Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Légion Irlandaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 70
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: La Légion Irlandaise   Mer 7 Mar - 17:39

De 1796 à 1805, le Directoire puis le Consulat et l’Empire échafaudèrent des plans d’invasion de l’Angleterre. Ces projets incluaient une expédition de diversion en Irlande, afin de soulever l’île contre la domination anglaise.

Le 13 Fructidor An 11 ( 30 août 1803 ) était crée la Légion irlandaise, unité chargée de former des officiers et sous officiers irlandais en vue d’encadrer les nombreuses recrues qui n’auraient pas manqué de se rallier aux Français en cas de débarquement réussi en Irlande. L’organisation de La Légion est calquée sur celle d’un bataillon d’infanterie légère.

La légion est rattachée à l’armée des côtes de l’Océan dans l’attente de l’hypothétique débarquement. En octobre 1806, elle reçoit l’ordre de rejoindre le gros de l’armée en Allemagne. Arrivée à Mayence, elle fait soudainement 1500 recrues parmi les colonnes de prisonniers de guerre prussiens ! Il y a parmi eux 200 Irlandais, rescapés de l’insurrection de 1798, que les Anglais avaient vendu au roi de Prusse comme main d’œuvre pour ses mines de Silésie. Après leurs défaites de Iéna et Auerstadt, les Prussiens les incorporèrent de force dans leur armée ; ils s’empressèrent d’aller se rendre aux Français ; puis enthousiasmés de rencontrer une unité irlandaise, ils s’engagèrent à la Légion, entraînant avec eux 1300 patriotes polonais, qui avaient été leurs compagnons d’infortune.

En septembre 1807, la Légion est envoyée en garnison dans l’île de Walcheren, à l’embouchure de l’Escaut. Elle forme un deuxième bataillon qui rejoint l’armée d’Espagne en janvier 1808. Le 13 avril 1809, la Légion devient le régiment irlandais à 5 bataillons : le 1er à Walcheren, les 2ème et 3ème à l’armée d’Espagne, les 4ème et 5ème, en formation au dépôt à Landau. Le recrutement se fait parmi les camps de prisonniers de guerre ; toutes les nationalités sont acceptées, mais l’encadrement et environ 20% de la troupe restent irlandais.

Fin juillet 1809, une importante armée anglaise débarque dans l’île de Walcheren, la garnison française, réfugiée dans la place de Flessingue, capitule, après d’âpres combats, le 15 août : le 1er bataillon est anéanti. Les 2 bataillons en Espagne, sont à l’armée du maréchal Junot qui envahit le Portugal en décembre 1809 : ils mènent des opérations de contre guérilla et participent aux sièges d’Astorga, de Ciudad Rodrigo et à la bataille de Bussaco.

Du fait de ses pertes, le régiment est réduit le 28 juin 1810 à 2 bataillons : les 2 bataillons en Espagne, réduits à la moitié de leur effectif initial sont fusionnés en un nouveau 2eme bataillon. En Hollande, les 4ème et 5ème bataillons forment le 1er bataillon. Le 11 août 1811, le régiment devient 3ème régiment étranger (irlandais). Le 2ème bataillon qui a brillamment servi à l’arrière garde lors de l’évacuation du Portugal et à la bataille de Fuentes de Onoro, réduit à 390 hommes est alors rapatrié en Hollande pour y être réorganisé.

Pendant l’année 1812, le régiment est en garnison sur les côtes de Hollande : le dépôt est à Bois Le Duc, le 1er bataillon dans les îles de Coree et d’Over Flacqué, le 2ème à Bergen-Op-Zoom et un nouveau 3ème bataillon à Willenstadt.. La majorité des officiers sont irlandais, mais la troupe est composée d’une trentaine de nationalité, dont moins de 10% d’Irlandais.

En février 1813, les 2 premiers bataillons reçoivent l’ordre de rejoindre la Grande Armée qui se bat en Allemagne. Ils contiennent l’avancée ennemie sur l’Elbe, puis rejoignent le 5ème corps et participent brillamment à la bataille de Bautzen, les 21 et 22 mai. Du 19 au 23 août, malgré de lourdes pertes, le régiment se couvre de gloire dans les combats qui brise l’offensive de l’armée de Silésie de Blücher. Le maréchal Mac Donald décide alors de battre l’armée ennemie sur la rivière Katzbach et envoie les 6000 hommes de la division Puthod, dont le 3ème étranger, sur le flanc de l’ennemi, pour lui couper la retraite. Le 26 août l’armée française est mise en déroute sur la Katzbach. Coupée du reste de l’armée, dos à la rivière Bober en crue, qui lui coupe sa retraite, la division Puthaud, est attaquée le 29 août par l’ensemble de l’armée ennemie. Après 12 heures d’une résistance acharnée, elle est anéantie ; seuls 40 hommes du 3ème étranger échapperont au désastre.

Le 3ème bataillon défend la Hollande en janvier 1814 contre l’invasion ennemie. Il se distingue à la défense d’Anvers sous les ordres de Lazare Carnot, repoussant les assauts des Anglo-Hanovriens. A la fin de la guerre, il est à Lille, réduit à 300 hommes. Le 3ème régiment étranger est maintenu à la 1ère Restauration ; réduit à un maigre bataillon, sa garnison est Montreuil sur Mer. Pendant les Cent Jours il devient 7ème régiment étranger ( irlandais). En pleine réorganisation, il ne participe pas à la campagne de 1815. Il est dissous le 29 septembre 1815, ses personnels étant versés dans la Légion Royale Etrangère ou Légion de Hohenlohe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lillempire.fr
Sergent LOMBART

avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 58
Localisation : Lons près de Pau (64)
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La Légion Irlandaise   Mer 7 Mar - 20:28

Porte-Drapeau de la Légion Irlandaise






Le drapeau de la Légion Irlandaise est un modèle tout à fait exceptionnel en 1804.

Ce privilège est dû au secrétaire particulier de Napoléon, Clarck, d'origine irlandaise, futur Ministre de la Guerre et dont le père avait été capitaine aide-major dans ce régiment appelé"Bulkeley" sous Louis XV.

Le 5 décembre 1804, la Légion Irlandaise reçoit un nouveau drapeau presque identique à celui-ci. Et c'est en 1812 que, devenant 3e Régiment Etranger, elle obtient un drapeau tricolore surmonté d'une aigle et dont voici la légende.

"Le 26 août 1813, 200 000 hommes, prussiens et français, s'affrontent à Katzbach. La lutte est dure, la force et la ruse son des deux camps. Soudain, le drapeau du 3e Régiment Etranger est en péril. Va-t-il tombé entre les mains ennemies ? Non ! Sa perte déshonorerait les soldats : la commandant Warc, se précipite sous la pluie mortelle des boulets prussiens vers l'étoffe délaissée. Surpris par ses adversaires, il fuit serrant contre lu le drapeau vert. Poursuivi, hors d'haleine, Warc plonge tout habillé dans la Bober en crue, lutte contre de terribles tourbillons et, malgré sa fatigue, le poids des ses habits trempés, et les balles, se hisse sur l'autre rive, ayant sauvé l'honneur de son régiment, il parviendra à rejoindre celui-ci quelques jours plus tard"


serg Lombart

_________________
Le lion de Friedland : François Amable RUFFIN
Membre des APN

(Qui ose gagne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sergentlombart.skyblog.com/
Davin

avatar

Nombre de messages : 1577
Age : 59
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Drapeaux de la Légion Irlandaise   Mer 7 Mar - 21:49

Bonsoir,
quelques précisions pour corriger l' illustration précédente offerte par une marque de lessive bien connue ( qui lave plus blanc) Wink
Lorsque la Légion Irlandaise reçoit son premier modéle de drapeau vert , en Juin 1804, que nous voyons sur l' illustation, celui ci s' orne des harpes celtiques aux 4 coins et de deux médaillons centraux sur l' un on peut lire LIBERTE/ DES/ CONSCIENCES/ INDEPENDANCE /DE L' IRLANDE et dans l' autre du coté opposé sur un fond tricolore : LE PREMIER CONSUL/ AUX IRLANDOIS/ UNIS.
Le drapeau n' est pas surmonté encore d' une Aigle mais d' une pique dorée.
Et notre sergent major porte drapeau et non encore un officier porte un chapeau noir( et non un schako )et ses revers sont encore entièrement jaunes.
Une Aigle et un nouveau drapeau sont enfin remis en Décembre 1804 mais ce drapeau toujours de fond vert est beaucoup plus simple. D ' un coté on peut lire sur le fond vert écrit simplement en doré:
L'EMPEREUR /DES FRANCAIS/ A LA LEGION/ IRLANDAISE et de l' autre coté il y a une harpe celtique dorée au centre du drapeau avec la devise en doré INDEPENDANCE DE L' IRLANDE.
Ce drapeau va rester au 1er bataillon et va finir par être porté par un officier avec schako et les revers de l' uniforme vont aussi perdre leur teinte uniformément jaune pour etre verts simplement passepoilés.

Lorsque la Légion irlandaise devient régiment, les 2e et 3e et 5e bataillon se font aussi faire des drapeaux mais sans Aigles entièrement verts surmontés d' une pique avec inscrit d' un coté en doré: NAPOLEON AU ... eme BATAILLON IRLANDAIS et de l' autre INDEPENDANCE DE L' IRLANDE.

En 1811 le regiment irlandais devient 3eme Etranger, il reçoit enfin un drapeau tricolore classique pour l' époque en 1812.

Cordial salut
Didier Davin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Légion Irlandaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Légion Irlandaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Légion Irlandaise
» presentation franz
» Les Etrangers de la Grande Armée
» La légion irlandaise
» [IRLANDE] Héraldique irlandaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: GÉNÉALOGIE :: - Historiques de Régiments - :: Les contingents alliés-
Sauter vers: