Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Filtre à douche WinArrow WA550 avec cartouche ...
Voir le deal
24.70 €

 

 PLEVILLE LE PELLEY,Georges,René.Vice-Amiral et Ministre

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



PLEVILLE LE PELLEY,Georges,René.Vice-Amiral et Ministre Empty
MessageSujet: PLEVILLE LE PELLEY,Georges,René.Vice-Amiral et Ministre   PLEVILLE LE PELLEY,Georges,René.Vice-Amiral et Ministre Icon_minitimeDim 14 Juin - 12:49

Né à Granville le 26 juin 1726, mort à Paris le 2 octobre 1805.

Evadé de son collège pour s'engager comme mousse pour la pêche à la morue, il s'embarque sur un corsaire en 1744 où il est blessé au combat.En 1746,deux ans plus tard, il a la jambe droite emportée par un boulet pour la première fois.Et ce ne sera pas la dernière.
Ce Granvillais n'a que vingt ans à ce moment et déjà son histoire, si elle s'arrêtait là, et connue comme telle, ne serait qu'une source de roman d'aventure qui passionnerait petits et grands tant elle est sinon incroyable pour le moins pittoresque, dans le vrai sens du terme. Et qui plus est sûrement mal connue. Ferait-il partie des légendes de mer à l'image du corsaire, du flibustier, du pirate, du marin de commerce ou de guerre, du contrebandier, du mécène, du royaliste et du bonapartiste, du noble et du révolutionnaire en même temps ou plus simplement d'un éternel étudiant? le pas est vite franchi, il est tout cela à la fois. Il ne manquerait à cette saga que l'image stérérotypée de capitaine crochet de bande dessinée affublé de son légendaire oeil de borgne, à la coiffe frappée de la bannière de pirate.Si son histoire n'a pas été jusque là, il s'en est fallu de peu.Ce personnage est le marin de légende dont chacun peut voir qu'il a traversé toutes les épreuves avec bravoure, courage, honnêteté, cette dernière étant le trait principal de son caractère.Et que ne sait-on encore de lui.
Il est noble pourtant et franc maçon.Et pas toujours le doigt sur la couture du pantalon. La guillotine ou l'exil aurait pu avoir raison de lui, comme les fortunes de mer, ou comme son bonapartisme "raisonnable" Ce qui lui a manqué peut-être c'est de naître trop tôt pendant la royauté et de n'avoir servi L'Empire que trop peu de temps et trop tard. Aurait-il été le marin idéal que Napoléon attendait, tel un Latouche Tréville, alors qu'il exprimait son désaccord sur la campagne d'Egypte? Etait-il l'égal d'un Surcouf, symbole des gens de mer ? De toute évidence et quels que soient les régimes successifs, les uns comme les autre lui ont reconnu le mérite qui lui revenait. Aucun n'a cherché à l'accuser,le condamner, dans des périodes ou peu de choses pouvait conduire à l'échafaud.Il a les a toutes traversées, comme si son destin faisait fi des conjonctures.Certes son nom ne figure pas sur l'Arc de triomphe aux côtés des vingt marins comme lui, noyés parmi les six cent soixante noms de soldats célèbres. Il n'empêche que chevalier de Saint Louis, décoré de l'ordre de Cincinnatus, il est fait, parmi les tous premiers grand officier de la légion d'honneur. Il est aussi sénateur, voulu par Napoléon quand il crée cette institution, pour mettre à l'honneur "des citoyens distingués par leurs services et leurs talents. Comme il sera ministre de surcrôit.
Son histoire serait trop longue à raconter ici tant elle foisonne de pages étonnantes.Mais parle t-on seulement de ces serviteurs qui, par oubli où par ignorance n'ont pas acquis cette notoriété dont d'autres ont bénéficié.?Parce qu'ils n'ont peut-être pas modifié tout simplement le cours de l'Histoire ou que l'Histoire, sans complexe, n'a pas voulu retenir.
On prendra connaissance de son parcours avec au moins deux références parmi les plus récentes:
Les mémoires d'un marin granvillais, de Michel Chartrain et Monique Le Pelley-Fontenay, aux cahiers culturels de la Manche, du centre de recherche de l'université de Caen,éditeur St Lô ou encore le corsaire Pléville le Pelley de Georges Fleury aux éditions Flammarion
Revenir en haut Aller en bas
 
PLEVILLE LE PELLEY,Georges,René.Vice-Amiral et Ministre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Gens de mer-
Sauter vers: