Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 DOMON Jean-Siméon, Général d'Empire, Baron puis Vicomte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: DOMON Jean-Siméon, Général d'Empire, Baron puis Vicomte.   Ven 28 Sep - 20:10

Né le 2 mars 1774 au hameau de Le Forest, commune de Maurepas (80). Fils d'un laboureur, il commença à étudier la médecine mais céda à son goût pour la carrière des armes et s'engagea comme volontaire au 4ème bataillon de la Somme le 6 septembre 1791, il fût nommé sous-lieutenant le jour même.

De 1792 à 1795, il sert à l'armée du Nord et se distingua à la prise de Courtrai, au siège de Lille, à Jemappes, Anderlecht, Aix la Chapelle. Nommé lieutenant en 1793, capitaine en 1794 et aide de camp du général COMPERE. Il est blessé à la main droite à Néchin. Il se fait remarquer par sa témérité et sa bravoure lors de l'envahissement des Pays-Bas, que ce soit à Nimègue, au passage du Wahal, à Apeldorn, à Loo, à Greveborn, Telegen ou Oldenzael. Le 18 mai 1795, on lui reconnait un patriotrisme "très pur", il est confirmé aide de camp du général COMPERE par le comité de salut public le 15 octobre suivant.

Il passe aux armées du Rhin en 1795-1796, de Sambre et Meuse en 1796-1797 où il est distingué par Lazare HOCHE au combat de Neuwied, d'Angleterre en 1798, Du Danube en 1799 où il reçoit un éclat d'obus à la jambe gauche. Le 24 mars 1799, à Liptingen, il est blessé et ayant perdu son cheval, n'abandonne pas pour autant son poste. Cette attitude lui vaut d'être nommé chef de bataillon, puis chef d'escadron au 5ème Hussards par MASSENA le 31 mai 1799, confirmé dans ce grade par le Consulat le 27 décembre suivant.

En 1800-1801, il est à l'armée du Rhin, en garnison à Metz (1801), puis en Hanovre (1803). Le 15 décembre 1803, au camp de Montreuil, il intègre le 3ème Hussards. Le 23 août 1805,il est affecté à la Grande Armée. Il a le cou traversé par une balle à Elchingen le 14 octobre 1805, il sert à Iéna en 1806 et devient titulaire au 7ème Hussards en janvier 1807 et employé en Pologne à la réserve de la Grande Armée. Combat à Eylau le 8 février 1807, à Friedland le 14 juin avant de prendre le commandement du 11ème régiment provisoire de cavalerie en juillet 1807.

En avril 1809, il est promu colonel en second du 7èmè Hussards et combat à Wagram le 6 juillet et à Znaim avant d'être promu en août 1809, colonel du 8ème Hussards et] baron d'Empire en octobre 1810. Il sert ensuite à la campagne de Russie au 1er corps de cavalerie en 1812, s'illustrant à Ostrowno les 25-27 juillet, puis à la Moskowa les 5-7 septembre avant d'être nommé général de brigade. Du mois d'octobre 1812 au mois de mars 1813, il est au service de joachim MURAT et commande une brigade de cavalerie légère lors de la campagne de Saxe de 1813. Le 2 aoùt 1813, il est blessé d'un coup de feu à la cuisse droite à l'affaire de Loewenberg sur la Bober.

Le 21 janvier 1814, il démissionne du service de Naples lorsque MURAT abandonne NAPOLEON, il rentre en France et est attaché à la Garde Impériale le 21 mars 1814. Pendant les Cent-Jours, il se rallie à NAPOLEON et le 21 mars 1815, prend le commandement de la 2éme division militaire, se porte sur Rethel pour assurer la défense de la frontière. Commandant la 3ème division de cavalerie légère au 3ème corps de l'armée de Belgique sous VANDAMME, il se bat avec panache à Charleroi, à Ligny et à Waterloo où il est blessé en retardant la marche de BÜLOW. Il arrive à ramener ses troupes sur la Loire.

Au retour des bourbons, il est confirmé dans son grade de lieutenant-général par LOUIS XVIII et reçoit le commandement de la cavalerie dans le secteur militaire de Tours, mais en octobre 1815, il est tenu pour suspect et envoyé à Péronne. En 1820, il rentre en grâce et devient inspecteur général de cavalerie, écuyer cavalcadour de LOUIS XVIII et vicomte, en 1823, il prend une part active à l'expédition d'Espagne où il commande une division de Dragons sous MOLITOR.

Il est fait chevalier de l'ordre de Saint-Ferdinand d'Espagne et commandeur de Saint-Louis. Le 29 octobre 1828, il est reçu grand officier de la Légion d'Honneur. Le 6 mai 1829, il est nommé inspecteur général de cavalerie de 3 divisions militaires. Il meurt à Paris le 15 juillet 1830.

Le nom du général DOMON est inscrit au côté est de l'Arc de Triomphe de l'Etoile.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: tombe du général Domon au cimetière du Père-Lachaise   Mer 25 Nov - 20:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
DOMON Jean-Siméon, Général d'Empire, Baron puis Vicomte.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DOMON Jean-Siméon, Général d'Empire, Baron puis Vicomte.
» Ephéméride 5 Juillet......
» ROMEUF Jean-Louis
» MOREAU Jean-Victor - Général
» d'HAUTPOUL Jean Joseph Ange - Général d'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: