Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Bataillon des Marins ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Bataillon des Marins ...   Mar 5 Déc - 23:44

Les Marins de la Garde impériale s'habillaient d'une façon totalement différente de celle de l'Infanterie.

Pour les soldats et les sous-officiers, la grande tenue se composait d'une veste bleu foncé, à la façon des dolmans des hussards, mais avec des épaulettes en écaille de laiton sur drap écarlate.
Les cordons et ganses étaient aurore ; le shako décoré de galon et d'un cordon aurore également, avec la cocarde nationale placée au dessus de l'oreille gauche du soldat ( Wink )...

Le shako était décoré d'un aigle couronné en laiton, placé sur une ancre.

D'une manière générale, les Marins souhaitaient se distinguer de l'Infanterie.
Pour cela, ils portaient le ceinturon s'apparentant plus à la cavalerie légère qu'aux Fantassins.
A la place de la giberne des Fantassins, ils portaient plutôt celle rappelant la giberne de la cavalerie, dont la patelette était également décorée d'un aigle sur fond d'ancre marine.

Quant à l'uniforme des Officiers, il était assez extravagant par l'association d'une tenue de cavalerie légère et celle de marins.
Cet habit était en outre taillé à la faàon de celui des Chasseurs à cheval, tout brodé d'or et de motifs représentant des ancres enlacées de feuilles de châne.


Source "L'Armée de Napoléon" d'Oleg Sokolov.





salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel



Nombre de messages : 1456
Age : 64
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Le Bataillon des Marins ...   Mer 6 Déc - 0:24

Joséphine


Citation :
feuilles de châne.

Très original... les feuilles de châne.... une sorte de croisement de chien et d'âne ... Laughing Laughing

Je suis très sérieux chère Impératrice : je rechercherai sur mon DD externe je dois avoir une photo de la sépulture du patron de ces marins si particuliers....

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
André Jouineau



Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Marins   Jeu 14 Déc - 22:03

J' y mets mon "grain de sel" ....de mer
slts
A.J
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
Corso
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2004
Age : 55
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Le Bataillon des Marins ...   Sam 16 Déc - 20:36

sunny
Leur uniforme ressemblait tellement à celui de la cavalerie légère, qu'ils reçurent le sobriquet de "Hussards de la Marine"
Vous trouverez l'historique du bataillon dans la partie du forum consacrée aux historique d'unité.

Nous avons ci-dessus, deux marins de la garde en Grande tenue l'un vers 1807, et l'autre en 1811, et ci-dessous un matelot vu de face et de dos en tenue de service courant 1811.

Dès la création du corps, les matelots reçoivent un shako de feutre du modèle utilisé dans l'infanterie, avec une visière amovible se fixant à l'aide d'agrafes. Cette visière est surélevé par rapport à la base du shako. Un galon de laine aurore large de 4 cm recouvre le rebord de la calotte, un galon large de 3,4 cm est cousu sur la partie inférieure. Le shako n'a pas de jugulaires, ni de plaque sur le devant. Il est garni d'un cordon natté de laine aurore, avec glands et raquetttes de même passant seulement sur le devant.
Une cocarde tricolore est fixé sur le devant au sommet, maintenue à l'aide d'une ganse aurore et d'un petit bouton d'uniforme.
C'est vers 1808-1809 qu'une plaque à l'aigle posé sur une ancre est fixé sur le devant du shako. La cocarde est alors fixée au-dessus de l'oreille gauche au moyen d'une ganse qui la traverse. C'est à la même époque que la visière devient fixe, que le shako s'élève et la calotte s'évase.
Le cordon natté passe devant et derrière la coiffure, pompon à gauche et raqquettes pendantes à droite.
Pompon carotte aurore en petite tenue, remplacé par un plumet écarlate et un pompon de même ornent le shako en tenue de parade.

Paletot de drap bleu foncé. Il est taillé comme un dolman de hussard, il ne fait que reprendre le terme usité pour le costume marin. Il ferme droit devant et comprend 3 rangées de 15 boutons. Parements en pointe de drap écarlate. Des épaulettes en écailles de laiton fixées sur un corps en drap rouge se boutonnant près du collet et passant sous des brides de laine aurore complètent le paletot.
Tresses plates, soutaches, ganses et brandebourgs aurore.
Boutons bombés jaunes empreints du faisceau de licteurs sur une ancre et l'inscription "GARDE DES CONSULS", puis boutons de la garde à l'aigle.
Après 1809 le paletot comprend 5 rangées de boutons.

Pantalon en drap bleu foncé, bordé d'un galon aurore cousu sur la couture extérieure le long de lajambe. Sur le devant, l'ouverture du pont est soulignée par un noeud hongrois en galon aurore. Un sous pied permet de tendre le pantalon sous les souliers.

Gilet tressé de drap rouge à collet, et sans manche, bordé d'une tresse et de brandebourgs aurore.

Pour la grande tenue, les matelots sont chaussés de bottes de cuir noir. Les souliers et les guêtres sont réservés à la tenue de service courant.

Pour la tenue de service courant, nos matelots endossent un caraco de drap bleu. Ce vêtement court à la taille, croise devant et ferme à l'aide de deux rangées de 8 boutons d'uniforme. Le collet et les parements en pointe sont galonnés d'aurore. Le caraco reçoit les épaulettes à écailles.
Le pantalon de drap bleu ne comporte aucun ornement.

Les matelots touchent deux jeux de buffleteries (ceinturons, banderoles porte giberne, bretelles de fusil ) l'un en cuir verni réservé pour la tenue de parade, l'autre en cuir ciré noir pour le service normal.

Nos matelots nous montrent leur armement composé à compter de la fin de l'année 1804, d'un fusil et de sa baïonnette, d'un sabre à lame courbe à flèche très prononcée fournie par la maison Duc.
Le sabre peut se porter à l'aide de son ceinturon de cuir noir, soit à la hanche, soit en baudrier. Il ferme à l'aide d'une plaque de laiton à l'aigle posé sur une ancre.
Une giberne de cuir verni noir, patelette ornée d'une plaque à l'aigle sur une ancre en laiton.
La banderole porte giberne de cuir noir, à garnitures de laiton, croise sur la poitrine. A compter de 1811, une ancre de laiton viendra l'agrémenter sur le devant.

Havresac du modèle de l'infanterie avec bretelles de cuir noir.

Nos matelots toucheront une capote de drap bleu sur le modèle de l'infanterie.

MARQUES DE GRADE

Quartier-maître : 2 galons en laine aurore en chevron sur les manches du paletot, du caraco et de la capote.

Contre-maître : 1 galon d'or en chevron sur les manches. Galons en or sur le shako. Passementerie (tresses, ganses, cordon natté) mélées 2/3 rouge et 1/3 or distribuées sur le paletot, le gilet, le caraco et le pantalon de grande tenue.

Maître : 2 galons d'or sen chevron sur les manches Passementerie identiques au contre-maître distribuée de la même manière sur les effets.

Tambours et trompettes : Tenue de drap bleu de ciel de coupe identique à celle des matelots. Galons et passementeries rouge mélée d'or, répartis comme pour les maîtres.
Jusqu'en 1809 ils portent des trèfles d'épaule d'or doublés de rouge, puis les épaulettes à écailles.

Les officiers portent en principe l'uniforme de leur grade dans la marine. Ils subirent cependant l'influence de la Garde, et se vêtirent d'un habit à la chasseur (habit à revers en pointe et basques longues), gilet, culotte à la hongroise, bottes de cavalerie légère. Galons et passementeries d'or, épaulettes dorées et aiguillettes à droite. Chapeau bicorne à ganses, floches et passants dorés.
Sabre ou épée en tenue de société.

Corso

Sources
Le bataillon des marins de la Garde Impériale - Michel Pétard - Figurines n° 25

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.


Dernière édition par Corso le Mer 20 Déc - 15:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
André Jouineau



Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: les marins de la Garde   Sam 16 Déc - 21:59

Dans cette tenue ils sont plus marins que hussards !
slts
André

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
Corso
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2004
Age : 55
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Le Bataillon des Marins ...   Mer 20 Déc - 15:40

Mise à jour du post pour l'étude de l'uniforme des Matelots de la Garde et l'historique du Bataillon dans la partie historique des régiments.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Juan José



Nombre de messages : 51
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Le Bataillon des Marins ...   Jeu 21 Déc - 0:40

Bonsoir,
Je sais bien que l'aurore est la couleur caractéristique des marins de la GI et avec cette couleur notre ami André Joineau les représente et je l'ai vu en multitude de planches et figurines.
Mais, Alain Pigeard, dans l'article "Les Marins de la Garde Impériale 1803-1815", Tradition nº 168, affirme "....brandebourgs formés d'une ganse carrée en laine jaune; col bleu bordé de jaune; contreepaulettes en laine jaune tresse avec....", ".. d'un parement rouge comme le col(¿?), soutaché de jaune", "Pantalon garni d'un passepoil de laine jaune sur les coutures...."
"Le shako....bordé d'un galon de laine aurore de 18 lignes en haut de la forme, d'un autre galon de 15 lignes au bas..."
L'article est illustré, entre d'autres planches, avec des photographies d'un dolman, ou paletot, du Musée de l'Armée du Cinquentenaire de Bruxelles.
¿?
Cordialement
Juan José
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.losejercitosdelrey.es
André Jouineau



Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: marin de la garde   Jeu 21 Déc - 1:13


Bien que tout le monde s'accorde à parler d' aurore la différence entre le jaune et l' aurore n'est pas très important. Maintenant les effets parvenus jusqu' à nous dont la plupart sont dans un bon état ont leurs couleurs altérées par le temps.L'exemple le plus connu demeure l'habit de dragon du musée de l'armée qui a viré au bleu . Le mannequin du marin de la Garde conservé musée de l'armée (qu'on ne voit plus pour cause de travaux) présente une passementerie plutôt aurore que jaune maintenant il y a aussi la dénomination des couleurs : la différence entre le bleu de Roi, le bleu national et le bleu impérial demeure sont changement d'appellation.
Slts
A.J
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
Juan José



Nombre de messages : 51
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Le Bataillon des Marins ...   Jeu 21 Déc - 14:15

Bonjour.
Merci André pour vos explications. Je suis d'accord avec vous dans la variation des couleurs au fil du temps et je ajouterais la différence entre unes fabricants et d'autres. Et la différence entre jaune foncé et aurore peut être très petite.
Mais il m'étonne la différence qui fait Alain Pigeard entre l'aurore du galon du shako et le jaune du reste de galons, passepoils et brandebourgs si nous tenons en compte qu'il fait une référence à un achat de 1810 pour les marins de la GI, avec celle qui semble qu'il a travaillé, et qu'il se trouve dans le S.H.A.T.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.losejercitosdelrey.es
Corso
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2004
Age : 55
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Le Bataillon des Marins ...   Ven 22 Déc - 15:38

sunny
Bonjour à tous,

Je vous laisse juge, voici une photo très ancienne que j'ai prise à une époque où il était permis de photographier à l'Empéri.
Voici la photographie d'un quartier-maître du bataillon des marins de la Garde.
La nuance, s'il y a entre jaune et aurore ne semble pas flagrante. Qu'en pensez-vous ?



A noter dans le n° 229 de TRADITION une excellente étude de RIGO sur l'histoire du Bataillon.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Juan José



Nombre de messages : 51
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Le Bataillon des Marins ...   Ven 22 Déc - 21:47

Merci beaucoup, Corso, pour cette photographie magnifique. C'est la première fois qui je vois cet uniforme dans son ensemble. cheers
Un détail qui j'aime, en voyant, est la mise en place de la visière détachable du shako. Et le détaillé des noeuds hongrois est excellent. sunny
Cordialement,
Juan José
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.losejercitosdelrey.es
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bataillon des Marins ...   Aujourd'hui à 2:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bataillon des Marins ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bataillon des Marins ...
» Meilleurs voeux du bataillon des marins de la garde
» Ecole des fusiliers marins
» Le bataillon Valaisan
» GÉMEAU Auguste - Chef de bataillon, aide de camp - 6è Léger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LES UNIFORMES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: