Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Bundle 6 Boosters EV05 Forces ...
Voir le deal

 

 Les Lieux du Pouvoir.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
Jean-Baptiste


Nombre de messages : 15897
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

Les Lieux du Pouvoir. Empty
MessageSujet: La vie des Français au temps de Napoléon.   Les Lieux du Pouvoir. Icon_minitimeJeu 1 Mar - 20:43

La vie des Français au temps de Napoléon.



Suite………N° 5.…...Les Lieux du Pouvoir.

Le Palais…Prison des Tuileries.

Si Napoléon fait du palais des Tuileries et des Châteaux de Saint-Cloud et de Fontainebleau le centre officiel de son pouvoir, il préfère se réfugier dans des demeures privées comme la Malmaison ou l’Élysée.

Peu après son arrivée au pouvoir, le premier consul s’installe le 19 Février 1800 dans le palais des Tuileries. Très dégradé par la révolution, celui-ci est remis en état par l’architecte Chérubin Leconte à qui Bonaparte demande d’abord de faire disparaître toutes les « saloperies » c’est ainsi qu’il nomme les inscriptions révolutionnaires qui en couvrent les murs depuis 1792.

Pour des raisons de sécurité, la cour du palais est fermée par des grilles et on en profite pour couper les deux « arbres de la liberté » plantés par la Convention. A partir de 1804 et la proclamation de l’Empire, le palais devient un lieu de prestige où le pouvoir se met en scène…en 1807, une nouvelle salle de spectacle est inaugurée, puis les architectes Charles Percier et Pierre Fontaine s’attaquent à la décoration intérieure.

L’empereur demande de la magnificence, de l’or, des tapisseries des Gobelins et des grands tableaux….mais il s’agit là que d’impressionner les foules. Napoléon n’aime pas les Tuileries, qu’il regarde comme une prison. A partir de 1809, il n’y fera plus que des séjours épisodiques. Le 3 Mai 1814, c’est louis XVIII qui prend sa place jusqu’au 19 mars 1815. Le lendemain Napoléon fait un retour triomphal dans le palais où ses fidèles le portent en triomphe jusqu’aux salons du premier étage. L’euphorie sera de courte durée, jusqu’à la défaite de Waterloo, le 18 juin.

Entre Saint-Cloud et Fontainebleau.

Fuyant les Tuileries, Napoléon aime à séjourner plutôt au palais de Saint-Cloud. Il faut rappeler que c’est à l’Orangerie du château qu’a eu lieu le coup d’état du 18 Brumaire qui l’a porté au pouvoir. Dès 1801 Fontaine se voit confier les travaux de remise en état. L’année suivante il écrit « Le premier consul est allé fixer son séjour à Saint-Cloud où tout est prêt depuis longtemps pour le recevoir. Il paraît satisfait des arrangements de cette maison et nous croyons qu’il l’habitera de préférence à tout autre ».

Chaque fois que l’Empereur dort à Saint-Cloud, une lanterne montée sur un socle d’une dizaine de mètres, est allumée dans le parc …..C’est là que se déroulent plusieurs des grands moments de sa vie, ainsi en 1804, il y reçoit la couronne impériale des mains de Cambacérès, dans la galerie d’Apollon, en 1810, on y célèbre son mariage avec Marie-Louise d’Autriche et 1811 voit la naissance de son fils, le roi de Rome.

Lorsque Saint-Cloud, sera occupé en 1814 par le maréchal prussien Blücher ivre de vengeance, soieries et tentures seront lacérées, la chambre et la bibliothèque de l’Empereur déchu, dévastées.

Mais il est un autre palais apprécié par Napoléon, celui de Fontainebleau. Vidé par la révolution, il est remeublé en 1804 et, à partir de 1808, l’ancienne chambre du roi est transformée en salle du trône. Bonaparte dispose là, au rez-de-chaussée de «  petits appartements » constitués d’une chambre, de deux salons d’une bibliothèque…. et d’un cabinet des cartes, qui jouxte ceux de l’impératrice.

Entre deux campagnes, il vient y mener une vie de bon bourgeois….C’est là aussi qu’il fait ses adieux pathétiques aux soldats de la Garde réunis dans la cour du Cheval Blanc, le 20 avril 1814. Après avoir serré le général Petit dans ses bras, embrassé le drapeau, il part sous les acclamations pour l’île d’Elbe.


A Suivre…la suite du paragraphe N° 5.….
Les demeures privées : L’Élysée et la Malmaison.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
Jean-Baptiste


Nombre de messages : 15897
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

Les Lieux du Pouvoir. Empty
MessageSujet: La vie des Français au temps de Napoléon   Les Lieux du Pouvoir. Icon_minitimeSam 3 Mar - 8:01

La vie des Français au temps de Napoléon.



Suite…du……N° 5

Les demeures privées : L’Élysée et la Malmaison.

Si Napoléon se doit d’occuper des palais à la hauteur de la place qu’il occupe, il préfère pourtant les demeures plus « modestes » dans lesquelles il peut à loisir s’isoler de la foule des courtisans. La première est l’hôtel de l’Élysée. Racheté à un certain Monsieur Howyn en 1805, ce dernier est d’abord la résidence de Caroline Murat, sœur de Bonaparte. Récupéré par l’Empereur lorsque Murat devient roi de Naples en 1808, l’hôtel devenu l’Elysée-Napoléon, est donné à Joséphine puis repris après son divorce.

Napoléon y séjourne lorsqu’il vient à Paris, de préférence aux Tuileries….et y signera sa seconde abdication, le 22 juin 1815.

Mais la demeure qui sans doute a le plus compté dans la vie de Bonaparte est celle où il a abrité son amour pour Joséphine. Acheté en 1799, le château de Malmaison avec son parc de 260 hectares est alors « un lieu de délices » où la vie se veut gaie et sans façon.

Le Premier consul vient y passer chaque fin de décade, jouant aux « barres » ou assistant à la comédie avec ses familiers. A partir de 1804, Napoléon est pris par son rôle d’Empereur et ses séjours deviennent plus rares. Après son divorce, Joséphine ne quitte plus la Malmaison. Elle n’hésite pas à recevoir chez elle l’empereur de Russie et le roi de Prusse en 1814.….mais meurt d’un coup de froid peu après. Pendant les cent jours, Napoléon revient à la Malmaison en pèlerinage et c’est là qu’il se réfugie quand tout est fini, avant de partir en exil.

Une vie sur les routes……Si l’Empereur à de nombreux domiciles, il est sans cesse par monts et par vaux….de la maison de Mme Chiquet, la plus belle de Châlons, au palais de Schönbrunn en Autriche, de la préfecture de Bayonne au Kremlin, de l’Escurial à la maison de Rémy Vincent, maire de Montier-en-Der, Napoléon séjourne dans les lieux les plus divers, en France comme dans toute l’Europe. Sur les champs de bataille, il dispose d’une toile de courtil rayé blanc et bleu, bordée d’une frange en laine rouge.

A Suivre…………..
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
 
Les Lieux du Pouvoir.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: GÉNÉALOGIE :: - Recherches Généalogiques --
Sauter vers: