Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -45%
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux ...
Voir le deal
29.49 €

 

 Enfin autour des siens

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Sergent LOMBART

Sergent LOMBART


Nombre de messages : 1234
Age : 63
Localisation : Lons près de Pau (64)
Date d'inscription : 13/09/2006

Enfin autour des siens Empty
MessageSujet: Enfin autour des siens   Enfin autour des siens Icon_minitimeMar 19 Sep - 20:40

Bonjour à tous,

Redoutées par les uns, attendues par les autres, les Cendres de l'Empereur Napoléon 1er , conformément à son souhait, retrouvent le peuple de France.

Par cendres, il faut comprendre "dépouille" à l'époque, car l'Empereur n'a pas été incinéré.

Le beau film Monsieur N, retrace, l'ambiance de la cérémonie, bien que courte, cette phase du film est pleine d'émotions.

Que l'on se remette en mémoire, les Vieux de la Vieille prenant de force le pas sur les officiels.

Le mameluck Roustan, qui tente de suivre le cortège se faisant "virer par les fidèles"

Le culte du "martyr" date du Mémorial, mais sa légende démarre réellement en décembre 1840.

En espérant que vous serez nombreux à vous exprimer sur ce moment de notre Histoire

Au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
http://sergentlombart.skyblog.com/
Bergisel

Bergisel


Nombre de messages : 217
Localisation : Au quartier général du Général Milhaud et des rousses aux yeux verts
Date d'inscription : 15/09/2006

Enfin autour des siens Empty
MessageSujet: Re: Enfin autour des siens   Enfin autour des siens Icon_minitimeMer 20 Sep - 7:32

Mon cher sergent,


Ce fut un grand moment d'émotion en effet.

Je rappelle simplement l'attitude de Moncey qui se retira ensuite, disponible désormais pour aller rejoindre l'Empereur dans l'au-delà.

Je n'en dirai pas plus sur ce sujet. Il y a quelques semaines (deux mois ), je crois me souvenir d'un grand moment d'émotion suscité sur un autre forum à ce sujet... ne voulant froisser quiconque je laisse le clavier à l'auteur, l'autrice Laughing , qui pourrait nous livrer ses touchantes réflexions de l'époque.

Pour le reste oui le culte du martyr date de 1840, mais la réflexion admirative sur le personnage date de bien avant à mon sens, mais c'est un autre sujet.

Bonne journée Wink


salut
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puygriou.com
Invité
Invité




Enfin autour des siens Empty
MessageSujet: Re: Enfin autour des siens   Enfin autour des siens Icon_minitimeMer 20 Sep - 11:55

C'est ce qui s'appelle "passer la main" ...

Merci à vous, Cher Bergisel ; ce moment intense en émotion ne peut, en effet, laisser personne indifférent.

Pour tous ceux qui n'auraient pas eu connaissance de ma petite réflexion sur le sujet, je me permets donc de vous rapporter ici ce que j'avais écrit "là-bas". Wink


Ce fut le tout dernier de la Grande Armée ... Enfin de ce qu'il en restait...

Nous sommes le 14 Décembre 1840, et, dans le soir qui tombe, la foule commence à se retirer pour laisser passer ce qui semble être des groupes d'ombre, mais non, ce sont des hommes, et ils avancent en ordre militaire.
Ici et là, ils s'étaient donné rendez-vous, parfois de très loin, ils avaient marché ensemble, et maintenant ils s'avançaient dans le plus grand silence ....
Quelques-uns s'appuyaient sur une canne, et, malgré la lumière du jour faiblissant, on ne pouvait pas ne pas les reconnaître ...

Ces survivants avaient revêtu leurs anciens uniformes... Il y avait des grenadiers de la ligne, presque tout en blanc, des dragons à pied en hautes guêtres noires, des Chasseurs au shako évasé, des Gardes d'honneur de la Campagne de France ...

A bord, seuls les Officiers étaient autorisés à monter, à partir du grade de "Colonel", mais tous ces anciens soldats n'en demandaient pas tant !
Pour eux, monter la garde devant le bateau de l'Empereur, comme quelques-uns l'avaient si souvent fait autour de sa tente, voilà tout ce qu'ils désiraient ardemment..

Là, sur l'herbe gelée, ils retrouvaient les anciens gestes, apportant du bois là où ils avaient pu en trouver, allumant ainsi les premiers feux de bivouac ...

Dans cette célèbre nuit de Décembre, par huit degrés sous zéro, quatre cents survivants allaient dormir là, autour des feux, enroulés dans leurs vieux manteaux...
Quelques-uns ne se réveilleront pas, d'autres mourront de froid à Paris et aux alentours, cette nuit-là et le lendemain ...

Ainsi, tout comme sur un champ de bataille, ils venaient rendre hommage à leur Père, déterminés , comme en temps de guerre , à lui offrir leur vie.

Aujourd'hui encore, le Grand Homme est parmi nous, continuant à galvaniser ses braves reconstitueurs, à la ferveur inébranlable ...

Et dans chacun des bivouacs que nous préparons et que nous vivons, animés de cet enthousiasme qui n'a d'égal que le bonheur de faire revivre notre Histoire, nous ne devons à aucun moment oublier le majestueux hommage ainsi rendu ,dans le respect de la mémoire de l'Empereur et de sa Grande Armée, à jamais gravée dans nos coeurs...

VIVE L'EMPEREUR !



salut
Revenir en haut Aller en bas
Bergisel

Bergisel


Nombre de messages : 217
Localisation : Au quartier général du Général Milhaud et des rousses aux yeux verts
Date d'inscription : 15/09/2006

Enfin autour des siens Empty
MessageSujet: Re: Enfin autour des siens   Enfin autour des siens Icon_minitimeMer 20 Sep - 12:27

Moi-même j'ai oublié ce que j'avais écrit, enfin ça devait être une citation.

salut
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puygriou.com
Bergisel

Bergisel


Nombre de messages : 217
Localisation : Au quartier général du Général Milhaud et des rousses aux yeux verts
Date d'inscription : 15/09/2006

Enfin autour des siens Empty
MessageSujet: Re: Enfin autour des siens   Enfin autour des siens Icon_minitimeVen 22 Sep - 18:52

Bonjour,

Je ne veux pas être taquin éternellement, détrompez-vous j'ai une excellente mémoire ! Mais je voulais aussi laisser Joséphine développer.


Pour illustrer la force de cette fidélité liée à une loyauté indéfectible, il faut citer Michel Molières dans sa biographie de Moncey :"Dès lors, le seul souci du duc de Conegliano a été de pouvoir rendre cet ultime témoignage de respect à celui à qui, selon ses propres termes, il doit tout, et qu'il n'a jamais cessé d'admirer. Mais il fallait pour cela "sue les jours qui m'ont été accordés se prolongent assez pour me permettre de recevoir en qualité de Gouverneur des Invalides les cendres du Grand Empereur, au miliue des vieux débris des armées françaises qui deviendront sa garde d'honneur."Aussi a-t-il demandé à son médecin : "Docteur, faites-moi vivre encore un peu. Je veux recevoir l'Empereur."Dieu devait accéder à cette requête ."...... "L'émotion du Maréchal est si intense qu'elle lui donne la force de se lever pour saluer, debout pendant quelques instants et pour la dernière fois, les restes de son idole, avant de retomber sur son siège, le visage baigné de pleurs. c'est à de moment qu'on lui remet l'épée d'Austerlitz confiée à sa garde. Il l'embrasse avec ferveur avant de la serrer sur son coeur dans un élan de touchante émotion. C'était "le triomphe admirable d'un cercueil où ce mort impérissable me semblait mille fois plus vivant encore que cette immense multitude réunie pour le contempler."...."maintenant, rentrons mourir" entend-on le duc de Conegliano dire aux porteurs qui l'emmènent".
(Le maréchal Moncey, l'intraitable officier de Napoléon, LCV)

En complément à la sincère et brillante relation initiale, j'ajoute la loyauté de Moncey - qui se prénommait Bon pas pour rien - et sa discipline intellectuelle irréductible.... Quand je dis loyauté.... c'est la qualité la plus difficile à gérer. En parallèle avec ce retour des Cendres, et qui explique la présence déférente de Moncey, il faut dire qu'une des qualités premières de l'Empereur était de savoir choisir les hommes. Certes a-t-il été trompé (on ne peut préjuger de la défaillance morale de certains) mais au total il a su manager. terme affreux. D'ailleurs il faut rappeler qu'Alexis Suchet (descendant du maréchal du même nom) a produit un livre : Napoléon et le management, issu d'un mémoire de fin d'études de sciences po Paris. Livre assez iconoclaste qui passe en revue la démarche de management de l'Empereur. Je ne dis pas que ce livre fait le tour du sujet (il y a des imperfections). Mais le sujet est nouveau et bien cerné.

Ayant su choisir les hommes, l'Empereur les retrouva dans la fidélité. ce qui n'exclue pas la lucidité. Ce qui est le cas précisément de Moncey.

salut
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puygriou.com
Contenu sponsorisé





Enfin autour des siens Empty
MessageSujet: Re: Enfin autour des siens   Enfin autour des siens Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin autour des siens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoléon et les siens – Un système de famille
» GENDARMERIE IMPERIALE
» Je débute
» Recherche un pistolet de Marine 1779 (TROUVE)
» Enfin la Route Napoléon 1815 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LES MONUMENTS ET SOUVENIRS DES DEUX EMPIRES :: - Les Monuments et Souvenirs du Premier Empire - :: - Le Retour des Cendres --
Sauter vers: