Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -37%
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro
Voir le deal
219 €

 

 CHARDON Olivier Jacques

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9074
Age : 60
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

CHARDON Olivier Jacques Empty
MessageSujet: CHARDON Olivier Jacques   CHARDON Olivier Jacques Icon_minitimeMer 10 Oct - 21:30

Département de l’Yonne Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET
Arrondissement d’Auxerre
Sources : M. Jean-Pierre BIBET - Archives de l’Yonne.
Canton d’Auxerre
Archives nationales - Dossier de la Légion d’honneur N° L0488073
Commune : AUXERRE


CHARDON (Olivier Jacques)/(1762-1846)/Magistrat/Officier de la Légion d’honneur




Né le 18 juillet 1762, à Auxerre (Yonne)
Fils du légitime mariage de Olivier Pierre Chardon, conseiller du roi, notaire, et de Marie Bardet.
Marié en premières noces à Catherine Félicité Dumas, sans prospérité.
Marié en secondes noces à Marie Joséphine Thiénot, fille de Germain Edme, docteur en médecine et de Marie Cécile Martin, sans prospérité.
Décédé à Auxerre, le 11 décembre 1846.
Inhumé dans le cimetière Saint-Amatre, à Auxerre (Yonne), à côté de sa première épouse.
La sépulture existe encore de nos jours.

Fonctions :
Etudes au collège d’Auxerre, sous la direction de l’abbé Leroi, principal, puis à l’école militaire des Bénédictins, à l’Université de Dijon où il obtient sa licence en droit.
Avocat au Parlement et au barreau d’Auxerre, en 1784.
Reçu avocat au parlement de Dijon, le 4 décembre 1786.
Electeur du département de l’Yonne, en 1791.
Favorable à la Révolution, il prononce l’éloge funéraire de Mirabeau au club patriotique d’Auxerre, le 5 juin 1791.
Secrétaire, puis membre de la municipalité d’Auxerre, en 1792.
Président du Comité du salut public, il intervient dans de nombreuses affaires de biens d’émigrés, saisis et de successions subséquentes.
Suspendu de ses fonctions, le 18 août 1792.
Elu au tribunal par le district d’Auxerre, le 6 novembre 1792, qu’il refuse le 20.
Destitué par deux arrêtés de Thibaudeau.
Reprend toutes ses activités après Thermidor.
Accusateur public le 25 pluviose an V (13 février 1797)
Signe la circulaire aux municipalités réclamant l’envoi de la liste des suspects d’émigration.
Notable en 1801, membre du collège électoral du département de l’Yonne, en l’an XI (1802)
Elu membre du Conseil général du département de l’Yonne, en l’an XIII (1803)
Sert l’Empire. Fervent partisan de l’Empereur.
Secrétaire du Conseil général du département de l’Yonne dans la session de 1806, et sous toutes celles qui ont eu lieu depuis.
Membre du comité consultatif des hospices de l’arrondissement d’Auxerre, par décision du 27 fructidor de l’an VIII (1803)
Membre de la commission administrative des hospices d’Auxerre suivant décision du ministre de l’intérieur, du 20 mars 1810.
Membre du bureau d’administration du collège d’Auxerre suivant décision du 7 janvier 1812.

Nommé par le roi, membre du conseil municipal d’Auxerre, le 30 décembre 1814.
Sorti du conseil général du département et du conseil municipal par décision du commissaire extraordinaire Thibaudeau du 14 mai 1815.
Nommé par l’Empereur de passage à Auxerre, le 17 mars 1815, commissaire chargé de la 18e division militaire.

Nommé maire d’Auxerre par le préfet, le 26 août 1815,
Imposé maire de la ville d’Auxerre du 12 octobre 1815 au 1er décembre 1816, confirmé dans ses fonctions pour cinq ans par ordonnance du roi du 17 avril 1816. Marguillier de la confrérie du Saint-Sacrement sous Louis XVIII.
Nommé Juge suppléant du tribunal de première instance d’Auxerre, par le roi, en 1816.
Nommé encore une fois président du tribunal d’Auxerre, en 1821, maintenu en 1830.

Décorations :
- Chevalier de la Légion d’honneur, par ordonnance royale du 11 novembre 1814.
- Officier de la Légion d’honneur, par ordonnance royale du 18 septembre 1845.

Auteur d’ouvrages :
- De l’usure dans l’état actuel de la législation (1823) ;
- Traité du dol de et la fraude (1828) ;
- Réformes désirables et faciles dans les lois de la procédure civile (1837) ;
- Traité des trois puissances, maritale, paternelle, tutélaire (1841-1842) ;
- Histoire de la ville d’Auxerre (2 volumes 1834-1835) ;
- Notice historique et observations sur les grandes fontaines de la ville d’Auxerre (1851)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://site.voila.fr/laiglonparlimage
 
CHARDON Olivier Jacques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Policiers, Gendarmes, Agents Secrets et Magistrats.-
Sauter vers: