Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Lit combiné enfant 90×200 cm PARISOT ZOLA
159.99 €
Voir le deal

 

 NOAILLES Louis Marc Antoine de

Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
rémy Godbert


Nombre de messages : 816
Age : 70
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

NOAILLES Louis Marc Antoine de Empty
MessageSujet: NOAILLES Louis Marc Antoine de   NOAILLES Louis Marc Antoine de Icon_minitimeVen 13 Nov - 20:31

Vicomte de Noailles
Général de brigade

Né le 17 avril 1756 à Paris.
Décédé le 9 janvier 1804 à La Havane.

Selon la tradition familiale ,il choisit la carrière des armes et séjourne en Prusse en 1777 où il examine l'organisation des troupes et les manoeuvres de Frédéric II.A son retour,il décide contre l'avis de sa famille de suivre son beau-frère La Fayette et d'aller en Amérique soutenir la cause des insurgés contre les anglais.
Il débarque à 21 ans à Georgetown en juin 1777 avec le grade de capitaine.
En février 1778,il est colonel.
Il s'illustre à Yorktown en 1781 et le général Washington fait éloge de son courage et de son intelligence.
Il s'était déja distingué lors de la prise de l'ïle de Grenade sous les ordres de l'amiral D'Estaing.

Il rentre en France avec le marquis de La Fayette en 1782,les jeunes vainqueurs sont fêtés et adulés,ils sont revenus séduits par la démocratie américaines et sont déçus de retrouver une Cour inchangée,très attachées à ses privilèges.
Promu colonel,il va mener jusqu'en 1787,à la fois une vie de famille et une vie de garnison.

Dès 1788,il se rapproche d'une partie de l'aristocratie aux idées libérales.
En mars 1789,il est élu député de la noblesse pour siéger aux Etats-Généraux,il rejoint les rangs du Tiers-Etat dès le mois de juin.
Il joue un rôle important le 4 août 1789 dans l'abolition des privilèges,se signalant par son enthousiasme.

Lors du retour de la famille royale après l'évasion manquée des 20 et 21 juin 17914,il sauve de justesse Marie-Antoinette de la foule.

Il est affecté en novembre 1791 à l'armée du Nord avec le grade de maréchal de camp (équivalant à celui de général de brigade) sous les ordres de La Fayette.
Il est très éprouvé par la défaite de Gliswel,près de Maubeuge,contre les autrichiens.
Attristé par les assassinats,les déroutes sans combat,les désertions,l'indiscipline des troupes,l'absence de volontaires,l'impuissance des ministres,découvrant que l'entourage même du roi est soupçonné de correspondre avec les puissances étrangères,déplorant que l'Assemblée divisée et hostile au gouvernement,il désespère de sa patrie,passe en Angleterre,puis rejoint les Etats-Unis en mai 1793.
Restée en France son épouse sera guillotinée avec sa mère et sa grand-mère.
Il s'intègre dans le milieu des finances et acquiert une certaine fortune.

En 1802,il est rayé de la liste des émigrés par un sénatus-consulte de Bonaparte,il se met alors à la disposition de celui-ci et rejoint les troupes françaises envoyées à Haïti.
Il reprend du service avec le grade de général de brigade et est envoyé à Saint-Domingue sous les ordres de Rochambeau près duquel il avait déja combattu en Amérique.
Dès le 1er décembre 1803,il se bat comme un diable et Rochambeau écrit au ministre : " Le général Louis de Noailles,qui n'a pas besoin de sa fortune,qui combat par amour de son pays et pour la gloire,qui est mon ancien compagnon d'armes,mérite qu'on le titularise et que l'on réintègre comme général de brigade "

Fin août 1803,il commande la garnison du Môle Saint-Nicolas composée de 1800 hommes et assiégée par plus de 20.000 noirs de Toussaint Louverture et une escadre anglaise.
Il s'y défend 5 mois,les anglais lui font connaître la capitulation de Rochambeau et l'invitent à cesser une résistance inutile ; il répond : "un général français ne peut se rendre sans honte tant qu'il a des vivres,des munitions;et des soldats dévoués.Atendez ! "

Il décide de forcer le blocus anglais et de se rendre à La Havane,il rencontre un vaisseau anglais qu'il enlève à l'abordage avec une trentaine de grenadiers à la nuit tombée,il ramène ce vaisseau à La Havane,mais il est gravement blessé lors de l'assaut et meurt quelques jours plus tard.

Ses soldats qui admiraient son courage enfermèrent son coeur enbaumé dans une boite d'argent et l'attachèrent à leur drapeau.

Son fils le comte Alexis de Noailles ayant obtenu l'autorisation que le coeur de son père soit déposé dans l'église de la ville de Poix de Picardie le 1 octobre 1816.
Un dalle de marbre noir dans le coeur de l'église sur laquelle est porté en lettres d'or :
ci-gît le coeur de Louis Marie Vicomte de Noailles.
Blessé en montant à l'abordage d'un vaisseau anglais
mort de ses blessures à Baracoa,Isle de Cuba
le 9 janvier 1804
Ses soldats ont conservé et embaumé son coeur;après 12 années
Il a été remis entre les mains de ses enfants
Ces précieux restes ont été déposés dans cetteéglise le 1 octobre 1816
Priez Dieu pour le repos de son ame.

On pouvait penser que le glorieux viscère de notre héros reposait pour l'éternité en l'église de Poix,mais en 2008 Monsieur le comte Antoine de Noailles fait savoir que le coeur du vicomte n'est plus à Poix mais en l'église de Noailles (Corrèze),aux côtés des tombes de sa famille.

Son nom est inscrit sur l'arc de triomphe de l'Etoile
Revenir en haut Aller en bas
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
rémy Godbert


Nombre de messages : 816
Age : 70
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

NOAILLES Louis Marc Antoine de Empty
MessageSujet: buste de Noailles à la galerie des bataille de Versailles   NOAILLES Louis Marc Antoine de Icon_minitimeSam 14 Nov - 13:32

NOAILLES Louis Marc Antoine de 250pxlouismariedenoaill.th
Revenir en haut Aller en bas
 
NOAILLES Louis Marc Antoine de
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux morts avant l'Empire-
Sauter vers: