Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MOUTON-DUVERNET Régis Barthélémy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: MOUTON-DUVERNET Régis Barthélémy   Mar 24 Nov - 21:38

Général et baron d'Empire.

Né le 3 mai 1770 au Puy-en-Velay.
Mort le 27 juillet 1816 à Lyon.

Fils d'un marchand de dentelle,il montre peu de goût pour les études et rêve de voyages et d'aventures.
Il s'enrôle au rgt de la Guadeloupe,en février 1790 son régiment se mutina après avoir chassé les officiers et rejoignit Le Havre sur des navires de commerce.
Il fut congédié et revint au Puy en avril 1791,en décembre ,il s'enrôle au 2ème bataillon du Gard,il servit aux guides à cheval puis au 1er bataillon des volontaires de la Haute-Loire comme sergent-major.

Adjudant en 1793 au siège de Toulon,puis capitaine en 1794 à la 75ème demi-brigade sous les ordres de son compatriote Chambarlhac.

Il fait les campagnes d'Italie ,il se distingue à Arcole où il est blessé le 17 novembre 1796,il fut cité à l'ordre de l'armée pour avoir mis en déroute,à la bataille de Fossano,un rgt autrichien,dont il tua le colonel.
Le 19 juin 1799,il est chef de bataillon et aide-de-camp du général Chambarlhac.

Il est présent à Austerlitz et Iéna.

Colonel en 1807,il prit le commandement du 63 ème rgt d'infanterie de ligne et fit partie du corps d'armée du maréchal Victor.
Il passa ensuite en Espagne et commanda le 1er rgt de chasseurs-conscrits dont il resta à la tête même lorqu'il fut nommé général de brigade le 21 juillet 1811.
Il quitta l'Espagne à la fin de 1812.

De retour en France,après avoir commandé la 2ème brigade de la 2ème division de la jeune garde impériale,il fut nommé général de division le 4 août 1813.
Ayant su conquérir l'estime de Napoléon celui-ci lui décerna le titre de baron et l'appela au commandement de la 4ème division du 14ème corps de Vandamme dans la Grande Armée.
Le 11 novembre 1813,il est fait prisonnier lors de la capitulation de Dresde,par les autrichiens et interné en Hongrie.
Il ne retrouve la liberté qu'en mai 1814.

Désirant continuer sa carrière et obtenir l'activité de service qu'il n'avait plus,il écrivit au ministre de la guerre,puis au roi Louis XVIII en disant qu'il se ralliait sans reserve à la royauté légitime.
Il reçut la croix de Saint-Louis dans les derniers jours de 1814 et le 15 janvier 1815,il est nommé gouverneur militaire de Valence.

Il se rallie à Napoléon lors des Cent-Jours et il est envoyé à Lyon pour rétablir l'ordre,puis en Provence et dans la Haute-Loire pour y rétablir le calme.
Il fut élu membre de la Chambre dse représentants comme député de la Haute-Loire.
Devant le desastre de Waterloo,il fit partie de ceux qui repoussaient toute idée d'une deuxième restauration et souhaitaient l'avénement de Napoléon II.
Il est nommé gouverneur de Lyon le 2 juillet 1815.

L'ordonnance du 24 juillet 1815 en fait un traître au roi,passible du conseil de guerre.
Il se cache alors pendant près d'un an chez un ami royaliste,Monsieur de Meaux,puis,pensant les esprits apaisés,il réapparait et se constitue prisonnier.
Le conseil de guerre le condamne à mort à l'unanimité le 15 juillet 1816.
Sa femme essaie en vain d'obtenir sa grâce auprès du roi,mais il sera fusillé le 27 juillet 1816,chemin des Etroits à Lyon.

Il apparait en 20ème position sur le testament de l'Empereur,qui légue 100.000 francs à ses enfants.

Après sa mort,sa famille lui élève un monument au cimetière de Loyasse à Lyon.
Une rue de Lyon(rue qui abritait le tribunal militaire) porte son nom,voulu par l'ancien maire de Lyon Edouard Herriot.
A Paris,une rue et une station de métro portent son nom.

Si Napoléon a peut-être eu sur la conscience la mort du duc d'Enghien,Louis XVIII a eu sans aucun doute celle du maréchal Ney et du général Mouton-Duvernet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MOUTON-DUVERNET Régis Barthélémy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MOUTON-DUVERNET Régis Barthélémy
» Pied-de-mouton
» Une grosse boule sous un mouton
» Un "mouton" géant demande l'arrêt de la vente
» Dañvad = Mouton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: