de Jean Orieux.
Moi également.
J'ai également Waresquiel, Madelin ainsi que la bio d'un anglais : Duff Cooper.
A côté des classiques, j'ai aussi des ouvrages moins connus tels ceux de Fabre-Luce ou encore Saint-Aulaire.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Talleyrand   Dim 24 Oct - 16:59

[quote="Invité"]
Percy a écrit:
quels sont les critères qui permettent de le dire comparativement à d'autres bios et en conséquence qu'elles sont alors vos conclusions sur ce personnage "immobile"?

Tout d'abord la qualité et l'abondance des sources citées par l'auteur.
Ensuite, les nombreuses anecdotes dont il truffe son récit et qui le rendent vivant et agréable à lire.
Enfin, le style de l'écriture qui fait intervenir une langue riche et variée qui lui permet de dresser un portrait tout en nuances d'un personnage dont la complexité n'échappe à personne.
Mais tout ceci n'est évidemment que le reflet de mon opinion personnelle, forcément subjective. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Talleyrand   

Revenir en haut Aller en bas
 
Talleyrand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Talleyrand
» Talleyrand a-t-il tenté de faire assassiner Napoléon......
» Talleyrand ou Bonaparte....?
» Turreau et Talleyrand
» Deux énigmes de la vie de Talleyrand.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: