Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 DAMOREAU, (Laure-Cinthie-Monthalant, dite Cinti), Cantatrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8972
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: DAMOREAU, (Laure-Cinthie-Monthalant, dite Cinti), Cantatrice   Dim 16 Mar - 14:12


Source : Dictionnaire des Contemporains, de G. Vappereau, 1861.


Née à Paris, le 6.02.1801. Elle manifesta des dispositions musicales précoces, entra dès 1808 au Conservatoire dans une classe de solfège, et fut bientôt admise dans les classes de piano et d'harmonie. Elle se montra si habile pianiste, que ses professeurs, pour cultiver ce talent, refusaient de la faire entrer dans une classe de chant. elle résolut aloirs de se passer de maître, et la fermeture du Conservatoire en 1814 lui en fournit l'occasion. Conseillée par de bons professeurs, assidue à écouter les chanteurs en vogue, elle fit des progrès rapides, fut remarquée dans les salons de Paris et donna quelques concerts. En 1819, le Théâtre Italien l'engagea pour les seconds rôles. Elle débuta dans la Cosa rara et joua le page dans les Nozze di Figaro. Elle aborda les grands rôles deux ans plus tard, et y obtint plus d'estime que d'admiration. Elle continua ses études sans relâche, et en 1822 elle fit applaudir au Théâtre-Italien de Londres sa méthode toute française et sa voix plus habile encore que puissante. Après l'arrivée de Rossini à Paris, son nom s'associa à presque tous les chefs-d'oeuvre du maître. elle joua quelque temps tout ensemble aux Italiens et à l'opéra, mais ce dernier théâtre se l'attacha en 1826. l'année suivante, elle se brouilla avec l'acteur Damoreau un mariage qui ne fut point heureux. De retour à Paris, elle se réconcilia avec l'Opéra, et reçut de M. Meyerbeer un rôle dans Robert le Diable. En 1829, dans une représentation extraordinaire à l'Opéra, elle chanta avec Mmes Sontag et Malibran le premier acte du Mariage secret . C'est surtout à l'Opéra-Comique, où elle fut engagée en 1835, qu'elle laissa le souvenir le souvenir le plus durable.
Les principales pièces qui ont fait la réputation de mme Damoreau sont, à l'Opéra : Fernand Cortès, le siège de Corinthe, Moîse, la Muette, le comte d'ory, Robert le Diable, le Serment, etc ; à l'Opéra-Comique : Actéon, l'Ambassadrice, le Domino Noir et Zanetta, sa dernière création. On a surtout admiré en elle la souplesse de la voix, la douceur, la légèreté, la sûreté et la justesse. sa méthode, pleine de goût et de mesure, a fait école et est restée classique au théâtre, même après sa retraite. De 1844 à 1856, elle a été professeur de chant au Conservatoire. Elle décéda à Chantilly le 25 février 1863.
On a de cette artiste un Album de romances et une Méthode de chant.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
 
DAMOREAU, (Laure-Cinthie-Monthalant, dite Cinti), Cantatrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAMOREAU, (Laure-Cinthie-Monthalant, dite Cinti), Cantatrice
» Collision inédite de deux satellites
» Recherche promotion 1981 par Laure Monteil
» Paris: l’hebdomadaire catholique Pèlerin édite un hors-série sur Jean-Paul II
» Anne-Laure Reveillac, Odile Voute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Second Empire :: Les personnalités du monde des sciences et des arts-
Sauter vers: