Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CURÉLY Jean-Nicolas. Général de brigade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: CURÉLY Jean-Nicolas. Général de brigade   Jeu 15 Mai - 9:53

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET – APN
Sources : M. Jean-Pierre BIBET – Archives nationales
Dossier de la Légion d’honneur portant la cote LH/641/38

CURÉLY (Jean-Nicolas)
(1774 – 1827)

Général de brigade
Maréchal de camp
Membre de la Légion d’honneur





Né le 26 mai 1774, à Avillers-Sainte-Croix (Meuse)
Décédé le 19 novembre 1827, à Jaulny (Meurthe-et-Moselle)
Inhumé dans le cimetière de Jaulny, mur situé près du château.

La sépulture existe encore de nos jours.

Etat des services :
Engagé volontaire dans le 7è régiment de hussards, 5 août 1793.
Fourrier, 4 avril 1794.
Maréchal–des-logis-chef, 27 octobre 1800.
Adjudant-sous-officier, 17 juillet 1802.
Sous-lieutenant, 8 janvier 1806.
Lieutenant, 26 mars 1807.
Adjudant-major, 8 mai 1807.
Capitaine, aide-de-camp du général Edouard Colbert, 19 avril 1809.
Chef d’escadron, 21 septembre 1809, attaché au 20è régiment de chasseurs à cheval,.
Colonel, 9 août 1813, commandant du 10è régiment de hussards.
Fait général de brigade, 12 février 1814, par l’Empereur, à Neslés, sur le champ de bataille de Château-Thierry (Marne)

Maréchal de camp à la restauration du trône des Bourbons mis en non-activité.

Campagnes et actions d’éclat :
1793, 1794, 1795 et 1796 : A l’armée de la Moselle.
1796, 1797, 1798 et 1799 : A l’armée du Rhin et à l’armée d’Helvétie.
1800 et 1801 : A l’armée d’Allemagne.
1802 et 1803 : A l’armée des Côtes de l’Océan.
1804 et 1805 : A l’armée d’Allemagne.
1806 et 1807 : En Prusse et en Pologne.
1809 : En Autriche – A la Grande Armée.
1811 jusqu’au 18 mars 1812 : A l’armée d’Espagne.

Guerre d'Espagne : Il se distingua au combat d’Altafulla, 24 janvier 1812, et acheva la déroute des Espagnols, en faisant une charge de cavalerie des plus brillante, avec son escadron et un escadron du 29è régiment de chasseurs à cheval, contre plus de 400 cuirassiers et hussards du corps ennemi de Saint-Narcisse, dont un grand nombre fut sabré. Une centaine de chevaux et une soixantaine d’Espagnols furent pris dans cette affaire, par les chasseurs que commandait le chef d’escadron Curély. L’ennemi enfoncé sur tous les points, par suite de cette belle charge de cavalerie, prit la fuite, et fut mis dans une telle déroute, que la moitié des soldats espagnols jeta ses armes (Extrait du rapport du général en chef Decaen, au ministre de la Guerre, sous la date du 31 janvier 1812)

1812 : En Russie, à la Grande Armée.
– Le 20è régiment de chasseurs à cheval ayant été appelé en Russie, le chef d’escadron Curély suivit ce régiment, qui arriva à Polotsk le 18 août 1812. Il fit la campagne au corps d’armée commandé par le maréchal Gouvion-Saint-Cyr. Pendant la fatale la retraite de Moscou, Curély combattit à l’affaire de Polotsk, 18 octobre 1812. Il y commanda 2 escadrons de troupes légères à cheval, tirés du 20è de chasseurs et du 8è de lanciers. Ayant reçu l’ordre d’appuyer la droite de la 8è division du corps d’armée, il marcha contre l’ennemi, en reçut des charges avec des forces disproportionnées à celle qu’il commandait, et mérita par sa conduite les éloges flatteurs que le maréchal Gouvion-Saint-Cyr consigna dans son rapport du 20 octobre 1812, adressé au major-général de la Grande Armée (Berthier)

1813 : En Saxe, à la Grande Armée

1814 : En France :

Se distingua particulièrement à la tête de son régiment, à l'affaire de Neslés et à la bataille de Château-Thierry (Marne), 12 février 1814 – Il combattit avec distinction en plusieurs autres occasions. La brigade sous son commandement secourut, avec le plus grand succès, près d’Arcy-sur-Aube, 21 mars 1814, les grenadiers et les chasseurs de la Garde impériale, qui se trouvaient entourés et chargés par des forces supérieures.

Décorations :
Membre de la Légion d’honneur par décret impérial du 14 mai 1806.
Chevalier de Saint-Louis (1815)

Mention :
Une rue de la commune de Neslés-la-Montagne (Marne) se nomme rue du général Curély.

Le château-fort de Jaulny (Meurthe-et-Moselle) a été vendu comme bien national. Il sera racheté par le Général de brigade Jean Nicolas Curély qui s'établit à Jaulny avec sa famille.

Le nom du général Curély figure sur l'Arc de Triomphe de l’Etoile, à Paris (Seine)

Il existe un ouvrage qui reprend les notes personnelles du Général Curély.
« Général Curély - Itinéraire d'un cavalier léger de la Grande Armée (1793-1815) »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CURÉLY Jean-Nicolas. Général de brigade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CURÉLY Jean-Nicolas. Général de brigade
» ABBE Louis-Jean-Nicolas .-. général-baron d'Empire.
» MAUCOMBLE ( Jean-François-Nicolas) Général de Brigade
» CHULLIOT (Jean) Ex-Major du Génie - COLONEL Armée PRUSSIENNE
» Sur la Croix - Jean-Nicolas Grou – père Jésuite français – 18 eme siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: