Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'infanterie ou la cavalerie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 0:25

Rien ne remplacera la cavalerie !


Non mais tu m'as vu

cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 1:02

ambrosio a écrit:
Rien ne remplacera la cavalerie ! (Ambrosio) ...


Non mais tu m'as vu

cheval au galop


Aucune arme ne remplacera jamais une autre, et chacune d'entre elles avait sa spécificité et son utilité au combat ...

Avec l'Empereur, rien n'était jamais conçu au hasard, et pour occuper un front permettant l'utilisation de toutes les armes, il était indispensable d'avoir des fantassins, capables de passer rapidement de la colonne d'attaque au carré et inversement ...

Or, ces troupes à pied formaient le carré essentiellement pour résister aux charges de la cavalerie ennemie ...




salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 1:17

Ambrosio

Citation :
Par instinct , macho du Sud , je répondrais honnétement "à la cuisine et au lit "

Je suis du midi moins le quart.... je les apprécie aussi debout pendant le repas des hommes.... .... Non pas sur la tête !!!!! En plus essayez de manger debout une belle bavette.... pas facile !

On m'a dit que les femmes pouvaient être intelligentes.... Re-non pas sur la tête .....!

Citation :
Je suis père de 2 filles et j'en suis trés heureux , que du bonheur


Je n'en ai qu'une mais elle en vaut bien deux ce que c'était à l'origine (le hasard de la division des cellules)

Vous avez raison chère Joséphine ... l'infanterie il n'y a que cela de vrai .... J'ai toujours plaint mes camarades cavaliers à la merci d'un intrépide biffin dissimulé dans un trou d'homme ... Enfin une femme intelligente ! Merci chère amie de confirmer l'impression que j'avais ....

pgb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 11:25

Quelle ligue !

L'ennemi de la cavalerie c'est surtout l'artillerie mais l'infanterie perd ses moyens face à une charge bien menée et perd de ses capacités, c'est connu. Voyez Eylau I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 13:36

ambrosio a écrit:
Quelle ligue !

L'ennemi de la cavalerie c'est surtout l'artillerie mais l'infanterie perd ses moyens face à une charge bien menée et perd de ses capacités, c'est connu. Voyez Eylau I love you
(Ambrosio) ...


Il serait stérile de tenter d'opposer une arme à une autre, sous le prétexte que l'une ou l'autre lui serait supérieure, voire plus efficace ...

Comme je l'ai écrit plus haut, chaque corps d'armée avait son rôle, essentiel aux autres corps dans le sens où, pour l'exemple qui nous intéresse ici, la cavalerie sans l'Infanterie ne serait rien, et vice-versa.

Il y a donc, indéniablement, complémentarité entre elles.

Par ailleurs, si les exemples de charges de cavalerie laissent dans les esprits de magnifiques tableaux de bravoure, le rôle des Fantassins, peut-être plus dans l'ombre, ou moins représentés, ne manque pas non plus d'envergure...

Vous citez Eylau, mon Cher Ambrosio ... Moi, je peux vous citer, entre autres, la bataille d'Egypte du 21 Juillet 1798 ...
Vous allez voir que l'Infanterie est loin de perdre ses moyens, face à la cavalerie ... Et Dieu sait si l'ennemi à cheval était fougueux ! ...

Lors de ce combat, en effet, les cinq divisions françaises, formées en carrés hérissés de baïonnettes, sous les ordres des généraux Dugua, Desaix, Bon et Menou, reçurent sans faiblir le choc des 10.000 Mamelucks de Mourad Bey, qui les chargèrent avec la fureur que nous leur connaissons, mais sans réussir à les entamer !

Lors du Bicentenaire de la bataille d'Austerlitz, notre Empereur, Mark Schneider, déclara à un brave Capitaine d'Infanterie de Ligne, venu le saluer :

"Ah ! La Ligne ! Sans vous, mes braves, je ne gagnerai pas tant de batailles !" ...

Et lors de la Campagne des cinq jours, en Italie, c'est Bonaparte en personne qui dira, lorsque Dallemagne prenait l'offensive et réoccupait Lonado :

-"J'étais tranquille, la brave 32ème était là ..."

Enfin, pour conclure sur le sujet , je citerai Caulaincourt, évoquant dans ses Mémoires les actions des Voltigeurs du 9ème Régiment de ligne, à Vitebsk, le 28 Juillet 1812 :

-"Une compagnie de Voltigeurs, détachée sur notre gauche, prouva ce que peut la résolution de cette admirable Infanterie, même quand elle est isolée ... Nous vîmes, plusieurs fois, cinq à six de ces Voltigeurs se réunir de cinquante pas des escadrons ennemis, les charger, et leur faire tête en se mettant dos à dos, ménageant leur feu et les attendant à bout portant ... En effet, on n'a jamais vu faire la petite guerre avec plus d'intelligence et plus d'audace.
Ces braves firent l'admiration de toute l'armée ..."


Voilà bien peu d'exemples, mais déjà suffisants pour interdire de mettre l'Infanterie en marge des combats les plus valeureux ...

Ceci étant, j'éprouve également beaucoup d'admiration pour la cavalerie ; mais je ne sous-estime ni l'un, ni l'autre de ces deux Régiments, méritants à bien des égards.




salut
Revenir en haut Aller en bas
Nyckten
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : Pau
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 14:42

D'un poitn de vue esthétique, je préfère la cavalerie... c'est sur que quand on ne voyage pas à patte, on est moins sale, plus pimpant....
Mais je ne regrette nullement d'être dans l'infanterie, surtout aux vues de mes compagnons d'arme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 15:33

Il est évident que toutes les armes ont leur raison d'être, c'est tellement évident ... que fait l'artilleur sans celui qui lui porte les projectiles ? Que fait le fantassin sans des appui-feux.... Que fait la cavalerie sans sans son infanterie portée... ? Rien ou presque ...

pgb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 15:46

Bonjour,

Nous appelons çà l'interdépendance, je crois!!

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 22:02

Bonsoir

Oui cela s'appelle ainsi ... je crois....

On ne fait jamais le guerre seul...


Bien à vous ...

pgb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Jean-Nic
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 22:28

Cher Ambrosio,

" l'admiration " que vous portez à la cavalerie est dûe probablement au " culte " que vous vouez à votre héros, incontestablement excellent cavalier certes, mais piètre meneur d'hommes et commandant de cavalerie, faut-il le rappeler, mais là n'est pas le sujet qui nous anime.

Aucune batailles de l'Empire n'auraient pu être gagnées sans FANTASSINS, je reprends donc à mon compte votre phrase : " Rien ne remplacera jamais les pousses-cailloux ! "
N'oublions pas non plus, que beaucoup de cavaliers furent démontés lors des premiers assauts et attendaient parfois longtemps avant d'être remontés ! Ce fut d'ailleurs le grand handicap de toute la cavalerie de l'Empire.....
C'est bien connu, l'Empereur faisait la guerre avec les jambes de ses soldats ! c'était sa grande force, marcher VITE et frapper là ou on ne l'attend pas !

Que dire de La Garde à PIED ! c'est Elle qui donna le plus, en comparaison de la cavalerie de la Garde....... et ces fameux Grenadiers à PIED si chers à mon coeur, formait cette REDOUTE de GRANIT ou toutes les charges de cavalerie venaient se BRISER !

Je ne peux que me joindre et contresigner l'exposé ci dessous de Ma Chère Impératrice I love you

Et comme Elle, je reste bien évidement en admiration devant : Les Gilets de Fers, Les Immortels, Les Chasseurs, Les Dragons, Les Hussards, Les Mamelouks de la Garde, Les Lanciers, Les Hulans, Les Gardes d'Honneur et autres artilleurs à cheval......

Et par Saint Georges....... Vive la Cavalerie !
salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 22:39

Mon cher Sénot ...

Vous employez le terme de pousses cailloux....

On me l'avait interdit à une certaine époque !!!!

Mais c'est bien je vois que le terme revient dans la tradition ... C'est bien on ne va pas s'en plaindre !!!

Décidemment 2007 affiche du renouveau ...


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 22:41

Au fait savez-vous ce que l'on prête à Saint Georges ?


Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3344
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 22:51

Pour Jean-Michel :

Saint-Georges
Martyr. Fête le 23 avril.




Georges est un saint totalement légendaire, dont l'existence est mise en doute dès le Ve siècle. Né en Orient, son culte est toujours resté vivace en Grèce et en Russie. Les croisades contribuèrent à le diffuser en Occident, où Georges devint un des saints patrons de Gênes, Venise et Barcelone, puis celui de l'ordre Teutonique et le saint national de l'Angleterre (il remplace dans ce rôle Édouard le Confesseur). En outre, saint Georges est, dans toute la chrétienté, le patron des chevaliers.

Né en Cappadoce de parents chrétiens, Georges, officier dans l'armée romaine, traverse un jour une ville terrorisée par un redoutable dragon qui dévore tous les animaux de la contrée et exige des habitants un tribut quotidien de deux jeunes gens tirés au sort. Georges arrive le jour où le sort tombe sur la fille du roi, au moment où celle-ci va être victime du monstre. Georges engage avec le dragon un combat acharné ; avec l'aide du Christ, il finit par triompher. la princesse est délivrée et, selon certaines versions, dont celle de la Légende dorée, le dragon, seulement blessé, lui reste désormais attaché comme un chien fidèle.

Plus tard, Georges est victime des persécutions antichrétiennes de l'empereur Dioclétien. Il subit en Palestine un martyre effroyable : livré à de nombreux supplices (brûlé, ébouillanté, broyé sous une roue, etc.), il survit miraculeusement et finit par être décapité.

Représentation :
Personnifiant l'idéal chevaleresque, saint Georges est représenté à cheval (souvent sur un cheval blanc), en armure, portant un écu et une bannière d'argent à la croix de gueules. Cette bannière blanche à croix rouge, qui fut celle des croisés, devient le drapeau national de l'Angleterre.

Le combat de Georges contre le dragon est un sujet très souvent représenté, surtout à partir du XIIIe siècle. il symbolise la victoire de la Foi sur le Mal. Georges tient une lance (plus rarement une épée) et terrasse le monstre, tandis que la princesse prie, au second plan. La scène se passe à l'abri des murs d'une ville, parfois au bord de la mer.

La passion de saint Georges a également donné lieu à une iconographie importante. La scène la plus fréquente est le supplice de la roue hérissée de lames de fer.

Attributs : Bannière blanche à croix rouge. Dragon. Lance brisée.

Bibliographie :
[Gaston Duchet-Suchaux, Michel Pastoureau, La Bible et les saints, guide iconographique, Flammarion, 1994]
Source Web :
http://perso.orange.fr/damien.jullemier/sts/st-georges.htm

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Lun 29 Jan - 23:03

puygriou bergisel a écrit:
Mon cher Sénot ...

Vous employez le terme de pousses cailloux....

On me l'avait interdit à une certaine époque !!!!

Mais c'est bien je vois que le terme revient dans la tradition ... C'est bien on ne va pas s'en plaindre !!!

Décidemment 2007 affiche du renouveau ...


Wink


Qui donc est ce "ON" qui osa ??? Wink






salut
Revenir en haut Aller en bas
André Jouineau

avatar

Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Que dire...............   Mar 30 Jan - 20:39

Des dragons qui sont des cavaliers et aussi des fantassins. la pénurie de la remonte dans les années 1806 à transformer ces dragons de la ligne en dragons à pieds, ce qui n'était pas surprenant dans la mesure ou depuis l'ancien régime c'etait la vocation de cette subdivision d'arme d'être un fantassin monté.

La cavalerie manqua lors de la campagne de France puisque décimée lors de la campagne de russie.

N'oublions les effectifs misérables des régiments de cavalerie de Ligny et Waterloo (après 18h00).

Et pour pousser l'histoire et non les cailloux ( je supposes que "on" avait des "ficelles" sur les épaules) la cavalerie a terminé son histoire vers la fin de l'année 1914 face à l'artillerie et aux mitrailleuses pour devenir un "biffin" de circonstance.

Slts
André
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mar 30 Jan - 21:29

poursuivre une armée en deroute rien de tel que la cavalerie mais je suis de l'avis général, tous etait complementaire, cependant les charges successives de ney à warterloo devaient avoir de la gueule morbleu ,meme si celles ci sont restaient plus ou moins steriles mais quand aurait été t'il si le terrain avait été sec, le choc aurait été certainement terrible est aurait peut etre changé le cours de la bataille

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mar 30 Jan - 22:20

Je fais facilement dans la provoc.... et j'ai une admiration sans bornes pour mon arme d'origine ... par esprit de corps car j'ai une piété pour mon grand-père ancien de l'arme de Saint Antoine, disciple de de Négrier et Rollet, un parrain qui a parcouru la lande écossaise avant celle de Bretagne, la Hollande, l'Indo et la rocaille d'Algérie, je n'aurai pas fait autre chose que fantassin ... mais j'admire Lasalle, et plus proche de nous Leclerc.... Pour moi la cavalerie n'est pas morte en 1914, elle n'est jamais morte... Je dis que chaque arme est complémentaire d'une autre ... C'est si évident que j'ai peine à le répéter.... Et l'Empereur l'a si bien compris ... Cette manoeuvre de corps d'armée en est l'exemple .... Même si de Négrier n'était pas un adepte de la guerre napoléonienne et on en comprend la raison (la guerre de conquête coloniale n'était pas la guerre portée en Europe) il en avait retenu quelques principes : la complémentarité.... homme-cheval ou cheval-homme ? Qui sait ...

Mon cher Eric ... pour Saint Georges je suis plus subtil ou grivois ....

pgb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mer 31 Jan - 0:04

Bonsoir chère Joséphine


Citation :
Qui donc est ce "ON" qui osa ???

Vous me permettrez de ne pas répondre à cette interrogation me retranchant derièrre un erecommandation qui m'a été faite et derrière la charte des modérateurs...

Mais l'expression est née avant que la reconstitution existe !








Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mer 31 Jan - 0:29

Il ne faut pas oublier ce que l'Empereur pensait et mettait à exécution chaque fois qu'il ordonnait une attaque importante ...

Celle-ci en effet ne pouvait être conduite que selon la tactique suivante, éprouvée à maintes reprises :

1) Entamer l'ennemi par une forte cannonade...
2) La faire suivre par un assaut d'Infanterie...
3) Enfin, lancer la grosse cavalerie...





salut
Revenir en haut Aller en bas
lukian54

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 82
Localisation : BRIEY 54 LORRAINE
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mer 31 Jan - 1:17

salut salut salut
Chère Joséphine
On pourrait penser que vous êtes diplomée de l'Ecole de Guerre ! !
C'est effectivement le procédé napoléonien en 3 temps...

Parfois dans la pratique les événements en décidaient autrement mais l'Empereur avait le don de l'improvisation et savait s'adapter à toutes les situations.
Je pense que Eylau est l'une des batailles où il a du le plus, trouver des solutions pour parer à l'imprévu..
Bonne soirée
cheval au galop cheval au galop cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mer 31 Jan - 13:42

Bonjour,

Ancien cavalier militaire, pendant mon année d'instructorat à Saumur, nous avions une partie " histoire de la cavalerie ". Quel fut mon étonnement de découvrir le laisser aller quasi endémique de la cavalerie française, malgré les haras nationaux nous étions incapable d'avoir une cavalerie digne de ce nom. A part pour les officiers, ou les sous-officiers supérieurs, pour le simple cavalier il manque toujours de chevaux pour partir en guerre, quelques fois il en manque 1/4 sur un régiment!! Et nous devons en acheter à l'étranger, la remonte ne suit pas.
Autre surprise, la fameuse charge!! Ne croyez pas aux 80 escadrons de Murat à Eylau galopant ventre à terre, d'abord au pas on forme les rangs, au trot on se met en ordre de bataille et les 30 voir les 50 derniers mètres c'est la charge. Il ne faut pas oublier que le cheval est bien souvent fatigué, pas très bien nourri, souvent le cavalier met pied à terre pour le soulager, alors quand il faut charger....Ne croyez pas que je noircisse le tableau, ce fut ainsi pendant toute l'histoire de la cavalerie française, sauf peut être pour la conquête de l'Algérie où nous avions enfin compris l'importance d'une remonte digne de ce nom.
Esthétiquement c'est vrai que c'est beau, la Garde Républicaine, fanfare en tête, descendant les Champs Elysées, mais derrière...le rêve passe...
Malgré tout ça j'ai une profonde admiration pour ces hommes, d'avoir fait ce qu'il ont fait avec souvent du mauvais matériel, je leur présente mon sabre!!

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
lukian54

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 82
Localisation : BRIEY 54 LORRAINE
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mer 31 Jan - 15:08

salut salut salut
cher ami cavalier.
Il est certain que surtout en ce qui concerne la grosse cavalerie, les montures étaient lourdement chargées. le cavalier avec sa cuirasse, son casque et ses équipements faisaient environ 130 kilos.
Aussi, la marche d'approche se faisait au pas, à proximité de l'adversaire on passait au trop et le galop était enlevé dans les 50 dernières mètres...
il fallait tenir compte de l'état du terrain, de la déclivité etc..
bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mer 31 Jan - 15:40

Bonjour cher Rapentat,


Il fallait rappeler ces points de réalisme ! Le reste c'est le mythe ...
Tout comme dans la charge d'infanterie .... qui telle qu'on l'imagine va à l'encontre de l'efficacité ou qui aboutit à tous ces pantalons rouge tachant les blés d'août 1914.

Il suffit d'avoir des marches "co" avec parcours de tir réel pour s'interroger.... alors que la progression par bonds sans panache est bien plus efficace sur le plan tactique.


Pgb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Mer 31 Jan - 15:57

Mon Cher Luc,

Vos éloges me font trop d'honneur !
Mais ne vous étonnez point ... A cotoyer l'Empereur de la sorte, il m'arrive d'avoir quelques théories sur la pratique militaire ! Laughing

Pour en revenir au sujet "cavalerie", il est tout-à-fait exact que certains tableaux, tel celui évoquant "les charges de Ney" à Waterloo, sont bien loin de refléter la réalité...

Dans le déplacement grandiose et terrifiant des chevaux serrés les uns aux autres, image qui, elle, devait être bien réel, l'on peut voir ces mêmes chevaux évoluer au galop, et dans une telle légèreté qu'ils paraissent s'envoler ...

Or chacun sait qu'ils trottaient lourdement dans la boue, le terrain ne leur permettant pas une évolution aussi rapide et aisée ...

C'est d'ailleurs là que le courage de ces hommes atteint son paroxysme ...
Quand rien ne favorise leur honorable mission, pas même les conditions atmosphériques, ils foncent comme si de rien n'était ...

Ce qu'elle fut brave, cette Grande Armée ... sur laquelle brillait constamment le Soleil du Génie, leur Père, leur Chef, leur Guide pour le meilleur et pour le pire...




salut
Revenir en haut Aller en bas
nabulio



Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : draguignan
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   Jeu 1 Fév - 20:34

bonjour a tous les membres de ce forum
je me suis inscris aujourd'hui et meme si janvier est passé je vous souhaites a tous une bonne année et une bonne santé.

il n'y a pas d'arme meilleur qu'une autre elles sont complementaires c'est la bonne utilisation qu'on en fait qui apporte le résultat. on peut au cours de certaines batailles faire l'éloge d'une en particulier mais l'action déterminante a été bien préparé et bien secondé(par les autres armes).
et de nos jours il serait complétement fou de vouloir donné la préférence a une arme car c'est foncé tete baissé dans le mur.
d'ailleurs en chef prévoyant l'empereur a crée l'arme du train dont on fetera le bicentenaire dans moins de deux mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'infanterie ou la cavalerie ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'infanterie ou la cavalerie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» JACQUIN - Capitaine - 117è Régiment d'Infanterie de ligne -
» sabre d'officier supérieur de cavalerie légère et ceinturon
» infanterie avec casque a chenille
» Il n'y a pas de légère dans la cavalerie de la garde !
» L'infanterie de Ligne en 1815

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: