Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Débats des Deux Empire L'attitude de Bazaine en 1870

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Débats des Deux Empire L'attitude de Bazaine en 1870   Lun 18 Oct - 0:31

Bonjour,
Nous débattons beaucoup sur le 1er Empire, je vous propose de changer un peu d'époque et de nous tourner vers le Deuxième, plus précisément au moment de sa chute pour débattre d'un petit mystère

Bazaine, en 1870, a une excellente carrière militaire derrière lui. Ors, alors qu'il est fait commandant en chef de l'armée du Rhin battue, et que s'offre à lui l'occasion de détruire plusieurs corps de l'armée ennemie suite à la bataille de Mars-la-Tour, le 16 août, il décide, à l'étonnement général de sa suite, de replier son armée de 180 000 hommes à Metz, se laissant ainsi couper de la France libre et donc de ses réserves.
Alors que depuis la chute de Sedan, le 2 septembre, il représente le dernier espoir du camp français, Bazaine renonce à poursuivre le combat et capitule le 27 octobre.
La nouvelle de cette reddition afflige la France, alors que le général Trochu ne parvient pas à desserrer l'étau allemand autour de Paris assiégée. La tentative de Léon Gambetta, parti à Tours dans l'espoir de rassembler une armée de libération est réduite à néant. Il fut condamné à 20 ans de prison et devait réussir à s'évader pur se réfugier à Madrid.
Bazaine aurait pu, à plusieurs reprises, sauver sinon l'Empire du moins la France d'une défaite si totalement désastreuse. Pourquoi avoir agi ainsi ? Comment expliquez-vous l'attitude de Bazaine ?

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Flahaut



Nombre de messages : 163
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Débats des Deux Empire L'attitude de Bazaine en 1870   Lun 18 Oct - 12:37

Il n'était pas l'homme de la situation.Commander une armée est diffèrent d'un corps expéditionnaire (cf Mexique) pratiquant plus la guerilla .N'oublions pas que d'une maniére génerale l'armée de metier si glorieuse en Afrique avait perdu beaucoup de cette discipline et cohésion qui faisait la force de la Grande Armée.La manœuvre au sens "kriegspiel"n'était plus dans les schémas du commandement a tous les échelons.Face aux prussiens la bravoure n'a pas suffit.Bazaine apres Mars la Tour a eu peur devant la puissance de feu ennemie.On reverra ceci en 1914 aux premeirs combats mais là il y avait un Joffre inébranlable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débats des Deux Empire L'attitude de Bazaine en 1870   Lun 18 Oct - 16:16

Rappelons que l'opinion porte encore les stigmates des luttes révolutionnaires et impériales.Les survivants de la grande armée offrent à l'empereur de reprendre du service, en même temps que Napoléon III retrouve sa popularité et sa légitimité par le ras de marée plébiscitaire: républicains et bonapartistes aux extrêmes d'un centre libéral transformé en majorité inédite.Et une armée qui n'est pas prête, ne s'étant jamais préparé à cette éventualité, alors que celle de Bismarck qui peut prendre enfin sa revanche, est sur le pied de guerre attendant le moindre prétexte: brandir le drapeau rouge pour réveiller le taureau gaulois qui est las de cette paix armée.Et l'excitation et les passions du peuple ne compensent pas la faiblesse des armées françaises. A leur tête la moitié des généraux doivent leurs grades à leurs pères, plus qu'à leur services pour lesquels ils manquent totalement de réflexion stratégique et d'imagination.Alors les défaites s'accumulent: Wissembourg, Froeschwiller, Rezonville...Napoléon III lui même avouait dès le départ " ..je nous considère d'avance comme perdu" Alors Bazaine à Metz ne pouvait faire autre chose, moins par incompétence pourtant avérée que par lâcheté, que cette fuite inconsidérée qui a fait écraser Mac Mahon,Chanzy, Faidherbe et Bourbaki, qui ne valaient pas mieux.Sauf que pour Bazaine le mot trahison lui colle à la peau, pas à ses homologues,ce qui fait une différence appréciable.Après un conseil de guerre plutôt clément,le Maréchal félon trouvera certainement des complicités pour s'évader de prison.En Espagne, c'est dit on la misère qui l'a emporté.J'aurais préféré que ce soit les remords.
Revenir en haut Aller en bas
Flahaut



Nombre de messages : 163
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Débats des Deux Empire L'attitude de Bazaine en 1870   Lun 25 Oct - 11:36

Dès le début de son commandement( 2-3-4 CA) ,Bazaine est dépassé.Apres Froeschwiller les allemands passent la Sarre (combat de Spieckeren)sans réaction des 3 et 4 eme Corps . l'empereur lui demande de retraiter sur la Meuse:Bazaine traine (bataille de Borny) le recul de 160 000 h demande 72h.C'est la bataille de Rezonville ou il aligne 120 000h contre 65 000 prussiens mais l'action s'éteint.Au grand dam des régiments qui avaient un sentiment de victoire Bazaine ordonne la retraite vers la sécurité du camp retranché de Metz ou se constitue un frond renversé face a l'ouest.Il invoque un besoin de ravitaillements En fait ni les munitions ,ni les vivres ne manquent ,B conscient de son incapacité veut a tout prix éviter une bataille en rase campagne,preserve l'avenir avec une armée intacte.A st Privat la bravoure des troupes fait payer cher la victoire allemande.B reste dans Metz malgré sa promesse de rejoidre ste Menehould vers l'armée de Chalons.A la chute du régime impérial il entame alors avec Bismark des négociations de capitulation qui lui vaudront l'accusation de trahison.
conc :si l'empereur avait gardé le commandement la guerre aurait évité Sedan et Metz....(300 000 prisonniers)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débats des Deux Empire L'attitude de Bazaine en 1870   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débats des Deux Empire L'attitude de Bazaine en 1870
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débats des Deux Empire L'attitude de Bazaine en 1870
» Coups et Blessures d'un soldat de l'Empire.....
» Débats sur les deux Empires : Quel livre pour une île ?
» Débats sur les deux Empires : L'expédition d'Egypte
» L'Hötel des Invalides sous le Second Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: