Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 VERGEZ (Jean Marie) Général de brigade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: VERGEZ (Jean Marie) Général de brigade   Jeu 29 Mai - 22:56

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET – APN


VERGEZ (Jean-Marie)
(1757 – 1831)

BARON de l'Empire
Général de brigade

Lieutenant-général
Commandant de la Légion d’honneur




Règlement d’armoiries :

« Ecartelé : 1) d’or au dextrochère ganté et brassardé de sable, issant à dextre d’une nuée d’azur, tenant une épée haute du même, et surmonté d’une molette aussi d’azur -2) de gueules à l’épée haute d’argent (du signe des barons militaires) -3) de gueules à la colline à sept pointes d’argent, issante de la pointe à dextre, et surmontée d’un coq d’or marchant à senestre, la tête contournée -4) d’argent au chêne de sinople, le fût tortillé d’une branche de pampre de sinople. »



Né le 12 juin 1757, à Saint-Pé-de-Brigorre (Hautes-Pyrénées)
Fils de Pierre Vergez, fabricant de mouchoirs, et de Marie Lias
Marié en premières noces le mardi10 février 1795 (22 pluviôse an III), à Simone Roques, et divorcé le vendredi 15 janvier 1802 (25 nivôse an X).
Marié en secondes noces le lundi 7 février 1803 (18 pluviôse an XI), à Thomasse-Marie-Thérèse Servan.
Décédé le 20 juin 1831, à Melun (Seine-et-Marne).
Inhumé dans le cimetière du Père-Lachaise à Paris 20è (Seine) dans la 23è division, allée Adanon.

La sépulture existe encore de nos jours.


Etat des services :
Engagé volontaire au 55è régiment d’infanterie (Condé-Infanterie), à Port-Louis (Morbihan), 1er avril 1778.
Mis en congé à la date du 1er mars 1786.
Réengagé en qualité de soldat au 82è régiment d’infanterie (Saintonge-Infanterie), du 1er mars 1787 au 10 juillet 1789.
Entré dans la garde nationale de Paris, 11 juillet 1789.
Affecté en qualité de fusilier le 1er bataillon de la garde nationale de Paris, du 1er septembre 1789.
Franchit rapidement tous les grades inférieurs pour se retrouver capitaine, après la victoire de Valmy (20 septembre 1792).
Capitaine au 1er bataillon de chasseurs de montagne, 9 février 1793.
Capitaine de carabiniers en 1795.
Chef de bataillon dans la 24è demi-brigade d’infanterie légère, 5 août 1796 (18 thermidor an IV)
Chef de bataillon dans les chasseurs de montagne de Bretagne, 7 décembre 1796 (17 frimaire an V)
Chef de brigade, 12 juin 1799 (24 prairial an VII), confirmé dans son grade à la date du 5 septembre 1800 (18 fructidor an VIII)
Colonel du 12è régiment d’infanterie de ligne, 30 août 1805 (12 fructidor an XIII)
Général de brigade par décret impérial du 23 octobre 1806
Mis en disponibilité pour cause de blessures, 13 juillet 1807.
Affecté à la division Souham du 7è corps de l’armée d’Espagne, en décembre 1808.
Mis en congé pour cause de blessures, 17 mai 1809.
Affecté au 3è corps de l’armée d’Espagne (Suchet)
Employé à l’état-major du maréchal Berthier, 18 avril 1811.
Admis à la retraite, 29 novembre 1811.
Rappelé en activité à la Grande armée, en garnison à Mayence, 10 avril 1813.
Commandant la 2è brigade de la 9è division du 3è corps de Ney, en juillet 1813.
Commandant la 2è brigade de la 11è division du 3è corps de Souham de l’armée d’Allemagne, 5 octobre 1813.
Passe au 4è corps de la grande armée d’Allemagne, 5 novembre 1813.
Commandant la 15è brigade des gardes nationaux, à Soissons, 20 janvier 1814.
Mis en non activité à la date du 24 décembre 1814.
Rallié à l’Empereur en mars 1815.
Employé à la défense de la ville de Paris sous Davout.
Mis en non-activité par ordonnance du 1er octobre 1815.

Lieutenant-général à titre honorifique par ordonnance du 23 mai 1825.

Campagnes et actions d’éclat :

1778 – 1779 : Embarqué sur mer. Participe au siège de Gibraltar.

1792 : A l’armée du Nord.

1793 : A l’armée des Pyrénées-Orientales – En Navarre.

1794 : A l’armée d’Espagne.
- Se distingua au col de Maya, 26 juillet 1794.
- Se fit remarquer favorablement à la prise de Tolosa, 16 octobre 1794 (25 Vendémiaire an III)

1795 - 1796 : En Vendée - A l’armée des Côtes de l’Ouest. – Pacification de l’Ouest.
Vainqueur de l’un des chefs chouans de l’armée catholique et royale. François-Athanase de Charette de la Contrie, il permit la capture de celui-ci dans sa tanière de la Chabotterie, 23 mars 1796 (3 germinal an IV), dont les honneurs de l’arrestation sont revenus au général Travot.

1797, 1798, 1799 et 1800 : A l’armée d’Italie et des Alpes – En Savoie (1800).
Participe à la prise de Rome et de Naples (1798)
- Se distingua particulièrement au combat de Storia, 5 mai 1799 (16 floréal an VII)
- Se fait remarquer à la bataille de Novi, 5 mai 1800 (15 floréal an VIII).

1800 : A l’armée de réserve.

1801 : A l’armée des Grisons. – En Helvétie.

1801 à 1802 : A l’armée de l’Intérieur, en garnison à Verdun.

1803 à 1805 : A l’armée des Côtes de l’Océan – En garnison au camp de Bruges.

1805 : En Autriche – Sert dans la 3è division (Gudin) du 3è corps de la Grande Armée.

1806 : En Prusse sous les ordres du maréchal Davout et du général de division Gudin.

1807 : En Pologne.puis affecté à l’armée d’Italie à compter du 30 septembre 1807.

1808 à 1811 : En Espagne. Sert au siège de Lerida. Il est vainqueur des Espagnols à Daroca, 17 juillet 1810.

1813 : En Saxe

1814 : En France

1815 : En France


Blessures :
- Atteint d’un coup de feu à l’épaule gauche à la prise de Modène, 26 août 1799 (9 fructidor an VII)
- Atteint d’un coup de feu à la hanche droite à l’affaire de Chiavari (Apennins), 6 novembre 1799 (15 brumaire an VIII).
- Reçoit trois coups de feu, l’un au cou, l’un à l’épaule droite et l’autre à l’épaule gauche, à la bataille d’Auerstaedt, 14 octobre 1806.
- Blessé aux jambes, à l’affaire de Vich, en Catalogne, 23 avril 1809.

Décorations :
- Membre (chevalier) de la Légion d’honneur, par décret du Premier Consul à la création de l'ordre.
- Officier de la Légion d’honneur par décret impérial du 27 nivôse an XIII (17 janvier 1805)
- Commandant de la Légion d’honneur par décret impérial du 18 août 1810.
- Chevalier de l’ordre royal de Saint-louis par ordonnance du 17 janvier 1815.

Titres :
Baron de l’Empire, par lettres patentes du 21 septembre 1808.

Dotations :
Obtient 4000 francs de rente annuelle sur les bien réservés en Westphalie, 17 mars 1808.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
VERGEZ (Jean Marie) Général de brigade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VERGEZ (Jean Marie) Général de brigade
» Décès de Mgr Jean-Marie Lustiger
» Le cardinal Jean-Marie Lustiger est mort
» prière pour jean marie
» Curé d'Ars (Jean-Marie VIANNEY)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: